ASTON MARTIN
DB5 GOLDFINGER
CONTINUATION

Communiqué de presse

Rédaction : Aston Martin Lagonda
Photographies : Aston Martin Lagonda

Aston Martin écrit une nouvelle page d’histoire :
Plus de 50 ans après la première DB5, la version Goldfinger Continuation sort
de la chaîne de production

  • La production de la DB5 Goldfinger Continuation bat son plein à l’usine Aston
    Martin Works
  • Le premier exemplaire d’une série limitée à 25 voitures est terminé dans les délais
    prévus après environ 4 500 heures de construction méticuleuse
  • En association avec EON Productions, ce nouveau modèle présente une large
    sélection de gadgets opérationnels du film légendaire de James Bond, Goldfinger

6 juillet 2020, Newport Pagnell, Royaume-Uni : De nombreux artisans et ingénieurs parmi les plus talentueux du Royaume-Uni ont mis la touche finale au premier exemplaire d’une nouvelle série de voitures de sport Aston Martin, très connues, à savoir la DB5 Goldfinger Continuation qui a quitté la chaîne de production la semaine dernière.

Cette première DB5 représente un autre succès significatif en matière de conception et d’ingénierie, et devient également la première DB5 neuve construite par Aston Martin depuis plus d’un demi-siècle, alors que le programme Continuation du constructeur britannique de voitures de sport de luxe entre une fois de plus dans l’histoire.

Surnommée « la voiture la plus célèbre du monde » et reconnue comme étant l’un des modèles mythiques d’Aston Martin les plus désirables et les plus recherchés, la DB5 est devenue synonyme de style intemporel et de désirabilité en tant que voiture de sport. Moins de 900 exemplaires de cette voiture ont été construits entre 1963 et 1965, le plus célèbre des propriétaires d’origine étant de loin l’agent secret le plus connu au monde – James Bond – qui a été le premier à conduire cette voiture qui lui est aujourd’hui inextricablement liée avec son rôle dans le film Goldfinger de 1964.

Aujourd’hui, 55 ans après que la dernière DB5 ait quitté avec élégance la chaîne de production d’Aston Martin à Newport Pagnell, dans le Buckinghamshire, des travaux sont en cours sur un nombre strictement limité du nouveau modèle.

Créées en association avec EON Productions et présentant une large sélection de gadgets opérationnels vus pour la première fois dans le film, les voitures Aston Martin DB5 Goldfinger Continuation prolongent l’histoire de ce modèle mythique.

Ces nouvelles DB5 construites cette année sont d’autant plus remarquables qu’elles comportent des gadgets opérationnels similaires à ceux que l’on ne voyait auparavant que sur les voitures utilisées pour le tournage ou la promotion des films de James Bond. Les nouvelles voitures contiennent une série de dispositifs performants créés par le responsable des effets spéciaux des films de James Bond, Chris Corbould OBE.

La liste des gadgets inspirés des films de James Bond comprend :

Extérieur :

  • Diffuseur de fumée arrière
  • Système d’éjection d’huile arrière (factice)
  • Plaques d’immatriculation rotatives à l’avant et à l’arrière (plaques triples)
  • Deux mitrailleuses frontales (factices)
  • Écran pare-balle arrière rétractable
  • Pare-chocs béliers avant et arrière
  • Crève-pneus (factice)
  • Trappe de toit amovible du siège passager (équipement optionnel)

Intérieur :

  • Radar avec tracker intégré
  • Téléphone dans la portière du conducteur
  • Bouton de commande du siège éjectable intégré au sélecteur de vitesse
  • Cellule de commutation dans l’accoudoir et la console centrale
  • Armes cachées sous le siège
  • Télécommande pour l’activation des gadgets

Chacune des 25 nouvelles voitures est une reproduction authentique méticuleusement détaillée de la DB5 vue à l’écran, avec quelques modifications et améliorations pour assurer les plus hauts niveaux de qualité de construction et de fiabilité. Toutes les voitures de l’édition Goldfinger sont construites selon une seule spécification de couleur extérieure peinture Silver Birch – tout comme l’original.

Les voitures sont dotées de panneaux de carrosserie extérieurs en aluminium comme celle de la DB5 d’origine, dissimulant une authentique structure de châssis en acier doux. Sous le capot, on trouve un moteur atmosphérique de 4,0 litres à six cylindres en ligne avec une culasse à six bougies, trois carburateurs SU et un refroidisseur d’huile, capable de générer une puissance de l’ordre de 290 ch. Il est couplé à une transmission manuelle ZF à cinq vitesses à propulsion arrière, qui comporte également un différentiel mécanique à glissement limité.

Des freins à disque en acier de type Girling à servo-assistance hydraulique, une direction à crémaillère – sans assistance – et une suspension composée de ressorts hélicoïdaux et d’amortisseurs avec barre anti-roulis à l’avant, ainsi qu’une suspension arrière à essieu avec bras radiaux et tringlerie de Watt, complètent le dispositif dynamique.

Des artisans, techniciens, ingénieurs en développement et designers internationaux ont participé au projet, travaillant avec une série de fournisseurs triés sur le volet dans le monde entier et s’assurant que chaque nouvelle DB5 correspond non seulement aux aspirations de son propriétaire, mais aussi au devoir de respect du fier héritage de 107 ans de la marque.

Marek Reichman, directeur de la création d’Aston Martin Lagonda, a déclaré « La DB5 est sans conteste la voiture la plus célèbre au monde en raison de son association de plus de 50 ans avec James Bond. Voir le premier exemplaire de la DB5 Goldfinger Continuation terminée et réaliser que c’est la première DB5 neuve que nous avons construite après un demi-siècle, c’est un événement extraordinaire.

« C’est un véritable privilège, et une grande responsabilité, d’avoir participé à la conception de cette nouvelle DB5 et de contribuer à la création de nouvelles versions de cette icône automobile. Je suis absolument certain que les 25 heureux propriétaires qui prendront livraison de ces voitures seront ravis ».

Les premières livraisons de la DB5 Goldfinger Continuation aux clients ont commencé et se poursuivront jusqu’au second semestre 2020.

Print Friendly, PDF & Email