DÉCOUVERTE
DE L’ALFA ROMEO
TONALE

Le reportage Sport-Auto.ch du 6 avril 2022

Rédaction : Laurent Missbauer
Photographies : Laurent Missbauer, D.R. Alfa Romeo et Sauber Engineering

L’Alfa Romeo Tonale, le nouveau SUV de la marque, n’arrivera chez les concessionnaires qu’en juin mais Sport-Auto.ch a déjà pu le découvrir lors de la présentation en première suisse qui a eu lieu le 30 mars à Hinwil, au siège de l’écurie de F1 Alfa Romeo-Sauber. Les liens entre le constructeur italien et Sauber Engineering ne se limitent pas à la F1. C’est par exemple dans la soufflerie de Hinwil qu’ont été développés différents éléments aérodynamiques de la Giulia GTAm de 540 ch avec laquelle Alfa Romeo avait fêté son 110ème anniversaire en 2020.

Nous voici arrivés à Hinwil. Devant l’usine Sauber, dont les imposants bâtiments ont été successivement agrandis par Mercedes puis par BMW, nous lisons les deux inscriptions suivantes : « Home of Alfa Romeo F1 Team » et « 30 years in Formula One ». Présente en F1 depuis 1993, l’écurie fondée par Peter Sauber fête en effet en 2022 sa 30ème saison dans la catégorie reine. Et la carrosserie de la monoplace de cette année arbore fièrement l’inscription « Alfa Romeo Tonale », le nouveau modèle de la marque.

Présenté le 8 février au Musée Alfa Romeo d’Arese, le Tonale est le petit frère du Stelvio. Comprenez par-là qu’il s’agit d’un SUV de dimensions réduites (4,53 m contre 4,69 m pour le Stelvio) et que ses motorisations développent 130, 160 et même 275 ch pour la version Plug-in Hybrid Q4 à traction intégrale qui atteint 100 km/h en 6,2 secondes. Cette dernière est la première Alfa Romeo hybride rechargeable. Sa batterie de 15,5 kWh offrirait « une autonomie en mode électrique pouvant aller jusqu’à 80 km en cycle urbain », soit la meilleure valeur de la catégorie. Le conditionnel est de mise car la présentation à laquelle nous avons assisté n’était que statique.

Le Tonale n’est pas le premier « petit » tout-terrain de la marque. Ce privilège incombe à l’Alfa Romeo Matta qui a été produite à 2’059 exemplaires entre 1951 et 1955, avant tout pour l’armée italienne. Quelques rares exemplaires civils ont vu le jour. C’est l’un d’entre eux que possède le Tessinois Axel Marx, un des plus grands collectionneurs d’Alfa Romeo au monde, qui a été invité à exposer son Alfa Romeo AR52 Matta à Hinwil et qui a donné une très intéressante conférence sur l’histoire de la marque, à la demande de Serenella Artioli, la directrice de la communication d’Alfa Romeo Suisse.

« Seules 154 versions civiles de l’Alfa Romeo Matta AR52 ont été construites en 1954. J’ai acheté la mienne il y a deux mois », nous a expliqué Axel Marx. « Elle fait partie de quelques-unes de mes Alfa les plus rares avec la 2000 Sportiva, elle aussi de 1954, dont il n’existe que deux exemplaires. J’ai également apporté aujourd’hui à Hinwil cette 2000 Sportiva car elle reflète parfaitement l’étendue des compétences d’Alfa Romeo, une marque capable non seulement de construire des voitures, pour la plupart très sportives, mais également des véhicules tout-terrain, des camions, des bus ainsi que des moteurs de bateaux et d’avions ! »

Pour la petite histoire, c’est près de Naples, à Pomigliano d’Arco, sur le site qui avait produit des moteurs d’avions dans les années 40, que les Alfa Romeo Matta et Alfasud avaient été construites. Et c’est également à Pomigliano d’Arco qu’est désormais assemblé le Tonale, dans une des usines « les plus modernes du groupe Stellantis ». Cette usine a été entièrement rénovée « pour les défis du futur, à commencer par la production de voitures hybrides ». Alfa Romeo est ainsi résolument tourné vers l’avenir mais le nouveau Tonale offre plein de clins d’œil au passé. C’est notamment le cas de son tableau de bord cannocchiale (jumelles en italien) qui reprend la forme et le lettrage des anciens compteurs Alfa.

Les lignes du nouveau Tonale évoquent également, ici et là, des éléments stylistiques de plusieurs modèles emblématiques d’Alfa Romeo comme on peut le voir sur les documents ci-dessous. Les sièges, d’un très bon niveau de finition, rappellent aussi ceux des modèles les plus sportifs de la marque. Le bouton « Start Engine Stop », incorporé au volant dont l’agencement est similaire à celui des Giulia et Stelvio, s’inspire quant à lui de celui des Ferrari actuelles, marque qui fournit le groupe motopropulseur hybride des Alfa Romeo-Sauber de F1. En-dessous du nouvel écran tactile, les commandes de climatisation et de modes de conduite font quant à elles toujours appel à de véritables boutons ; un gage d’ergonomie et de sécurité au volant.

Nous avons à peine eu le temps de constater que les places à l’arrière du Tonale sont très généreuses qu’il a fallu partir pour effectuer la visite guidée de l’usine de F1. Celle-ci bénéficie d’équipements technologiques de très haut niveau : soufflerie – une des meilleures d’Europe –, imprimantes 3-D dernier-cri et autoclaves qui créent des pièces en carbone dans les meilleurs délais. Il nous est même permis de prendre en main le volant de l’Alfa Romeo C42-F1 de Valtteri Bottas, un petit bijou hi-tech avec une multitude de boutons !

Cerise sur le gâteau, notre déplacement à Hinwil a été ponctué par la rencontre avec Frédéric Vasseur, le « Team Principal » de l’écurie de F1. Celui-ci nous a dit que sa première voiture était une Alfasud Ti, identique à celle qui figure sur la photo ci-dessus, et que son père n’a eu que des Alfa Romeo. « Il s’agit d’une des marques les plus emblématiques de l’histoire de l’automobile et nous sommes très fiers de participer à sa métamorphose », a-t-il notamment déclaré. Une métamorphose dans laquelle le Tonale est appelé à jouer un rôle déterminant. A vérifier lors d’une prochaine découverte sur route.

Quatre versions pour la Suisse

 

L’Alfa Romeo Tonale, qui reprend la base technique du Jeep Compass tout en intégrant des améliorations sur le châssis, sera disponible en Suisse avec quatre versions baptisées Super, Sprint, Ti et Veloce. Les deux premières ne concernent que les deux motorisations de 130ch, l’une essence mild hybrid (4 cylindres 1,5 turbo) et l’autre diesel. Les définitions Ti et Veloce concerneront avant tout les motorisations de 160 ch hybride (turbo à géométrie variable) et de 275 ch hybride rechargeable avec quatre roues motrices. Les prix n’ont pas encore été communiqués pour la Suisse.

[post_grid id=’18962′]

Remerciements

Merci à Alfa Romeo Suisse pour cette invitation à découvrir en première suisse l’Alfa Romeo Tonale chez Sauber Engineering à Hinwil (ZH).

Merci également à William Ponissi, Senior Communications Manager de Sauber Group, pour l’organisation de la rencontre avec Frédéric Vasseur, Team Principal d’Alfa Romeo F1 Team.

Print Friendly, PDF & Email