PORSCHE
911 GT2 RS
CLUBSPORT

Le reportage Sport-Auto.ch du 21 février 2019

Rédaction : Bob de Graffenried
Photographies : Bob de Graffenried

C’est lors du dernier Salon de Los Angeles, en novembre 2018, que Porsche a présenté en première mondiale l’extrême 911 GT2 RS Clubsport. Limitée à 200 exemplaires, cette dernière est une version coursifiée de la GT2 RS homologuée pour la route. Pour sa première apparition mondiale en showroom, la 911 GT2 RS Clubsport a fait escale au Centre Porsche Lausanne. Nous avons saisi l’opportunité de l’approcher.

Le moins que l’on puisse dire dès qu’on la découvre, c’est que la 911 GT2 RS Clubsport semble tout droit sortie des paddocks ! Les nombreux éléments de carrosserie en carbone, le carrossage négatif ultra prononcé ainsi que l’énorme aileron – lui aussi en carbone – donnent le ton. Plusieurs appendices aérodynamiques ont aussi été ajoutés afin de générer un maximum d’appui à hautes vitesses.

Visuellement, elle ne semble pas avoir grand-chose en commun avec la GT2 RS de route dont elle est pourtant dérivée. En effet, à l’instar de la Porsche 935 dévoilée quelques semaines plus tôt, la 911 GT2 RS reprend les organes mécaniques de la version routière, à savoir le flat six 3.8L de 700ch accouplé à la boîte PDK à 7 rapports qui distribue les 750Nm de couple sur les seules roues arrière.

Bien que l’architecture des suspensions soit identique, le châssis a été revu pour une utilisation exclusive sur circuit. Les amortisseurs à trois voies permettent de régler indépendamment le rebond et la compression afin d’adapter le comportement dynamique aux conditions de conduite.

Le poids de ce missile sol-sol est de 1’390kg, soit une centaine de kilos de moins que la version routière de la GT2 RS, conférant à la GT2 RS Clubsport un rapport poids/puissance inférieure à 2kg/ch ! Sachant que la GT2 RS de route claque le 0-100km/h en 2.8 secondes, la GT2 RS Clubsport gagne probablement encore 1 à 2 dixièmes sur cet exercice (aucun chiffre officiel n’a été fourni par Porsche).

Pénétrons maintenant à l’intérieur. Première sensation : la porte réalisée en matériaux composites est d’une extrême légèreté. L’habitacle est protégé par une cage complète homologuée FIA et a été vidé au maximum afin de gagner du poids et de ne conserver que les fonctions primordiales au pilotage. Le siège passager est optionnel.

Calé dans le baquet Recaro de compétition qui ne laisse aucune vision périphérique, je me retrouve face à un petit volant en carbone qui regroupe les boutons clés liés au pilotage, comme le passage dans les stands (PIT), l’abreuvage du pilote (DRK) ou encore la communication radio (RAD). Les petites palettes en carbone sont solidaires du volant et placées très près de celui-ci, alors que les deux comodos identiques au modèle de série dédiés aux essuie-glaces et aux clignotants sont plus éloignés.

Derrière le volant siège un affichage numérique hérité de l’actuelle 911 GT3 R, surplombé d’une rangée de « shift-light » permettant de changer le rapport au moment opportun. Malheureusement, impossible de démarrer la bête ni même de mettre le contact afin d’allumer cet affichage. Mais l’appui sur les palettes est déjà une expérience en soi, tant la sensation diffère des voitures de série que j’ai pu essayer. Ferme, immédiat, direct, bruyant : tels sont les mots qui me viennent à l’esprit pour décrire l’action – pourtant a priori si anodine – d’actionner ces palettes ! Et le grip du volant – en caoutchouc particulièrement mou – confère une adhérence parfaite.

Plutôt dédiée aux gentlemens drivers qu’aux pilotes professionnels, la Porsche 911 GT2 RS Clubsport conserve le PSM (Porsche Stability Management) et l’ABS. Toutefois, ces assistances peuvent être configurées indépendamment ou entièrement coupées. Les commandes sont situées sur la console centrale au-dessus des boutons de la climatisation.

Bien heureux sont les rares passionnés qui ont pu signer le bon de commande d’une telle bête de circuits dont le prix est de 405’000 Euro… hors taxes ! Et vous ne serez sans doute pas étonnés d’apprendre que les 200 exemplaires ont déjà tous été vendus !

Si comme moi, vous désirez contempler cette Porsche 911 GT2 RS Clubsport de près, saisissez cette occasion unique en vous rendant au Centre Porsche Lausanne avant le 1er mars 2019.

Print Friendly, PDF & Email