LANCEMENT DE LA MARQUE
ALPINA EN SUISSE ROMANDE

Le reportage Sport-Auto.ch du 2 octobre 2019

Rédaction : Laurent Missbauer
Photographies : Laurent Missbauer, D.R. Alpina

La marque allemande Alpina est enfin représentée de façon officielle chez nous. C’est en effet Dimab Groupe, présent avec six concessions BMW dans les cantons de Vaud et du Valais, qui est son unique concessionnaire en Suisse romande depuis le 1er octobre. Alpina est spécialisé dans les segments « haut de gamme » et « sport ». Ses modèles, produits en petite série, sont basés sur ceux de BMW. Le sommet de la gamme est constitué par l’Alpina B7 de 608ch qui a été dévoilée jeudi dernier à l’aéroport de Payerne en présence de 360 invités.

 « Alpina, Hersteller exclusiver Automobile », soit « Alpina, constructeur de voitures exclusives » en allemand. C’est ce que l’on peut lire sur la carte de visite que nous a remise Erik Ploss, le directeur des ventes d’Alpina qui avait tenu à se déplacer personnellement depuis Buchloe, le siège d’Alpina en Bavière, afin d’assister au lancement de la marque en Suisse romande.

« Le marché suisse est très important pour Alpina. Notre importateur Heidegger, à Triesen, dans la principauté du Liechtenstein, peut y compter sur une clientèle très fidèle, une clientèle qui apprécie les belles voitures et qui aime se faire plaisir au volant », nous a confié Erik Ploss afin d’expliquer la raison de sa présence jeudi soir à Payerne. « Et comme nos modèles sont à quatre roues motrices, ils s’avèrent parfaits pour la Suisse », a-t-il ajouté en nous invitant à prendre place dans la B7 de 608 ch qui était dissimulée sous une élégante housse avant d’être dévoilée à 20h05 très précises.

Erik Ploss s’installe au volant et détaille les différents raffinements techniques du vaisseau amiral de la firme de Buchloe qui entre directement en concurrence avec la Mercedes-AMG S 63 de 612ch, la BMW M760 Li de 610ch ou encore la Bentley Flying Spur W12 S de 635ch et la Porsche Panamera Turbo S E-Hybrid de 680ch que nous avons essayées.

« Grâce à son toit entièrement en carbone, notre B7 affiche pratiquement le même poids que la B5 Touring qui est basée sur la BMW série 5, à savoir 2180 contre 2150 kg. C’est une limousine fantastique qui atteint 330km/h en vitesse de pointe et qui passe de 0 à 100km/h en à peine 3,6 secondes. Pour moi, c’est la plus belle limousine de son segment », s’enthousiasme Erik Ploss.

Jean-Bernard Menoud, directeur général de Dimab Groupe, n’hésite pas à comparer la B7 à un « véritable jet » de la route. Une comparaison qui a tout son sens à l’aéoroport de Payerne où a eu lieu le lancement de la marque Alpina en Suisse romande. La B7 y côtoie en effet un des jets qui vole pour la compagnie Speedwings dont le président, Damien Piller, est également le président de Dimab Groupe.

« J’ai pu essayer l’Alpina B5 Touring Biturbo de 608ch et je peux vous assurer qu’elle m’a enthousiasmé », a relevé Damien Piller qui a insisté sur la complémentarité entre Alpina et BMW. « BMW n’offre par exemple pas une telle puissance avec une carrosserie Touring. L’Alpina B5 Touring Biturbo se signale par ailleurs par un intérieur apportant plus de confort, des performances supérieures à la moyenne et un extérieur sobrement sportif. » Lors de cette soirée du lancement d’Alpina en Suisse romande, il a également été question de la B3 Touring de 462ch. Celle-ci sera disponible à la commande au premier trimestre 2020 et livrable au troisième trimestre 2020. En attendant, elle dispose déjà d’un site Internet dédié.

« Nous nous réjouissons de faire découvrir ces produits d’excellence à nos clients et de les faire connaître aux amoureux de belles voitures. Les Alpina ne sont pas seulement de haute qualité, elles incarnent également le plaisir de conduire », a encore expliqué Damien Piller. Selon lui, les Alpina s’accordent parfaitement à la célèbre maxime d’Oscar Wilde : « J’ai des goûts très simples, je me contente de ce qu’il y a de mieux ! »

Pour le président de Dimab Groupe, l’arrivée de la marque Alpina, qui vient s’ajouter à celles de BMW et de Mini, dont plusieurs modèles étaient également exposés à l’aéroport de Payerne, constitue une nouvelle étape dans son implication dans le monde de l’automobile. On rappellera que Dimab Groupe est né au début de cette année de la fusion de Dimab SA avec Jan-Autos SA et Richoz-Autos SA. Aujourd’hui, le groupe se compose de six concessions et d’une carrosserie. Il s’étend d’Avenches (VD) à Vionnaz (VS), en passant par Payerne (VD), Yverdon (VD), Lutry (VD) et Saint-Légier (VD). Le canton de Fribourg n’est pas oublié : « Nous allons également nous implanter à Bulle. Nous avons déjà signé un accord dans ce sens avec BMW Suisse », a précisé Damien Piller.

Un livre retraçant les 50 premières années de la marque Alpina, fondée en 1965 par Burkard Bovensiepen, pouvait être consulté jeudi soir dans les luxueux locaux de Speedwings. On a notamment pu y lire que son fondateur, né en 1936, avait couru avec une petite BMW 700 en 1961 avant de commencer à équiper les moteurs de BMW 1500 de carburateurs Weber et de devenir l’un des meilleurs préparateurs de BMW en compétition.

Parmi les pilotes d’Alpina les plus célèbres, on citera Niki Lauda. Celui-ci courait déjà en F1, chez BRM, lorsqu’il contribua de façon notable à la conquête du titre européen de voitures de tourisme par BMW. Il pilotait alors un coupé BMW Alpina 3.5 CSL au volant duquel il impressionna fortement Burkard Bovensiepen. Celui-ci n’en revint pas que Niki Lauda signa un nouveau record du tour aux 6 Heures du Nürburgring en arrêtant les chronos à trois reprises consécutives en 8’21’’3, chaque fois au dixième de seconde près !

« Comment est-ce possible que tu aies signé à trois reprises consécutives exactement le même chrono ? », demanda Burkard Bovensiepen à Niki Lauda. Celui-ci lui répondit ainsi : « Cela signifie que j’ai réussi à chaque fois à piloter à l’extrême limite. » Les victoires de Niki Lauda, de même que les articles élogieux sur les modèles de série, ont contribué à forger l’excellente réputation d’Alpina. Le célèbre journaliste et ancien pilote de F1 Paul Frère ne tarissait pas d’éloges sur Alpina. Dans un de ses articles, il s’étonna par exemple des excellents chronos qu’il réalisa au volant de la BMW-Alpina 2002 Tii de 1973. Il écrivit alors ce qui suit : « Schneller als Ferrari, schneller als Porsche, ich bin begeistert ! ». «Plus rapide que Ferrari, plus rapide que Porsche, je suis enthousiaste ! »

Remerciements

Merci à Dimab Groupe pour l’invitation à la soirée de lancement de la marque Alpina en Suisse romande.

Print Friendly, PDF & Email