HYUNDAI
i20
N

L’essai Sport-Auto.ch du 21 avril 2022

Rédaction : Gaëtan Brunetti
Photographies : Gaëtan Brunetti

Hyundai continue d’élargir son offre sportive au sein des modèles de sa gamme. Après nos essais de la i30 N (et même de sa version ultime Project C) et du Kona N, nous nous retrouvons aujourd’hui au volant de la petite i20 N. Passée entre les mains des meilleurs ingénieurs de la marque, la citadine coréenne se voit propulsée dans la catégorie des petites GTi. Découvrons ensemble cette offre prometteuse.

Au premier regard, notre véhicule d’essai équipé de la teinte « bleu performance » (CHF 700.-) ne peut cacher sa vocation sportive. La i20 N reprend en majeure partie les éléments de carrosserie (pare-chocs AV/AR et jupes latérales) de la « N Line », mais cette fois-ci accompagnés d’un liseré rouge. La face avant plongeante est réussie, avec pas mal de petits détails comme la calandre en motif de drapeaux à damiers. Les jantes de 18 pouces (215/40R18) sont spécifiques à ce modèle. La i20 N a un look sportif, racé, dans la même lignée que les précédents modèles de la gamme N.

0-100km/h (s)

Vmax (km/h)

rapp. poids/puiss. (kg/ch)

traction
4 cyl. 1.6L turbo
204 ch / 275 Nm
1’190 kg

A l’arrière, on retrouve la signature rouge qui s’étire tout du long du hayon, pour lier les phares. La teinte bi-ton de notre véhicule d’essai vient accentuer cette démarcation. Les phares arrière assez originaux sont en forme de « N » couchés. Un petit aileron, comme souvent sur les voitures asiatiques, vient trôner fièrement en haut du coffre. De manière globale, l’arrière de la Hyundai i20 N a un look très spécifique qui a le mérite d’être original.

A l’intérieur, l’i20 N subit un traitement similaire à la version « N line » également. Seuls les rappels de couleur « bleu performance » viennent distinguer ce modèle N, qui jouit tout de même d’une attention particulière aux détails. On y retrouve le volant trois branches équipé des deux palettes de modes de conduite entièrement paramétrables. Le retour d’informations pour le conducteur se fait à l’aide de deux écrans digitaux. En soi, tout est assez bien agencé et homogène. Les stries au-dessus de la boîte à gant rappellent les Ferrari des années 80.

L’adoption du « N Lux Pack » (CHF 4’200.-) procurant entre autres l’Apple CarPlay/Android Auto, le MapCare Lifetime (actualisation de carte GPS à vie), l’Audio Premium Bose avec subwoofer, les sièges avant chauffants ou encore le volant chauffant (pour ne citer que les principaux) semble indispensable pour obtenir un véhicule complet. Avec cette option, notre sportive coréenne est vraiment bien équipée pour un modèle de ce segment. La vie à bord semble idéale, mais attention tout de même à une habitabilité limitée pour les passagers de derrière.

Au niveau moteur, c’est un 4 cylindres en ligne de 1,6L (appellation T-GDI) développant 204 ch de 5’500 à 6’000 trs/min et 275 Nm de 1’750 à 4’500 trs/min qui anime l’i20 N. Uniquement disponible en boîte de vitesses manuelle à 6 rapports, cette Hyundai compacte est une vraie GTi avec son différentiel à glissement limité mécanique de série (unique sur le marché des citadines actuelles). Avec un poids de 1’190 kg à vide sur la balance, le 0 à 100km/h est abattu en 6,2 secondes.

Cinq modes de conduite sont disponibles via l’écran central tactile ou les boutons prévus à cet effet. Allant du mode Eco au mode N, il y a même la possibilité de paramétrer deux modes personnalisés sur les palettes du volant. Tout (direction, réponse à la pédale, échappement à clapet actif) sauf l’amortissement est piloté sur cette i20 N, ajoutant du cachet à cette petite sportive.

Bouton de démarrage enfoncé, la citadine coréenne surprend dès le démarrage avec une sonorité assez libérée quand les clapets sont ouverts. Cela promet ! Je commence mon essai avec un parcours urbain, véritable terrain de jeu pour cette i20 N. Malgré les sièges mi cuir/tissu confortables et enveloppants, on ressent un amortissement bien filtrant mais légèrement trop ferme pour une utilisation quotidienne. Il faudra être doux pour éviter les aspérités de la route.

En sortant de la ville, je commence à attaquer les choses sérieuses avec quelques virages. A ma grande surprise, la voiture détecta les courbes et me proposera carrément de passer en mode N directement au tableau de bord ! C’est sans doute bien la seule voiture actuelle qui vous pousse à vous amuser ! Dès le mode Sport, les petits retours à l’échappement se font entendre. Les virages s’enchaînent facilement, en virant à plat à des vitesses raisonnables. Les reprises sont bonnes malgré le léger turbo-lag présent en dessous de 3’000 trs/min. Par contre, en relâchant les gaz, une légère inertie moteur se ressent ; cela sera sans doute plus gênant pour certains conducteurs que pour d’autres. Sans trop pousser en consommation mixte, les 6,5 l/100km de moyenne sont atteignables.

Le lendemain, je personnalise les boutons de raccourcis du volant pour tout passer au maximum, tout en désactivant l’ESP. Pour apprécier entièrement cette Hyundai, je choisi les meilleures petites routes « de rallye » du coin. Choix idéal auquel la voiture saura me récompenser en matière de plaisir au volant. Avec cette i20 N, les reprises à mi-régime sont franches et ont prend son pied à aller chercher la puissance dans les tours. On aurait aimé pouvoir tirer encore 500 trs/min de plus car la zone rouge arrive vite. La commande de boite à 6 rapports est bien guidée et le talon-pointe automatique nous incite à jouer encore plus du levier.

Le freinage est bon et l’i20 N sera difficile à mettre en défaut à vitesse modérée, tant l’arrière est bien accroché au sol. Les petits cols de montagne deviendront vos meilleurs amis puisqu’il est assez facile de la mettre sur 3 roues, à plus forte raison dans les épingles à fort devers. Et quel bonheur de pouvoir s’extirper des virages aussi rapidement avec un différentiel à glissement limité bien taré. La Hyundai i20 N rend ici une copie de vraie petite sportive quasiment parfaite.

Triste est de constater que ce segment de voiture sportive est clairement en voie d’extinction. Avec le retrait des GTi françaises, les seules concurrentes directes à cette i20 N (CHF 29’950.-) restent la Ford Fiesta ST (CHF 31’450.-) et la Mini Cooper S (CHF 35’600.-) proposées aussi en boite manuelle. Il faudra tout de même piocher dans les options de la première pour qu’elle soit équipée d’un différentiel à glissement limité mécanique et la seconde est quasiment CHF 5’000.- plus chère et moins puissante (176 ch). Sinon, il vous sera forcé d’opter pour une boite de vitesses automatique avec la Volkswagen Polo GTi (CHF 35’800.-).

L’avis de Sport-Auto.ch

Véritable citadine sportive utilisable au quotidien, la Hyundai i20N offre le rapport prix/prestation/équipement le plus intéressant du segment, ce d’autant plus avec l’option « N Lux Pack ». Ses équipements paramétrables à souhait et les sensations qu’elle distille la placent au-dessus de ses rares rivales.

La concurrence ne faisant plus rage dans ce segment, c’est un privilège de prendre le volant d’une compacte sportive en 2022. La légère inertie moteur la pénalisant en entrée de virage est largement compensée par le différentiel autobloquant mécanique efficace en sortie de courbes.

gaetan@sport-auto.ch

Pour...
  • Rapport prix/prestations
  • Vraie petite GTi
  • Différentiel autobloquant de série
  • Equipements
  • Poids contenu
  • Boîte manuelle
Contre...
  • Inertie moteur
  • Amortissement légèrement trop ferme (non piloté)
[post_grid id=’18962′]

Hyundai i20 N

Prix de base : CHF 29’950.-

Voiture essayée : CHF 34’850.-

Remerciements

Merci à Hyundai Suisse pour le prêt de cette Hyundai i20 N.

Print Friendly, PDF & Email