DECOUVERTE DE LA
MORGAN +6
FIRST EDITION

Le reportage Sport-Auto.ch du 19 décembre 2019

Rédaction : Gaëtan Brunetti
Photographies : Gaëtan Brunetti

Dans le monde de l’automobile actuel, quelques rares constructeurs de niche qui travaillent et produisent des voitures avec grande passion. A la manière des gaulois dans Astérix, Morgan est l’un de ces derniers à construire encore entièrement leurs autos à la main, avec des méthodes traditionnelles et des matériaux devenus rares dans l’automobile tels que le bois. Il n’y a que les anglais pour proposer encore de telles voitures, mais la passion aura-t-elle toujours le dernier mot sur les normes ?

L'essai de la Ford GT sur circuit
L'essai de la Ford GT sur circuit

Nous nous sommes déplacés en France, dans la commune de Montceau-les-Mines en Saône-et-Loire, afin d’assister à la présentation de la nouvelle venue du constructeur de Malvern. C’est au milieu de bon nombre de voitures de la marque, au garage Bobin, que nous avons eu l’honneur de découvrir la nouvelle +6. Présentée initialement cette année à Genève, cette Morgan se décline d’abord dans une version First Edition. Cette édition de lancement est disponible uniquement dans deux configurations se dénommant Emerald First Edition et Moonstone First Edition. La première est équipée d’une teinte extérieure British Racing Green accompagné d’un intérieur en cuir de couleur tan. La deuxième, typée plus sportive ,se décline dans une teinte Ice Blue Metallic avec un intérieur en cuir bleu.

L'essai de la Ford GT sur circuit
L'essai de la Ford GT sur circuit

Côté design, tout y est, on a bien affaire à une Morgan. Les phares avant typiques viennent surmonter ces grandes ailes élancées. L’arrière peut laisser place à un porte bagage ou à un support pour roue de secours. Niveau gabarit, cette dernière est légèrement plus grande que les modèles précédents. Pour les plus néophytes d’entre nous, cette nouvelle +6 se distinguera seulement avec ses nouvelles jantes de 19 pouces disponibles de série en finition frozen grey. Les +6 First Edition sont bien sûr équipées d’une capote souple, mais un hardtop de la couleur du véhicule est disponible en option, améliorant l’étanchéité du véhicule.

A l’intérieur, tout est garni de cuir. La planche de bord est minimaliste mais tout y est. Compteur de vitesse et tachymètre se retrouve au centre de cette dernière, au milieu de quelques boutons pouvant commander la climatisation ou encore les essuie-glaces. Le tableau de bord contient un manomètre de température d’eau ainsi que la jauge d’essence, entourant pour la première fois un petit écran digital. Même deux enceintes ont réussi à trouver place derrière les sièges pour accompagner vos sorties dominicales. Mais le plus étonnant est sans doute ce qui se cache derrière le nouveau volant. Vous ne rêvez pas, ce sont bien des palettes de changement de vitesse. Et à la place du traditionnel levier de vitesse, un sélecteur de mode de conduite bien connu dans le monde de l’automobile actuel.

C’est en effet sous le capot que se trouve la chose la plus étonnante sur cette nouvelle +6. On y retrouve un moteur connu de tous, puisque qu’il vient de Bavière. C’est le fameux B58B30M1 de chez BMW qui anime l’anglaise, un 6 cylindres en ligne bi-turbo. Moteur que l’on retrouve tout d’abord sur le Z4 M40i mais aussi sur la toute nouvelle Toyota Supra que nous avons eu la chance d’essayer cet été. Tout comme Toyota, Morgan se fait livrer ces moteurs par le constructeur allemand, accompagnés naturellement par la même boite automatique ZF 8HP51 à 8 rapports. Les modes Sport, Sport Plus et Manuel sont bien sûr disponibles. Et c’est donc pour cela que cette nouvelle Morgan n’est disponible qu’en version automatique, reniant un peu ce côté traditionnel du plaisir automobile… Le moteur BMW n’ayant été développé qu’avec une boite automatique, la clientèle n’a d’autre choix que de s’y plier.

Côté performances, cette Morgan revendique donc 340 chevaux et de 500Nm de couple sur le train arrière. Sachant que ce moteur fournit régulièrement une puissance supérieure à celle annoncée, on peut s’attendre à de sacrées performances, surtout qu’elle est bien moins lourde que ces homologues allemandes et nippones. On compte 1’075 kg sur la balance, ce qui permet d’abattre le 0 à 100km/h en seulement 4,2 secondes! Et tout cela cheveux aux vents, ce qui risque de décoiffer sec. La vitesse de pointe est annoncée à 267km/h et la consommation moyenne à 7,4l/100km. Le tout repose sur un châssis en aluminium entièrement réalisé et assemblé à la main. Le traditionnel compartiment de l’habitacle est réalisé avec une ossature en bois.

Au final, si ces lignes anglaises vous ont conquises, n’hésitez pas trop puisque cette +6 First Edition est limitée à la production de 100 exemplaires au monde. Démarrant aux prix de CHF 111’800.-, cette nouvelle +6 est certes plus chère que ses cousines, mais elle en reste quand même plus performante sur le papier et bien plus exclusive. De plus, ces deux modèles First Edition sont vendus équipés de toutes les options possibles. Cette nouvelle Morgan +6 sera également disponible en version non limitée Bespoke et Touring, entièrement personnalisable cette fois-ci de la couleur extérieure au moindre centimètre carré de cuir.

Remerciements

Merci au garage Bobin de Montceau-les-Mines, spécialiste et importateur officiel Morgan, pour cette invitation à la présentation de la +6 First Edition.

 

Print Friendly, PDF & Email