BMW
X3 M

L’essai Sport-Auto.ch du 3 avril 2020

Rédaction : Michael Esteves
Photographies : Sébastien Moulin

Vous avez le logo de la marque à l’hélice tatoué sur l’épaule, mais la nouvelle poussette ne rentre pas dans le coffre de votre M2 ? Pour vous, SUV et sportivité sont compatibles ? La X3 M devrait donc vous convenir. La gamme BMW étant particulièrement étoffée, la X3 M comprend 4 variantes : M40d (326ch), M40i (354ch), M tout court (480ch) et enfin M Compétition (510ch). C’est le modèle M que BMW Suisse a mis à notre disposition.

Au premier abord, son look est plutôt discret. Mais si on y regarde de plus près, plusieurs détails la différencient d’une X3 conventionnelle. Tout d’abord le pare-chocs aux prises d’air imposantes donne un côté agressif à la face avant, alors que son homologue arrière surplombe deux doubles sorties d’échappement. Un imposant becquet surplombe le coffre arrière, et les superbes rétroviseurs reprennent le design de ceux des M3 F80. Les jantes enfin, qui sont ici en 20 pouces (21 pouces en option), remplissent bien les passages de roues.

0-100km/h (s)

Vmax (km/h)

rapp. poids/puiss. (kg/ch)

4×4
6 cyl. 3.0L bi-turbo
480ch / 600Nm
2’045kg

Côté intérieur, pas de doute, on est bien à bord d’une BMW. Les commandes de l’autoradio et de la climatisation, ainsi que la traditionnelle molette de l’iDrive me le rappellent. Je suis par contre un peu perdu face aux nombreuses commandes présentes et au maniement du nouveau levier de vitesses. Mais bien calé dans les sièges sport M (CHF 1’650.-) aux appuie-têtes réglables électriquement, j’ai tout loisir de les analyser un à un.

Mais un, ou plus précisément deux boutons rouges retiennent mon intention. Badgés M1 et M2, à côté des palettes, de part et d’autre du volant. Ils permettent de sélectionner rapidement des modes de conduite préalablement configurés. Le top pour passer en un quart de seconde du mode pépère au mode attaque. La balade dans les menus me permet de régler la température en-dessous de laquelle le volant et les sièges chauffants doivent s’activer. La clé BMW Display (CHF 440.-) avec son écran tactile permettant de contrôler divers paramètres du véhicule, n’est pas l’option la plus utile, mais tellement classe.

Pression sur le bouton rouge Start, pour donner vie au moteur S58 à 6 cylindres en ligne. Avec un 0 à 100km/h promis en 4,2 secondes, le X3 M fait jeu égal avec une M3 de 2016 dans cet exercice. Mais cela suffit-il à qualifier sa conduite de sportive ?

Premier constat, la sonorité est timide, malgré le voyant d’ouverture des échappements sur la console centrale. Il me faudra sélectionner le mode Sport+ pour qu’enfin le son devienne envoûtant. Direction les cols environnants pour tester ses capacités dynamiques. Pour ce faire, un petit bout d’autoroute est à prévoir. Pas de soucis à s’insérer dans le trafic, une bonne pression sur la pédale de droite vous fera vite atteindre des vitesses répréhensibles. Grâce au Head-Up display (CHF 1’390.-) et à la reconnaissance des panneaux, on peut surveiller sa vitesse sans quitter la route des yeux.

Le premier col emprunté comporte de nombreuses épingles serrées. Si les accélérations nous feraient croire être au volant d’une petite bombe, les freinages nous remémorent les deux tonnes de l’engin qui nous déplace. Un freinage tardif suivi d’une entrée trop forte dans l’épingle se solderont immanquablement par un fort sous-virage, certainement accentué par la monte hivernale. Il faut vraiment casser la vitesse avant l’épingle pour que l’avant ne décroche pas. L’ABS, très sensible, n’aide pas non plus à retarder les freinages.

Contrairement à la plupart des autres SUV sportifs, et grâce au système M xDrive configuré sur Sport, il faut ensuite se préparer à maîtriser le survirage. On peut en effet choisir ce mode ou la répartition est clairement typée propulsion, comme toute bonne Bavaroise qui se respecte. Ajouté au différentiel arrière actif M, ça en devient un vrai régal. Sortir d’épingle en contre-braquage dans un engin de ce gabarit, ça n’a pas de prix. Ça nécessite par contre de jouer des palettes.

Malgré les deux turbos, le moteur est plutôt creux en dessous de 3’000trs/min. Mais pour se faire pardonner, il grimpe jusqu’à 7’200 trs/min sans se faire prier, dans des vocalises qui rappellent les 325 E30. La rapidité de la boîte Steptronic 8 vitesses de chez ZF permet une poussée ininterrompue. Grâce au sélecteur Drivelogic, on peut rapidement choisir entre 3 réglages pour des lois de passages de vitesse privilégiant le confort ou la sportivité.

La partie descente est nettement plus roulante. Elle met à rude épreuve l’endurance des freins, pourtant composés d’étriers fixes à 4 pistons à l’avant, serrant des disques composites M de 395mm. Sentant que la course de la pédale s’allonge, je baisse le rythme. Ce qui aurait été rédhibitoire sur une vraie sportive peut être pardonné à un SUV. Une portion de route ralliant le départ du prochain col permettra de les refroidir.

Le col suivant, offre un large panel de courbes. Dans les courbes rapides, le train avant fait merveille, loin de la souffrance avouée dans les épingles. L’amortissement ferme permet de limiter le roulis, et de réellement prendre du plaisir. Et lorsque le revêtement se dégrade, on peut passer l’amortissement de Sport+ à Sport pour ne pas se faire trop secouer. Il faut néanmoins garder à l’esprit que le confort reste assez spartiate, le châssis privilégiant les performances.

Proposée au prix de base concurrentiel de CHF 99’900.-, notre modèle d’essai bien équipé culmine à CHF 125’750.-. C’est moins cher que sa principale rivale, l’Alfa Romeo Stelvio Quadrifoglio, dont le prix de base est de CHF 109’600.-. Toutefois, cette dernière propose une dotation de série plus étoffée tout en étant un peu plus performante.

L’avis de Sport-Auto.ch

Cette BMW X3 M permet de concilier le côté pratique d’un SUV avec la sportivité légendaire des modèles badgés M. Bien configurée, elle offre de surcroît un comportement typé propulsion qui pimente la conduite là où ses concurrentes se montrent généralement plus placides. En outre, son imposant coffre de 550 litres permettra d’effectuer des livraisons rapides. Qui a dit Go-Fast ?

michael[@]sport-auto.ch

Pour...
  • Sièges magnifiques
  • Polyvalence
  • Comportement joueur
  • Modes de conduite
Contre...
  • Look discret
  • Freinage limite en utilisation intensive

Remerciements

Merci à BMW Suisse pour le prêt de cette BMW X3 M.

 

Print Friendly, PDF & Email