JAGUAR
F-PACE
P400 R-DYNAMIC

L’essai Sport-Auto.ch du 23 juin 2021

Rédaction : Laurent Missbauer
Photographies : Gaëtan Brunetti

 

Présentée en 2015, la Jaguar F-Pace a bénéficié d’une importante mise à jour pour l’année-modèle 2021. Si le restylage de la carrosserie peut être qualifié de léger, avec de nouveaux boucliers et de nouvelles signatures lumineuses aussi bien à l’avant qu’à l’arrière, les principales nouveautés concernent l’habitacle et les motorisations. Ces dernières font en effet appel pour la première fois à des groupes hybrides rechargeables ou MHEV, à savoir micro-hybrides, comme celui de la Jaguar F-Pace P400 de notre essai.

Parmi les nouvelles versions hybrides rechargeables et MHEV, les versions les plus puissantes sont la F-Pace P400e et la P400. Si la première est propulsée par un 2.0L turbo 4 cylindres de 300ch accouplé à un moteur électrique de 143ch pour une puissance combinée de 404ch, la P400 dispose d’un 3.0L 6 cylindres turbo de 400ch MHEV. Ces quatre dernières lettres signifient Mild Hybrid Electric Vehicle et qualifient un système proche du «start and stop» mais en plus élaboré.

Le MHEV s’appuie sur un générateur qui recueille l’énergie dispersée au freinage. Celle-ci est alors stockée dans une batterie lithium-ion de 48 V avant d’être réutilisée pour assister le moteur. Il ne s’agit donc pas d’un système hybride rechargeable comme celui qui permet à la F-Pace P400e de parcourir une cinquantaine de kilomètres en mode 100% électrique. Le MHEV possède cependant l’avantage de ne provoquer pratiquement pas de vibrations au démarrage et d’abaisser la consommation de 2% à 10% en fonction des trajets.

0-100km/h (s)

Vmax (km/h)

rapp. poids/puiss. (kg/ch)

4×4
6 cyl. 3.0L turbo+compresseur
400ch / 550Nm
2’240kg

Le bloc de notre F-Pace P400 d’essai est certes moins puissant que celui de la F-Pace SVR (400ch au lieu de 550ch) essayée il y a deux ans, mais il s’avère beaucoup plus sobre. Doté d’un compresseur électrique épaulé par un turbo à double entrée, il allie des accélérations largement suffisantes (0 à 100km/h en 5,4 secondes) à une soif relativement modérée de quelque 10l/100km (9,8l/100km de moyenne selon Jaguar pour le cycle WPLT et 10,3l/100km de moyenne pendant notre essai).

Un autre reproche relevé il y a deux ans était que l’habitacle était «un peu démodé». Cela a été parfaitement corrigé dans le F-Pace MY2021. L’opération de chirurgie esthétique n’a ainsi pas seulement concerné l’extérieur, avec les ailes avant qui arborent désormais la silhouette d’un jaguar bondissant et une nouvelle proue avec signature lumineuse à deux «J», mais également l’intérieur avec un habitacle luxueux, à la finition irréprochable, et un nouvel écran tactile de 11,4 pouces en verre incurvé.

Ce nouvel écran intègre le nouveau système multimédia Pivi Pro et permet de choisir les quatre modes du Jaguar Drive Control, à savoir Confort, Eco, Pluie-Glace-Neige et Dynamic. Juste en-dessous de l’écran, on distingue le nouveau levier de vitesse qui arbore dans sa partie supérieure des coutures «identiques à celles que l’on trouve sur des balles de cricket», peut-on lire sur le site de la marque. Il s’agit là d’une touche d’humour typiquement britannique que nous avions déjà pu constater sur l’Aston Martin DBX et sur la McLaren 720S Spider.

Avant de nous installer au volant, jetons encore un dernier coup d’œil sur les différents éléments qui renforcent le caractère sportif de la Jaguar F-Pace dans sa version R-Dynamic, par exemple les jantes noires spécifiques et le logo R-Dynamic sur la calandre. Et ce caractère sportif ressort encore davantage avec le Black Pack Exterior, une option à CHF 520.- qui comporte plusieurs détails peints en noir brillant comme le jaguar au-dessous de l’essuie-glace arrière.

Mais le plumage de cette Jaguar commercialisée à partir de CHF 92’300.- (CHF 104’040.- pour notre voiture d’essai) vaut-il le ramage ? Pour le savoir, nous appuyons sans tarder le bouton Start. Le 6 cylindres émet un son qui suscite nettement moins d’émotion que le 8 cylindres de la SVR. Du coup, la Jaguar F-Pace P400 exprime avant tout sa puissance par des accélérations vigoureuses.

Comme nous l’avons relevé plus haut, le 0 à 100km/h est effectué en à peine 5,4 secondes. Il s’agit là d’un gage de sécurité non négligeable lors des dépassements. Après un premier trajet en ville, je m’engage sur l’autoroute Lausanne-Nyon avant d’effectuer le col du Marchairuz pour me rendre dans la Vallée de Joux. Sur l’autoroute, à 120 km/h, le silence est remarquable. J’ai presque la même sensation de me déplacer sur un tapis volant comme cela avait été le cas lors de mon essai de la Rolls-Royce Dawn Black Badge !

Ce silence s’explique aussi du fait que la nouvelle Jaguar F-Pace bénéficie désormais du système de neutralisation des bruits de la route Active Road Noise Cancellation. «Celui-ci analyse en permanence les vibrations de la route et calcule le bruit de fréquence opposée pour effacer le bruit perçu par les passagers», nous apprend le dossier de presse de Jaguar qui précise que l’Active Road Noise Cancellation contribue également à augmenter la sécurité : «Un niveau sonore plus bas dans l’habitacle permet de diminuer la fatigue provoquée par une longue exposition aux bruits de basse fréquence.»

Au moment d’attaquer le col du Marchairuz, j’active le mode Dynamic dans le JaguarDrive Control. La transmission automatique à 8 rapports s’avère alors nettement plus réactive. Malheureusement, dans les courbes abordées sportivement, la caisse prend trop de roulis et enlève tout plaisir de continuer à rouler à un rythme soutenu. La Porsche Cayenne, par exemple, fait mieux dans ce domaine, même lorsqu’il ne s’agit pas d’une version très sportive. Mais l’Allemande est aussi nettement plus onéreuse, avec un ticket d’entrée de CHF 119’200.- pour la Cayenne S de 440ch, à mettre en perspective avec les CHF 92’300.- de notre Jaguar F-Pace P400 R-Dynamic d’essai. 

L’avis de Sport-Auto.ch

Avec son moteur 6 cylindres MHEV de 400 chevaux et son intérieur remis au goût du jour, la nouvelle Jaguar F-Pace P400 représente une alternative de choix face à ses concurrentes, notamment allemandes et italiennes. S’agissant d’une version R-Dynamic, on aurait néanmoins pu s’attendre à davantage de sportivité. Malgré de très bonnes performances, Jaguar vise ici plutôt le confort et la sérénité, en témoignent le système de réduction active du bruit dans l’habitacle ainsi qu’une sonorité moteur assez discrète. Mais celles et ceux qui recherchent la Jaguar sauvage peuvent se rassurer : la F-Pace SVR bénéficie du même restylage et figure toujours au catalogue !

laurent[@]sport-auto.ch

Pour...
  • Moteur moderne et performant
  • Consommation compte-tenu du poids
  • Finitions
  • Ambiance britannique
  • Système d’infotainement
  • Silence de roulement (réduction active du bruit)
Contre...
  • Prise de roulis excessive en conduite sportive
  • Manque d’émotion sonore 
Print Friendly, PDF & Email