VOLKSWAGEN
POLO GTI 230

L’essai Sport-Auto.ch du 17 mai 2017

Rédaction : Isabelle Crausaz
Photographies : Sébastien Moulin

Il y a une année, afin de fêter dignement les 40 ans de sa petite compacte, Volkswagen lançait, en exclusivité pour la Suisse, la Polo la plus puissante jamais construite de série, baptisée GTI 230. Pour Sport-Auto.ch, j’ai eu le privilège de me mettre au volant de ce modèle exclusif et limité à 230 exemplaires.

Le quatre cylindres 1.8 litres turbo TSI de 192ch avec 320Nm de couple a été spécialement reboosté par le préparateur ABT de près de 40ch, et affiche fièrement 230ch pour 360Nm (+40Nm par rapport au modèle de base), ce qui la place en tête des citadines sportives avec l’Audi S1, qui propose la même puissance aux quatre roues à un tarif nettement supérieur. L’avantage de n’avoir « que » deux roues motrices est que le poids affiché est plus que raisonnable : 1’272kg. Même si la boîte DSG à 7 rapports est proposée, notre modèle d’essai dispose d’une traditionnelle boîte mécanique à 6 rapports : on est bien en face d’une véritable GTI !

0-100km/h (s)

Vmax (km/h)

rapp. poids/puiss. (kg/ch)

traction
4 cyl. 1.8L turbo
230ch / 360Nm
1’272kg

Le tarif est logiquement en nette hausse par rapport à la GTI « normale » (+ CHF 4’900.-). Mais, outre la préparation du moteur précitée, la Polo GTI 230 est munie aussi de quelques équipements normalement en option, notamment le train de roulement « Sport Select » avec « Sport Performance Kit », se traduisant concrètement par un mode de conduite Sport, durcissant les suspensions et la direction sur demande.

Son look, résolument sportif sans être tapageur, me plaît assurément. Juste ce qu’il faut, là où il faut : quelques détails comme les badges, les sigles « GTI 230 », les coques de rétroviseurs façon carbone, la jupe arrière et le diffuseur, ou encore la double sortie d’échappement chromée. Elle est chaussée de pneus 215/40/17 montés sur des jantes alliage 17 pouces « Mirabeau ». Un look peut-être trop sage pour une édition spéciale, dirons certains aficionados de sports mécaniques en repensant à la Polo R WRC, édition limitée sortie en 2014 qui arborait une livrée et des appendices, il est vrai, moins passe-partout. Question de goût.

Pour personnaliser son exemplaire, le client peut choisir sa couleur parmi les teintes (9 au choix) de la palette ordinaire Polo GTI, de même pour les options, notamment le toit panoramique coulissant ou encore l’habillage intérieur cuir/alcantara. Disponible également sur la GTI « normale », les sièges de notre modèle d’essai arborent un tissu écossais, joli clin d’œil aux GTI des années 70-80. Le tableau de bord, les compteurs, le pommeau de vitesses, comme toute l’instrumentation, montrent immédiatement une finition soignée, de même que la carrosserie. Les blocs optiques, avec éclairage LED ne sont pas en reste. On reconnaît là la qualité allemande.

Comme pour la GTI, VW a soigné aussi le système de navigation « Discover Media » (CHF 870.-), avec un écran TFT tactile de 6,5 pouces. Port USB, connexion bluetooth, et surtout, spécialement pour notre GTI 230, un système audio de 300W avec un caisson de basses efficace, en dépit d’occuper une place non négligeable dans le coffre. Toujours pour le confort du conducteur, le volant est aussi de très belle facture, avec toutes les commandes attendues (multimédia, régulateur de vitesse, etc.) et d’une taille idéale. Le pédalier « alu » offre un appui du pied sans glisser.

Bien calée dans mon siège, je trouve aisément une position de conduite idéale, grâce à la large plage de réglages du siège (manuel), de la hauteur et de la profondeur du volant, hormis pour l’appuie-tête, trop haut pour les moins d’1m60. Pour les grands gabarits par contre, on pourra déplorer un manque d’enveloppement. A l’arrière, bien que la Polo GTI 230 possède 4 portes, les places sont, comme pour toutes les Polo, plutôt contenues.

D’emblée, je constate un comportement très sain, avec des trains équilibrés… Ma Polo avale le bitume avec délectation. La boîte à 6 rapports est idéalement étagée, rendant le moteur disponible dès les plus bas régimes. On se surprend à rouler en 6ème à 800trs/min sans aucun à-coup. Les freins apparaissent puissants, avec une assistance presque trop prononcée dans les basses vitesses à mon goût, ce qui demande un bon dosage.

Vive, précise, agile, notre GTI 230 enroule les courbes avec aisance. Malgré seulement deux roues motrices et à défaut de posséder un différentiel à glissement limité mécanique, le système électronique XDS (anti-patinage amélioré censé remplir ce rôle) gère avec efficacité le couple entre les deux roues avant, en particulier sur chaussée mouillée, avec une caisse qui reste stable en toutes circonstances. Une pression sur la touche « Sport » rend le châssis plus rigide et la direction plus dure, et le son du moteur plus présent. Un vrai kart ! Ceci dit, le châssis en configuration sport  rend la voiture plus exigeante, notamment dans les portions sinueuses et bosselées, ce qui nous emmène rapidement aux limites du confort.

Et pour les conducteurs expérimentés qui se sentent une âme de pilote, en conduite sportive, l’ESP est déconnectable via un bouton sur le tableau de bord.

Concernant la consommation annoncée de 6l/100km, il faut prévoir une marge, certes raisonnable. Durant notre essai, en conditions mixtes, la consommation s’est élevée à 7,6l/100km. Préparer un moteur aussi performant en gardant une consommation raisonnable est une belle réussite d’ABT.

L’avis de Sport-Auto.ch

Malgré un supplément de prix de CHF 4’900.- par rapport à la Polo GTI « normale », la Polo GTI 230 reste un choix totalement pertinent malgré la concurrence féroce qui règne dans ce segment. Avec quelques options, le prix de notre voiture d’essai est de CHF 28’570.- (prime Allstar inclue). Parmi ses concurrentes, seule sa cousine espagnole, la Seat Ibiza Cupra, semble faire mieux.

La Polo GTI 230 se caractérise par sa vivacité mécanique et dynamique. Tant par ses performances que son look à la fois sobre et sportif, typique de Volkswagen, la GTI 230 plaît indéniablement. La « magie GTI » opère ! La qualifier de « bombinette » serait même un tantinet réducteur, tant elle nous a impressionnés par ses prestations globales.

Une véritable petite sportive au capital-sympathie évident !

isabelle[@]sport-auto.ch

Pour...
  • Performances (disponibilité moteur, couple)
  • Freins
  • Tenue de route
  • Prix/équipements
Contre...
  • Volume coffre limité par le caisson de basses
  • Pas de différentiel mécanique

Technique / Tarifs

Si le document ne s’affiche pas correctement, cliquez ici.

Remerciements

Merci à Volkswagen Suisse pour le prêt de cette Polo GTI 230.

Print Friendly, PDF & Email