AUDI
RS E-TRON GT

L’essai Sport-Auto.ch du 7 juin 2021

Rédaction : Laurent Missbauer
Photographies : Laurent Missbauer, D.R. Audi

Bienvenue à bord de l’Audi RS e-tron GT, le premier modèle entièrement électrique de la gamme « RS » qui est à la marque aux quatre anneaux ce qu’AMG est à Mercedes. Avec le mode « boost » qui fait momentanément passer sa puissance de 598 à 646 ch, la RS e-tron GT est même l’Audi de série la plus puissante de tous les temps !

Si la silhouette générale de l’Audi RS e-tron GT évoque, de profil, celle de la Porsche Taycan, la proue et la poupe sont complètement différentes. La face avant, très sportive, rappelle celle de l’Audi R8 V10 Performance essayée l’année passée. Et cette sportivité est bien réelle. Nous avons pu le vérifier en toute légalité sur la piste du Centre de conduite du TCS à Lignières où nous avons découvert cette RS e-tron GT de 598 ch en mesure d’accélérer de 0 à 100 km/h en seulement 3,3 secondes ! C’était également à Lignières que nous avions essayé la redoutable Nissan GT-R il y a quatre ans.

Avant de nous installer au volant de l’Audi RS e-tron GT, faisons le tour de cette nouvelle berline électrique. Celle-ci partage certes de nombreux composants avec la Porsche Taycan mais, par rapport aux lignes épurées de cette dernière, celles de l’Audi sont beaucoup plus agressives. Ses ailes musclées, son immense calandre et le grand diffuseur arrière contribuent en effet à la rendre « méchante » même à l’arrêt !

0-100km/h (s)

Vmax (km/h)

rapp. poids/puiss. (kg/ch)

4×4
électrique dual-motor
598ch / 830Nm
2’323kg

Les jantes, dont le dessin a été optimisé en soufflerie, la ligne de toit, qui descend de façon élégante sur la poupe, et le soubassement, entièrement plat, ont permis d’obtenir un coefficient de pénétration dans l’air de seulement 0,24 ! On précisera que notre modèle d’essai disposait de l’option toit en carbone, matériau qui allie la robustesse à la légèreté.

Nous terminons le tour de la « bête » par l’arrière, marqué par des feux particulièrement originaux. Ceux-ci possèdent une bande lumineuse avec des animations dynamiques « Coming Home » et « Leaving Home » qui vont de gauche à droite et inversement. Ces animations, à voir dans la présentation de la RS e-tron GT sur le site d’Audi.ch, ne sont pas à confondre avec celles des clignotants défilants que l’on trouve désormais chez de nombreux constructeurs.

Avec sa puissance de 598 ch, distillée par deux moteurs électriques, un de 456 ch à l’arrière et un de 238 ch à l’avant, l’Audi RS e-tron GT est positionnée, du moins sur le papier, légèrement en-dessous de la Porsche Taycan Turbo qui développe 625 ch. Nous avons précisé « sur le papier » car les deux voitures partagent des valeurs d’accélération très proches, voire identiques. En activant la fonction «Launch control» qui permet de faire momentanément passer la puissance à 646 ch pour la RS e-tron GT et à 680 ch pour la Taycan Turbo, les deux voitures se catapultent de 0 à 100 km/h en respectivement 3,3 et 3,2 secondes, selon les données d’usine. L’honneur de Porsche est donc sauf et il l’est encore davantage pour la Taycan Turbo S qui développe 680 ch (761 ch avec le « Launch control ») et qui est créditée de 2,8 secondes pour l’exercice du 0 à 100 km/h.

L’instructeur d’Audi Sport qui nous a accompagnés à Lignières nous a cependant certifié que l’Audi RS e-tron GT « accélérait bien plus rapidement que les 3,3 secondes annoncées officiellement par le constructeur aux quatre anneaux afin de ne pas froisser les cousins de Porsche ». Nous avons d’ailleurs pu vérifier la véracité de ses dires. Lors de nos huit accélérations consécutives de 0 à 100 km/h, le chronomètre du tableau de bord a indiqué 2,9 secondes lors de notre première tentative et 3,0 secondes lors de chacun des sept essais suivants ! Cela est tout simplement prodigieux !

Ce qui est également prodigieux, c’est son couple de 630 Nm qui arrive instantanément, comme il se doit pour une voiture électrique. Malgré son poids de près de 2,4 tonnes, l’Audi RS e-tron GT réagit instantanément dès que l’on effleure la pédale de l’accélérateur. Et si on l’enfonce, la voiture bondit comme un guépard ! On regrettera cependant le manque d’émotion sonore. La mécanique n’émet en effet pratiquement pas de bruit, si ce n’est un léger bourdonnement dans le mode « Dynamic ».

Ce manque d’émotion et cependant largement compensé par l’incroyable agilité dont fait preuve l’Audi RS e-tron GT malgré son imposant gabarit. Cela s’explique avant tout par ses roues arrière directrices et son différentiel arrière électronique actif qui ne sont pas de trop pour juguler l’énorme motricité générée par les deux moteurs électriques.

Rouler sur circuit permet également d’essayer les quatre modes de conduite proposés, « Efficiency », « Confort », « Dynamic » et « Individual », sans se soucier des autres usagers de la route. Cela à travers un slalom et plusieurs exercices spécifiques de freinage. Nous avons ainsi eu tout loisir de constater que le maintien latéral des sièges dans les courbes s’avère tout simplement parfait et que les décélérations sont au moins aussi impressionnantes que les accélérations !

Dans les zones de freinage précédant les virages serrés de la piste de Lignières, l’Audi RS e-tron GT fait néanmoins bien sentir son poids de près de 2,4 tonnes. Du coup, le plaisir de conduite s’avère inférieur à celui ressenti sur le même circuit avec la Nissan GT-R. Le plaisir d’aligner les kilomètres sans devoir recharger trop fréquemment « la batterie lithium-ion d’une teneur énergétique nette de 86 kWh » devrait en revanche être au rendez-vous. Audi annonce en effet « une autonomie comprise entre 433 et 427 km » selon le mode de conduite adopté. Quant à la technologie 800 volts de la batterie, elle permettrait des temps de recharge très courts, à savoir seulement cinq minutes pour rajouter une autonomie de 100 km ou 25 minutes pour 400 km. A vérifier lors d’un prochain essai de plus longue durée au volant de ce premier modèle électrique de la gamme RS.

L’avis de Sport-Auto.ch

Avec son Audi RS e-tron GT commercialisée dès CHF 149’900.-, la firme aux quatre anneaux propose une alternative de choix aux Porsche Taycan Turbo et Turbo S qui partagent la même plate-forme et qui sont respectivement vendues à partir de CHF 185’000.- et CHF 225’300.-. Ces deux Porsche sont positionnées à un niveau tarifaire plus élevé mais leurs performances sont d’un niveau tout à fait comparable à celui de la RS e-tron GT. Les designers du constructeur d’Ingolstadt ont par ailleurs réussi à habiller leur première « Grand Turismo » électrique d’une carrosserie très sportive dont plusieurs éléments rappellent les magnifiques lignes de l’Audi R8. Et comme son comportement dynamique s’avère enthousiasmant dans la majorité des cas, on ne peut qu’applaudir.

laurent[@]sport-auto.ch

Pour...
  • Accélérations et décélérations impressionnantes
  • Sportivité bien réelle malgré le poids
  • Lignes très réussies
  • Excellent maintien latéral des sièges
Contre...
  • Manque d’émotion sonore
  • Poids élevé en comparaison à un modèle thermique équivalent
Print Friendly, PDF & Email