KIA
PROCEED
GT

L’essai Sport-Auto.ch du 26 novembre 2019

Rédaction : Bob de Graffenried
Photographies : Bob de Graffenried

Il y a des effets de mode inattendus. Qui aurait pu prédire le retour des berlines à hayon, que beaucoup jugeaient ringard à la fin des années 90 ? Bien que cela concerne une minorité de véhicules, les marques allemandes ne se sont pas trompées en relançant sur le marché ce type de carrosserie. Alors forcément, les autres ont suivi, comme Peugeot avec la 508 ou Kia avec… la Stinger GT. Mais le constructeur coréen n’a pas voulu en rester là en déclinant aussi sa Ceed en « coupé 5 portes » baptisée ProCeed, qui tranche avec les versions 5 portes et break. Nous avons pu l’essayer dans sa version GT, soit la plus sportive avec 204 chevaux. En route !

Dodge Challenger SRT Hellcat essai Sport-Auto

Autant l’avouer, j’ai eu un faible pour cette ProCeed lors de sa présentation. Si les feux m’ont rappelé immédiatement la Stinger GT, ses proportions sont plus équilibrées. La version GT bénéficie en outre de jupes latérales et de pare-chocs qui asseyent visuellement l’auto au sol.

Mais mon optimisme a été tempéré lorsque j’ai découvert notre voiture d’essai. Premièrement, le noir ne lui va pas très bien, les nombreuses touches sportives n’étant pas mises en valeur. Mais surtout, alors que la GT est normalement équipée de jantes 18’ à battons, notre voiture est parée de jantes 17′ qui taillent trop petit, à fortiori vu ses prétentions sportives. Si vous envisagez l’achat de ce modèle, ne manquez pas les photos de la ProCeed GT aperçue dans le showroom à la fin de l’essai. Pour parachever le tout, l’autocollant CH, collé par l’importateur au beau milieu du pare-chocs arrière, aurait été bien plus discret juste à côté de la plaque d’immatriculation.

0-100km/h (s)

Vmax (km/h)

rapp. poids/puiss. (kg/ch)

traction
4 cyl. 1.6L turbo
204ch / 265Nm
1’421kg

Aussitôt à l’intérieur, je constate que la garde au toit va être un problème. C’est encore pire que dans la Stinger GT, sauf que dans la ProCeed, le toit ouvrant n’est pas imposé. Mais même sans ce dernier, mes 195cm seraient certainement à l’étroit, car en plaçant ma tête de travers à droite du montant, mon crâne pousse le pare-soleil… Certes, tous les clients ne mesurent pas ma taille, mais mon collègue de 185cm se sent déjà confiné… Je me consolerai dès les premiers kilomètres avec le volant à méplat et cuir perforé qui offre une bonne prise en main.

Alors que le site Internet de Kia illustre fièrement des compteurs numériques et un large écran central, je n’ai face à moi qu’un petit écran entouré par des cadrans analogiques. La comparaison des listes de prix des modèles 2019 et 2020 va mettre un terme à cette confusion. Sur le modèle 2020, le tarif passe à CHF 40’900.- (contre CHF 39’900.- aujourd’hui), mais le tableau de bord se voit entièrement digitalisé et l’écran central passe de 8 à 12,3 pouces.

En plus de ne pas utiliser tout l’espace à disposition, l’ordinateur de bord déçoit par sa présentation ; la vitesse n’est même pas centrée sur la surface. Pour le reste, l’habitacle jouit de bonnes finitions, avec des plastiques de bonne qualité mais qui sont un peu trop nombreux à mon goût. Les beaux sièges mêlant cuir et alcantara sont plus orientés confort que sport. A l’usage, l’ergonomie est aussi bonne et les commandes tombent sous la main. J’ai toutefois éprouvé quelques gênes, comme l’impossibilité de rappeler ses réglages de sièges en roulant ou le fait qu’il soit impossible d’ouvrir le pare-soleil sans que le toit ne fasse de même. Il faut donc ré-appuyer sur le bouton lorsque le pare-soleil est retiré pour empêcher l’ouverture du toit. Et puis il y a aussi le siège conducteur qui recule à fond à chaque fois que je sors du véhicule. Non seulement cela use la motorisation, mais c’est surtout peu pratique lorsque le passager arrière entre avant vous car il n’a aucun espace pour les jambes, le siège étant resté reculé au maximum.

Sur la route, la Kia ProCeed GT bénéficie d’un agrément moteur intéressant. Les 204 chevaux issus du 4 cylindres en ligne vont bien tous dans le même sens, et le couple maximal de 265Nm dès 1’500trs/min engendre des reprises toniques. Son poids relativement contenu (1’421kg) profite à l’agrément général. Hélas, ces bonnes dispositions sont bridées par la boîte à double embrayage qui montre déjà ses faiblesses en conduite civilisée. Tantôt hésitante, cette dernière va même parfois jusqu’à faire patiner ses embrayages lorsqu’elle passe au rapport inférieur en accélérant.

En conduite sportive, elle se montre correctement rapide lorsqu’il faut passer au rapport supérieur, mais toujours aussi hésitante en reprises. Utiliser les palettes au volant n’y changera rien, si ce n’est de mesurer le temps de réaction de la boîte lors des descentes de rapport. A noter que, contrairement à la Stinger GT, la ProCeed GT bénéficie au moins d’un mode manuel de changement des rapports. Un bouton permet de désactiver les aides électroniques en deux temps (anti-patinage puis ESP), ce qui mettra en évidence le caractère sous-vireur en relance musclée. Dépourvu de différentiel à glissement limité, le train avant est saturé par le couple, phénomène amplifié avec les pneus hiver. Au final, la sportivité de cette auto est limitée et se résume en un châssis souverain et une direction plutôt communicative. Et si la boîte manuelle était proposée sur les premières ProCeed GT, ce n’est plus le cas depuis avril 2019.

Au chapitre des modes de conduite, seul un mode Sport est présent, qui durcit la direction et amplifie le timbre rauque à l’échappement. En conduisant tranquillement en mode Normal, la boîte passe souvent les rapports à des régimes trop élevés, ce qui pèse sur la consommation moyenne (comptez un bon 8.5l/100km avec le pied léger). Elle ne pratique pas le coasting (roues libres en décélérations) et il n’y a pas de mode de conduite économique qui privilégierait le couple à bas régime.

Comme à son habitude, Kia joue la carte du suréquipement de série (voir la liste des équipements ci-après). Affichée à CHF 39’900.-, les seules options sont le toit ouvrant panoramique et la peinture métallisée, ramenant le prix de notre voiture d’essai « toutes options » à CHF 42’050.-. Pour à peine plus cher avec des équipements similaires, la Seat Leon Cupra ST est bien plus performante avec ses 300ch, une transmission intégrale, des suspensions adaptatives et une boîte DSG à la hauteur. Dans un registre légèrement inférieur, la Honda Civic 1.5 Sport (182ch) est quasiment CHF 10’000.- moins cher… A l’opposé, la Peugeot 508 GT (225ch) est nettement plus onéreuse (dès CHF 52’500.-), mais plus moderne et plus raffinée.

En restituant notre Kia ProCeed GT d’essai chez Emil Frey à Crissier, je tombe par hasard sur un exemplaire bleu clair doté des jantes 18 pouces de série. Entre les pneus taille basse, les jantes appropriées et les touches sportives bien mises en valeur par cette teinte, j’ai comme l’impression qu’il s’agit d’une autre voiture ! Pas vous ?

L’avis de Sport-Auto.ch

Ayant apprécié plusieurs modèles du constructeur coréen, dont la première Kia Ceed GT en 2014 puis la Stinger GT en 2017, j’avais certaines attentes concernant cette ProCeed GT. Peut-être est-ce cela qui accentue mon jugement négatif aujourd’hui. Mais cette pseudo sportive me donne l’impression que face à une concurrence en perpétuel renouvellement, Kia n’a pas réussi à sauter dans le train. En témoignent la boîte à double embrayage décevante, l’ordinateur de bord daté (modèle 2019) ou encore l’absence de mode de conduite économique… On retiendra tout de même un équipement pléthorique de série, les 7 ans de garantie (maximum 150’000km) et un châssis au compromis confort/fermeté bien calibré. Sans oublier un certain charisme qui rappelle sa grande sœur, la Stinger GT, qui bénéficie d’un rapport prix/prestations plus attractif.  

bob[@]sport-auto.ch

Pour...
  • Amortissement
  • Charisme
  • Moteur tonique
Contre...
  • Boîte à double embrayage décevante
  • Pas de mode économique
  • Peu sportive
  • Garde au toit conducteurs > 185cm

Remerciements

Merci à Kia Suisse pour le prêt de cette Kia ProCeed GT.

Print Friendly, PDF & Email