HONDA
CIVIC TYPE R
FL5

L’essai Sport-Auto.ch du 12 décembre 2022

Rédaction : Michael Esteves
Photographies : Michael Esteves, D.R. Honda

 

Honda nous a conviés au Portugal il y a quelques jours pour découvrir et essayer la nouvelle Honda Civic Type R FL5. C’est à Lisbonne, et plus précisément sur le circuit d’Estoril, que nous avons découvert la version extrême de la 11ème génération de Civic, qui risque bien d’être la dernière importée en Europe.

On ne change pas une équipe qui gagne : boîte manuelle, 4 cylindres 2.0 Vtec turbo, pas de poids inutile ajouté par une hybridation. Bref, une vraie sportive. Bien que les chiffres moteurs évoluent peu par rapport à la génération précédente, le 0-100 km/h, effectué en 5,4 secondes, gagne trois dixièmes. De nombreuses évolutions ont été effectuées sur le turbo, l’admission et l’échappement, pour en améliorer encore l’agrément. Sa puissance maximum de 329 ch est perchée à 6’500 trs/minutes, mais le couple maximum de 420 Nm est disponible de 2’200 à 4’000 trs/min. C’est sur le châssis, l’aérodynamique et la liaison au sol que les efforts ont été apportés. L’empattement a été allongé de 35 mm et les voies élargies de respectivement 26 et 30 mm pour l’avant et l’arrière.

Le châssis voit sa rigidité s’accroitre, grâce notamment à l’utilisation de colle structurelle. Au niveau des pneus, en collaboration avec Michelin, un Pilot Sport 4S spécifique a été développé. Plus large de 20 mm par rapport à la génération précédente, il culmine à 265 mm ! A titre de comparaison, la Porsche 992 GT3 se contente de pneus en 255 à l’avant ! Les jantes forgées en 19 pouces ont une forme spécifique, avec la partie creuse de la jante à l’intérieur au lieu de l’extérieur, afin de lui apporter plus de rigidité sur les appuis.

0-100km/h (s)

Vmax (km/h)

rapp. poids/puiss. (kg/ch)

traction
4 cyl. 2.0L turbo
329 ch / 420 Nm
1’429 kg

Le freinage est toujours assuré par des étriers Brembo, enserrant des disques sur bol. Le maître-cylindre a été revu pour réduire l’effort sur la pédale. Les antibrouillards cèdent leurs places à des prises d’air, suivies de canaux et guides qui se chargent de refroidir au mieux les disques. Sur cinq tours de circuit de Suzuka, ces modifications ont permis d’abaisser la température du système de freinage de 60 degrés.

Le refroidissement moteur a aussi été optimisé afin de garantir des performances plus constantes lors des sorties sur circuit. Parce que oui, cette Civic est vraiment une voiture dédiée à la piste, même si on pourra tout aussi bien emmener les enfants à l’école avec, ou aller chercher le pain le dimanche matin. Pour les familles nombreuses par contre, il faudra composer avec ses seules quatre places.

La ligne d’échappement a été revue, et est maintenant pourvue d’un clapet permettant de moduler le son. Les amortisseurs sont toujours pilotés. Un mode de conduite Individual fait son apparition. Il permet enfin de se créer un mode de conduite personnalisé, comme par exemple en assouplissant l’amortissement tout en gardant les autres paramètres sur Sport sur les routes au revêtement dégradé. Il permet également de supprimer l’inutile son artificiel envahissant l’habitacle.

Assez parlé, prenons maintenant place dans la bête. Les sièges ont une assise très basse, contrairement à la Toyota GR Yaris ou à la Ford Focus RS. Ils offrent comme de coutume dans ce modèle un excellent maintien latéral. Et il en faudra, vu les G que permettent d’encaisser les modifications apportées au châssis. On pourra d’ailleurs le constater grâce à l’application Honda Log R. Comme sur une voiture de course, tous les paramètres de la voiture sont enregistrés, ainsi que le temps au tour. On peut y coupler son téléphone, que l’on pourra utiliser comme DashCam. On pourra ensuite superposer sur la vidéo les données telles que vitesse, régime moteur, températures, capteur de G, position sur le circuit… Dommage qu’Honda n’aie pas utilisé ce système pour filmer les tours de circuit…

Contrairement à mon essai effectué sur le circuit de Jarama pour l’Audi TT RS, cet essai s’est déroulé sur l’entier de la piste, sans devoir passer par les stands à chaque tour. Le programme prévoyait 45 minutes par journaliste, y compris le refueling, soit plus de 30 minutes de roulage chacun ! Mon slot étant à 11h15, idéal pour se mettre en appétit pour la pause de midi. Malheureusement, la pluie s’est invitée à la fête environ 1h avant mon passage. Vu les quantités d’eau présentes sur la piste, le journaliste précédent a même dû interrompre sa série au plus gros de l’orage. Donc autant vous dire que, parsemé de grosses gouilles, le vieux revêtement d’Estoril n’a pas été le terrain de jeu idéal pour cerner les limites d’adhérences des nouveaux Michelin Pilot Sport 4S.

Le comportement s’est malgré tout montré très sain. Le train arrière décrochant sur les freins en courbe, mais tout en restant prévenant et en raccrochant sans à-coups. Niveau accélération, la faible adhérence faisait s’emballer le régime, et il fallait plutôt jouer du rapport supérieur pour chercher la motricité, donc là aussi, impossible de juger convenablement des performances. Une vitesse maxi de 180 km/h nous a été imposée dans la ligne droite.

Mon instructeur du jour, le pilote de rallye Autrichien Andrea Aigner, m’a par contre emmené à plus de 210 km/h. Son pilotage sous la pluie, sur un circuit qu’il a parcouru durant les 10 jours précédents, étaient un régal. Comme il me l’a rappelé, le circuit permet de cerner les limites et d’essayer plusieurs trajectoires tour après tour, contrairement au rallye qui ne laisse qu’une seule chance. Il en avait fait l’expérience au rallye du Valais 2013, sur le premier pont de la spéciale des Cols, ou sa Subaru Impreza Sti R4 avait fini contre le rocher. Il était alors deuxième au général, derrière un certain Esapekka Lappi !

On se réjouit de pouvoir tester plus longuement cette nouvelle Honda Civic Type R FL5 sur nos routes, et de pouvoir prendre conscience des améliorations apportées sur revêtement sec.

L’avis de Sport-Auto.ch

En 2022, le prix de toutes les voitures a pris l’ascenseur en Suisse. La Civic Type R ne fait pas exception, bien au contraire. Alors que le tarif de la Type R FK8 débutait à CHF 45’200.-, celui de la FL5 est fixé à 57’990.- ! Vu les faibles quantités qui seront disponibles, nul doute que malgré ce tarif, les acheteurs seront présents pour ce qui est à mes yeux la traction ultime produite à ce jour. En sportive traction d’environ 300 ch, seules les Hyundai i30N et Ford Focus ST sont encore sur le marché avec une boîte manuelle. Moins onéreuses que notre Japonaise du jour, mais avec « seulement » 280 ch.

La nouvelle Civic Type R FL5 peut-être commandée dès aujourd’hui, avec une arrivée en agence prévue début 2023. Un joli bon de commande à transmettre au Père-Noël…

michael[@]sport-auto.ch

Pour...
  • Look moins clivant
  • Véritable sportive 
  • Performances
  • Polyvalence
  • Boîte manuelle
Contre...
  • Tarif en hausse
  • Moquette rouge salissante
  • Toujours 4 places

Remerciements

Merci à Honda Suisse pour l’invitation à essayer la nouvelle Honda Civic Type R FL5 sur le circuit d’Estoril au Portugal.

Print Friendly, PDF & Email