BUGATTI ÉLECTRIFIE SES
CHIRON POUR ATTEINDRE
2’000 CHEVAUX

Le reportage Sport-Auto.ch du 1er avril 2017

Rédaction : Bob de Graffenried
Photographies : Bob de Graffenried

Comme nous vous l’évoquions à la suite de notre récente visite au nouveau showroom Bugatti de Genève, 250 Bugatti Chiron sont encore disponibles à la commande, soit la moitié des 500 exemplaires prévus. Mais, l’information clé qui nous avait été dévoilée au conditionnel – et qui est maintenant confirmée – est que celles-ci seront entièrement électrifiées. Un choix essentiellement commercial visant à faire le buzz et à attirer une nouvelle clientèle. A moins que le constructeur français n’ait été contraint par le législateur à équilibrer son bilan énergétique ?

M. Antoine, fin connaisseur de la marque et co-gérant de la collection des frères Schlumpf à Mulhouse, se veut rassurant : « Bugatti tient à son bilan écologique et a toujours regardé vers l’avenir en termes de mode d’entraînement de ses voitures ». On se rappelle encore des années 90 où le constructeur alsacien suggérait à ses clients de couper l’essence avec de l’eau claire dans la célèbre EB110, ce qui permettait, en dépit d’une fiabilité et de performances amoindries, de réaliser de belles économies et de réduire son empreinte carbone.

Sur place, un ouvrage nous a permis de découvrir ce que seront les 250 prochaines Chiron : le moteur W16 8.0L à essence sera remplacé par un bloc propulseur électrique de 1’230ch, alimentés par 8 batteries indépendantes. Celui-ci entraînera uniquement les roues arrière, les roues avant étant entraînées par un second moteur électrique développant 770ch. Cela permettra donc à la Bugatti Chiron de franchir la barre fatidique des 2’000ch !!!

M. Rivier, l’un des ingénieurs Bugatti, nous confie que des nouveaux pneus arrière – encore plus larges – sont en cours de développement pour supporter l’augmentation du couple, mais surtout en vue d’augmenter l’autonomie de la Chiron. En effet, ces pneus arrière spécifiques seront les premiers au monde à être dotés d’une bande de roulement à méplats. « Cela va générer d’importantes vibrations verticales dans le véhicule qui permettront, via 40 transducteurs répartis autour du train arrière, de récupérer une énergie augmentant l’autonomie de 100km ».

Malgré cette débauche de technologies et un surcroit de puissance de 500ch, le prix de la Bugatti Chiron électrique sera identique à celui de la version essence : CHF 2’570’000.-. Mais au moins, il sera possible de récupérer le bonus écologique maximal sur l’immatriculation, étant donné qu’il s’agit d’un véhicule 100% électrique !

Les commandes sont ouvertes et les premiers exemplaires devraient être livrés dès le 1er avril 2018.

Print Friendly, PDF & Email