ABARTH
695 70th ANNIVERSARY

L’essai Sport-Auto.ch du 15 octobre 2019

Rédaction : Gaëtan Brunetti
Photographies : Gaëtan Brunetti

Il y a exactement 70 ans, un magicien de la mécanique italienne nommé Carlo Abarth fonda son entreprise renommée dans la préparation de voitures, la marque Abarth. A la manière d’un Amédée Gordini, la jeune société créée à Bologne va commencer par modifier des voitures de course mais aussi de série, afin de faire ressortir le caractère sportif de certaines autos d’époque. La plus populaire reste et restera sans doute la Fiat 500 Abarth. Car il est vrai, ce ne sont souvent pas les grosses voitures les plus rapides. Pour fêter ses 70 ans d’histoire, Abarth a tenu marquer le coup avec une série limitée dénommée 695 70th Anniversary. En route pour cet essai en avant-première !

Dans l’actuelle gamme de la marque au scorpion, on trouve deux catégories pour la petite Fiat 500 : la 595 et la 695. Appellation historique oblige, la 595 représente la gamme classique et la 695 évoque les versions spéciales, comme la radicale Biposto, de ces Abarth modernes. C’est donc sous le nom très évocateur de 695 70th Anniversary que nous sommes allés essayer la dernière venue. Cette nouvelle 695 est tout d’abord une série limitée à 1’949 exemplaires, chiffre correspondant à l’année de création de la marque. Extérieurement, le premier changement qui saute aux yeux est l’adoption d’un kit carrosserie venant élargir légèrement les ailes ainsi que souligner les jupes de l’auto. Ce dernier ne sera disponible que dans une seule teinte, le gris Campovolo. Contraste affirmé avec cette nouvelle teinte exclusive au modèle, le vert Monza 1958, faisant référence à celle des 5 Abarth qui en 1958, sur le circuit de Monza, ont établis six records de vitesse.

0-100km/h (s)

Vmax (km/h)

rapp. poids/puiss. (kg/ch)

Traction
4 cyl. 1.4L turbo
180ch / 250Nm
1’070kg

Stickers négatifs siglés Abarth, damier sur le toit et coques de rétroviseurs de la teinte du kit carrosserie de série, cette édition limitée ne manque pas de se faire remarquer. Sur la face avant, on y retrouve l’adoption du tout premier logo Abarth, « Abarth & C. ». A l’arrière, un nouvel aileron exclusif est venu prendre sa place. Réglable manuellement dans 12 positions différentes allant de 0 à 60 degrés, ce dernier est sensé procurer 42kg d’appui aérodynamique à 200km/h en position 60 degrés, idéal pour mieux maintenir la petite Abarth en courbes rapides. A l’inverse, en position horizontale, c’est en ligne droite pure que la 695 pourra atteindre sa vitesse maximale qui est de 225km/h.

Les modifications apportées par rapport à une 595 normale sont discrètes, mais l’effet racé est là. Pour rappeler que nous sommes bien en présence d’une série limitée, le classique petit badge Abarth estampillé des mots « 70° Anniversario » est présent sur chacune des ailes arrière. Le scorpion a même laissé sa trace sur le capot, avec un sticker gris Campovolo de série. Cette Abarth est chaussée de jantes de 17 pouces de série. Sous le capot, nous retrouvons le 4 cylindres turbo de 1,4 litres développant 180ch et 250Nm de couple. Grâce à un poids contenu de 1’070kg, ce moteur la propulse de 0 à 100km/h en 6.7 secondes.

Prenons place à présent à l’intérieur de la citadine. Par rapport à une 595 normale, quasiment rien ne change si ce n’est que cette nouvelle série limitée adopte un écran tactile de 7 pouces dans la console centrale et de nouveaux sièges baquets Sabelt. Ces derniers, nommés Tricolore sont habillés de cuir et d’alcantara, munis d’une ligne centrale cuivrée du plus bel effet. Un petit drapeau italien brodé vient surmonter l’appui-tête. Ces sièges procurent un maintien idéal, une position de conduite assez haute certes, mais on s’y fait. Le seul hic est qu’ils ne sont en aucun cas réglables en hauteur, même par le biais de boulons/vis. Ce problème constituera un frein pour certains acheteurs. Le reste de l’habitacle est bien fini.

Un superbe volant mi cuir/alcantara, avec quelques touches de carbone (dont le repère central des roues) permet de diriger la petite italienne. La casquette de tableau de bord est également toute revêtue d’alcantara noir. Le levier de vitesse suit la logique des sièges, et est positionné très haut, à la façon d’une camionnette. Bien qu’esthétique, il en reste néanmoins pratique avec sa forme de boule et la commande de boîte est agréable mais un peu molle. Pour ce qui est de l’habitabilité, inutile de vous préciser qu’il vous faudra choisir entre des passagers ou l’usage de votre coffre, on est tout de même dans une Fiat 500. Un dernier détail, une plaque en aluminium gravée est située entre les deux sièges avant, rappelant que nous sommes bien dans une série limitée, « 1 of 1949 ».

Lors de nos deux journées d’essais avec cette nouvelle 695 70th Anniversary au MIND de Milan, nous avions d’abord un essai routier le vendredi, puis un essai sur piste improvisée de 2,8km à l’intérieur de l’enceinte le samedi. Attaquons dès à présent les petites routes italiennes à bord de notre Abarth. Nous sommes dans une petite voiture mais assis très haut, ce qui est légèrement déroutant au premier abord. Ce placement a ses avantages, notamment en matière de visibilité ou d’accès à bord. Prise en main faite, l’Abarth se conduit bien et ne fait pas souffrir ses occupants, grâce à son amortissement Köni bien ajusté pour un usage en ville. Mode Sport oblige, la Turinoise se transforme en petit bolide et libère ses vocalises. Bien connu de la marque, l’échappement Sport Record Monza est monté de série sur cette édition limitée et laisse facilement s’exprimer le 1,4L turbo à l’aide de clapets. L’auto a de bonnes reprises mais reste creuse en-dessous de 2’500trs/min.

N’ayant pas eu l’occasion de bien exploiter la voiture la veille (en raison du trafic), je décide de me faire un réel avis sur le tracé qui m’attend le lendemain. Mode Sport enclenché et TTC (Torque Transfer Control) activé, je m’élance en trombe. L’effet turbo se fait bien ressentir des les premiers rapports et toute la puissance passe bien au sol. Cette 695 est fougueuse et ne demande qu’à être exploitée. La direction est précise mais manque de fermeté, même en mode Sport. Elle est légère et ne permet parfois pas de placer l’auto précisément en courbes. Ce petit défaut est corrigé par un châssis ferme, procurant une bonne tenue de route, un vrai petit karting malgré une prise de roulis certaine. Les montées en régime sont franches et accompagnées d’une sonorité bien travaillée. Quel pied, le freinage Brembo répond clairement présent quand il s’agit d’arrêter la cavalerie !

L’avis de Sport-Auto.ch

Essayée avec la boîte manuelle à 5 rapports, cette série limitée 695 70th Anniversairy se décline également en version automatique. Débutant au prix de CHF 35’200.-, cette version spéciale est un vrai collector en devenir. Le look et les équipements de série font d’elle une citadine enragée, certes imparfaite, mais attachante et si plaisante à conduire.

Le nouvel aileron semble toutefois être avant tout un objet marketing, tant il faudra aller exploiter l’auto dans ses derniers retranchements sur circuit pour pouvoir en distinguer l’efficacité. Disponible dans 5 coloris différents, il ne reste déjà plus beaucoup de temps aux futurs 1’949 heureux propriétaires pour se l’arracher.

gaetan[@]sport-auto.ch

Pour...
  • Bon châssis
  • Sonorité agréable
  • Equipements de série
  • Fun en conduite sportive
Contre...
  • Hauteur d’assise non réglable
  • Direction pas saisissante
  • Légère prise de roulis

Remerciements

Merci à FCA Suisse pour l’invitation aux essais presse de l’Abarth 695 70th Anniversary à Milan.

Print Friendly, PDF & Email