Voiture autonome : les Suisses ont dit OUI !

01.04.2019 – Rédaction : Bob de Graffenried

 

C’est un dimanche de votations historique qu’a vécu hier notre pays ! En effet, après un combat acharné opposant une population particulièrement divisée sur le sujet, 53.3% des Suisses ont accepté l’utilisation des voitures totalement autonomes sur nos routes.

C’est bien connu : l’automobile touche une grande partie de nos citoyens, en témoigne un taux de participation aux urnes très élevé de 76.5%. On n’est pas loin du record de 1992 (79%) détenu par la votation sur l’adhésion à l’Espace économique européen !

Rappelons qu’en cas de non, seuls les véhicules dotés d’un volant et de pédales auraient pu être utilisés jusqu’en 2040 au moins, ce indépendamment du niveau d’assistances dont ils disposent. Mais avec le oui, dès l’année prochaine, nous pourrons croiser – aussitôt que la technologie et la législation le permettront – des véhicules totalement autonomes ne disposant d’aucunes commandes de conduite !

Synonyme de liberté, de sensations, mais également de prolongement de la personnalité, l’automobile se voit donc muer en objet roulant ultra-connecté et impersonnel, prêt à nous emmener n’importe où sur simple claquement de doigt ou commande vocale… En répondant oui à la voiture autonome, les Suisses sont donc prêts à perdre encore un peu plus le contrôle sur eux-mêmes.

 

Emmanuel Macron, futur président des Suisses ?

 

Pourtant, au niveau international, ces derniers mois n’ont pas plaidé en faveur de la voiture autonome. Plusieurs constructeurs ont même accusé un repli face aux coûts financiers élevés ainsi qu’à plusieurs études démontrant qu’une majorité de conducteurs préfèrent garder le contrôle sur la conduite. Carlos Tavares, PDG du groupe PSA, a même annoncé que le groupe renonçait à investir dans la conception de voitures entièrement autonomes. En cause des coûts d’investissement beaucoup trop élevés qui seraient irrémédiablement répercutés sur le prix des véhicules, qui prendrait l’ascenseur.

Nul doute que cette nouvelle a dû ébranlé le président de la République, Emmanuel Macron, qui a toujours dévoué un fort intérêt pour les nouvelles technologies en matière de mobilité. Emmanuel Macron avait en effet annoncé il y a quelques mois que la France souhaitait jouer les premiers rôles et ne pas laisser les États-Unis et la Chine imposer leur savoir-faire. Mais avec la défection de PSA, c’est plutôt mal engagé !

 

Ce qui va changer dès 2020

 

Dès le 01.01.2020, des véhicules 100% autonomes dépourvus de commandes pourront rouler en Suisse. Progressivement, nous pouvons donc nous attendre aux changements sociétaux suivants :

– Ne pas avoir de permis de conduire ne sera plus vu comme un handicap. C’est vrai que c’est tellement difficile de passer ce permis ! D’ici 10 ans, le permis de conduire deviendra marginal, et pourrait disparaître avant le milieu du siècle.

– Nous pourrons nous déplacer totalement bourrés, ce qui est un sacré avantage le week-end… et pour certains même la semaine !

– Les voitures autonomes auront un impact profond sur nos modes de vie car elles offriront des avantages de bien-être. Incroyable : vous pourrez lire un livre, surfer sur Internet ou regarder un film en toute sécurité… comme en train ou en avion !

– En cas d’accident impliquant la responsabilité d’un véhicule autonome, ce dernier sera poursuivi, amendé et pourra même aller en prison. On prévoit de construire des prisons dédiées aux véhicules, comme c’est le cas pour les robots qui obtiendront bientôt leur propre statut juridique.

– Ces prisons, tout comme les nombreuses infrastructures nécessaires aux véhicules autonomes, auront un coût considérable qui devra être supporté par la communauté… donc par nos très chers impôts !

– Le taux de chômage va inéluctablement augmenter dès que la conduite autonome va s’appliquer aux taxis, bus et camions.

 

Conduire, c’était magique

 

En janvier 2017, Lexus a produit un clip promotionnel qui illustre particulièrement bien la situation dans laquelle notre pays – et sans doute également nos pays voisins – va se retrouver dans les prochaines années :

Pour réagir à cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire sur notre page Facebook ou contactez l’auteur via l’adresse mail ci-après… si possible avant le 02.04.2019 !

bob[@]sport-auto.ch

Print Friendly, PDF & Email