THE ICE
ST. MORITZ
2022

Le reportage Sport-Auto.ch du 7 mars 2022

Rédaction : Nicolas Mari
Photographies : Nicolas Mari

Le samedi 26 février dernier, une grande fête de l’automobile a vu le jour dans la station hivernale renommée de Saint-Moritz en Suisse. Après une édition « test » confidentielle en 2019, un « non-évènement » en 2020 tributaire du début de la pandémie et une édition 2021 annulée, l’évènement « The ICE St. Moritz » a finalement pu voir le jour dans la station grisonne après deux ans de report. Conçue avec la volonté de combiner un concours d’élégance de voitures classiques avec l’environnement unique de la célèbre station de ski éponyme, la manifestation a pris ses quartiers sur le lac gelé de Saint-Moritz pour proposer au public un plateau exceptionnel de belles mécaniques.

Exposées en plein air, les voitures sélectionnées par l’organisateur ont également pu se défouler sur un circuit ovale spécialement préparé pour l’occasion, permettant au public de voir certaines des plus rares voitures du monde en action, la majorité chaussant pour l’occasion des pneus cloutés. Pas question toutefois de transformer la piste en compétition acharnée entre les participants, les maitres-mots de la journée étant le plaisir et la décontraction.

Comme tout concours d’élégance automobile sous sa forme classique, les véhicules ont été partagés en catégories distinctes pour ensuite être analysés par un jury ayant la tâche de définir la voiture la plus qualitative et originale de chaque groupe. Voici donc un petit tour d’horizon des principaux joyaux automobiles présents sur le lac pour cette édition.

 

« Jetset in ice »

Parmi les pépites de ce groupe, notons une remarquable Lamborghini Countach « Periscopio » de 1977, à la silhouette si unique, mais également diverses Ferrari 250 GT s’adonnant aux plaisirs de la glisse avec grâce et élégance. C’est finalement une Ferrari 275 GTB de 1965 qui s’est adjugée les faveurs du jury.

« Stars on wheels »

Il s’agit probablement de la catégorie qui a le plus amusé les visiteurs. Comment rester insensible à une simulation de poursuite enfantine entre une Ferrari 250 GTE de la police italienne et une Aston-Martin DB5 ayant réellement servi lors de tournages de films « James Bond » ? Les sourires étaient au rendez-vous. D’autres voitures d’exception, comme la Lamborghini Miura orange qui a servi lors de la scène d’ouverture du film « The Italian Job » en 1969, par ailleurs vainqueur de la catégorie, ou la Ferrari Testarossa Spider ayant appartenu à Michael Jackson, ont également fait tourner les têtes.

« Vintage road racing »

Pour ce groupe, la présence d’une Ferrari 250 GTO, dont la cote oscille entre 15 et 70 millions de francs (!), a clairement fait rêver l’audience. Une spectaculaire 250 GT SWB Competizione de 1961 ou encore une Abarth OT 2000 Periscopio de 1968 étaient également à admirer. En revanche, c’est une Mini Cooper S de 1967, avec un palmarès historique en rallye notable, qui a volé la vedette aux autres modèles en recevant le plus de votes positifs du jury.

« Barchettas on the lake »

Il fallait être bien couvert pour piloter à l’air libre les différentes Ferrari 375MM ou Aston-Martin DB3 S dans le froid glacial régnant sur St-Moritz. Parmi ces voitures des années 1950, une exception figurait dans les inscrits : une rarissime Pagani Zonda Barchetta de 2021, la troisième et dernière produite, dont le propriétaire a pris livraison quelques jours auparavant et décidé de faire son baptême de roues sur le lac glacé de St-Moritz, spécialement conduite pour l’occasion par Horacio Pagani himself. C’est une Jaguar C Type, ayant appartenu à une seule et même famille de propriétaires depuis les années 70, qui a gagné les faveurs du jury.

« Vintage Grand Prix »

Offrant un spectacle grandiose pour le public, des monoplaces originales ayant couru dans les années 1930 à 1950 ont fait rugir leurs moteurs dans les montagnes avoisinantes. Une Maserati 4CL de 1939 a été promue par le jury, mais les autres spectaculaires Ferrari 246 Dino F1 de 1958 ou Alfa-Romeo Tipo B de 1933 n’ont pas démérité et ont offert des moments mémorables qui resteront gravés dans les esprits des pilotes et spectateurs.

Un évènement ouvert

Avec un plateau pareil, on aurait pu penser que cet évènement allait imposer aux visiteurs un billet d’entrée payant et des accès limités aux voitures. Finalement ce ne fut pas le cas, bien au contraire. The ICE St. Moritz a joué la carte de la proximité en laissant libre choix aux visiteurs de se balader sur le lac sans restrictions d’accès pour admirer les incroyables voitures de près. Quel autre évènement peut se targuer de laisser une Ferrari 250 GTO d’usine à portée de main (et des appareils photos) des visiteurs, stationnée sur 60 centimètres d’épaisseur de glace sur un lac gelé ?

Il est légitime de penser que « The International Concours of Elegance St. Moritz » a un potentiel indéniable pour se faire une place d’honneur au milieu des autres concours automobiles plus connus comme Villa d’Este en Italie ou même Pebble Beach aux États-Unis, grâce au spectacle unique mettant en scène des véhicules exceptionnels sur la glace, pour le bonheur des propriétaires et des passionnés.

La présence officielle de Pagani, RM Sotheby’s ou Maserati a montré la crédibilité que ces évènements automobiles en plein air peuvent offrir autant à la clientèle de ces marques qu’aux visiteurs. L’évènement a réussi à attirer pas moins de 10’000 passionnés, mélangeant tant de richissimes collectionneurs et leurs familles huppées que des jeunes « carspotters » amateurs venus immortaliser les exceptionnelles voitures dans un environnement si peu commun. Une audience très variée venue de toute l’Europe qui a pu célébrer – ou redécouvrir – l’automobile d’une manière décontractée et détendue sous le soleil hivernal d’Engadine, ce samedi 26 février 2022.

Print Friendly, PDF & Email