HONDA
CIVIC TYPE R
SPORT LINE

L’essai Sport-Auto.ch du 13 janvier 2022

Rédaction : Michael Esteves
Photographies : Michael Esteves

 

La Honda Civic Type R vous plait, mais vous n’aimez pas son aileron démesuré et ses sièges rouges ? Découvrons aujourd’hui celle qu’il vous faut : la Civic Type R Sport Line. Attention à ne pas la confondre avec la Civic 1.5 Vtec Sport essayée il y a 4 ans déjà. Là on parle bien d’une Type R, mais qui essaie de se faire plus discrète.

Sous le capot, on trouve donc toujours le 4 cylindres 2.0L turbo de 320 chevaux, identique à celui de la Civic Type R Limited Edition, plus radicale. La boîte manuelle à 6 vitesses se charge de transférer la puissance sur le seul train avant. La dimension des roues perd quant à elle en diamètre, pour redescendre à une monte plus rationnelle de 19 pouces. Les jantes sont de couleur grise, et la forme de celles-ci, bien que ressemblante, est différente des jantes en 20 pouces. Les Michelin Pilot Sport 4S en 245/35R19 ont la dure tâche de passer les 320 chevaux et 400 Nm de couple au sol.

0-100km/h (s)

Vmax (km/h)

rapp. poids/puiss. (kg/ch)

traction
4 cyl. 2.0L turbo
320ch / 400Nm
1’395 kg

La teinte Argent Acier Métallisée (CHF 750.-) colle bien à son côté plus discret. Seule option de notre modèle d’essai, elle porte son prix à CHF 49’550.-. Elle se passe également du liseré rouge présent autours des jantes, et sur les éléments de bas de caisse. Outre les jantes plus petites, la grosse différence de ce modèle concerne l’aileron qui a laissé sa place à un modèle nettement plus discret. Mais du coup, pour être plus homogène, les boucliers et l’échappement exubérant auraient aussi dû être revus.

A l’intérieur, si les sièges restent identiques par la forme à ceux présents dans la Type R classique, leur tissu passe du rouge au noir, plus discret. Les surpiqures des sièges, les ceintures, et divers autres rappels de rouge sont par contre présents, notamment sur le volant. Depuis le renouvellement de la gamme Type R début 2020, ce dernier n’est plus disponible en cuir, mais uniquement en alcantara.

Niveau équipements, on retrouve les mêmes éléments de confort, audio et navigation que dans la Type R GT. Si la Civic Type R Sport Line, avec un tarif hors option de CHF 48’800.-, est CHF 3’600.- plus chère que la Type R de base, elle reste CHF 500.- moins chère que la Civic Type R GT.

La comparaison de prix est rude face à la Hyundai i30 N, certes moins puissante avec 275 ch, mais disponible dès CHF 39’490.-. La VW Golf GTi, qui se rapproche du prix de la Honda (245 ch, dès CHF 47’000.-) est quant à elle nettement moins performante. La Cupra Leon, avec ses 300 ch, est celle dont la puissance s’approche le plus de celle de la Civic, et est disponible dès CHF 48’200.-.

Niveau conduite, difficile de ressentir la différence de confort apportée par les flancs de pneus plus haut et l’insonorisation plus poussée. A cette fin, il aurait fallu pouvoir passer de cette Type R Sport Line à une Type R GT ou Limited Edition dans la même journée, ce qui n’a pas été possible suite à la grêle survenue à Genève qui a endommagé l’autre modèle d’essai. Pour une traction, les performances sont toujours de premier ordre avec une puissance qui passe globalement très bien au sol sur revêtement sec. Comme toutes Honda Civic Type R, elle reste donc un jouet pousse au crime, mais utilisable tous les jours et avec un style moins affirmé.  

L’avis de Sport-Auto.ch

Avec cette Type R Sport Line, Honda a ramené le curseur de l’esthétique à un niveau plus rationnel. Mais il est difficile de transformer une sprinteuse en une diva en lui changeant juste ses chaussures et sa casquette. Ses pare-chocs aux formes prononcées ainsi que son échappement auraient pu eux aussi être revus pour un résultat d’ensemble plus cohérent. Après cinq ans de carrière, nous sommes impatients de découvrir sa remplaçante qui devrait être présentée d’ici la fin de cette année.

michael[@]sport-auto.ch

Pour...
  • Type R presque passe-partout
  • Sièges noirs
  • Polyvalence du châssis
  • Performances
Contre...
  • Encore trop “manga”
  • 4 places seulement
Print Friendly, PDF & Email