LES PLUS GRANDS COLS
DE SUISSE
COL DU GRIMSEL

Le reportage Sport-Auto.ch du 14 juin 2021

Rédaction : Bob de Graffenried
Photographies : Bob de Graffenried

Après un début de printemps qui a été généreux en neige en altitude, certains cols, comme le Nufenen ou le Furka, ne sont toujours pas ouverts au trafic. D’autres, comme le Gothard ou l’Oberalp, sont ouverts depuis quelques semaines. Et depuis ce week-end (vendredi 11 juin 2021 à 17h), il est à nouveau possible de franchir le col du Grimsel, c’est pourquoi nous avons fait le choix de vous le présenter aujourd’hui dans le cadre de notre série consacrée aux plus grands cols de Suisse.

Le col du Grimsel relie Gletsch, dans le canton du Valais, à Innertkirchen, dans le canton de Berne. La frontière des deux cantons se situe en son sommet (2’164m) et longe la rive nord du Totensee, dont il est possible de faire le tour à pied. Le sommet du col offre deux grandes aires de stationnement, plusieurs restaurants et même deux hôtels. Y passer une nuit ne sera pas de trop pour avoir le temps de bien apprécier l’endroit, en particulier si vous désirez vous rendre au lac de l’Oberaar, en randonnée par les sentiers ou en voiture en empruntant la route panoramique décrite en fin d’article.

Le col du Grimsel en détails :

Voir sur Google Maps
Altitude : 2’164 m
Longueur totale : 32 km
Restauration au col : oui
Ouverture : juin à octobre (suivant enneigement)
Versant sud : Gletsch, VS (1’754m) – 11 virages sur 6 km
Versant nord : Innertkirchen, BE (635m) – 39 virages sur 26 km
Alternative (tunnel, train) : non
Années de construction : 1894 (agrandissement en 1950)

Le versant nord du col du Grimsel, long de 26km, est constitué d’un revêtement large et lisse. Ses 39 virages mêlent épingles de différents rayons et enchaînements de courbes assez rapides. La première partie, reliant Innertkirchen à Handegg sur 15km, est particulièrement roulante. Une halte à Handegg permettra d’emprunter la passerelle suspendue. C’est de là que part également le funiculaire Gelmerbahn pour atteindre le lac de Gelmer.

La montée se fait ensuite plus sinueuse, mais offre toujours une bonne largeur ainsi qu’un revêtement de très bonne qualité. Après avoir longé un premier lac de retenue situé à 1’800m d’altitude, on atteint le fameux lac du Grimsel et ses deux barrages. Le premier est ouvert à la circulation, ce qui permet d’accéder à l’hospice (hôtel-restaurant) du Grimsel par une route historique pavée.  

La dernière partie de la montée – la plus belle – longe le lac du Grimsel avant de serpenter jusqu’au col. La route est toujours très large et plusieurs places de stationnement offrent une vue imprenable sur le lac. Parcourir ce tronçon est un régal pour tous les sens, en particulier à bord d’un roadster aussi performant que la Porsche 718 Spyder. Quoiqu’avec son V6 bi-turbo de 450ch, l’Audi RS4 Avant, bien que plus civilisée, n’était pas en reste !

Après une pause bien méritée au sommet (impossible de ne pas s’arrêter pour contempler les lieux !), la descente qui nous attend pour plonger sur Gletsch est tout aussi plaisante à rouler, mais n’offre pas un panorama aussi beau que l’autre versant.

La photo ci-dessus, prise depuis le col de la Furka, montre le versant sud du col du Grimsel avec le Totensee en son sommet. Les onze virages (principalement des épingles) permettent de parcourir les 6 km du col du Grimsel à Gletsch en quelques minutes avec une déclivité moyenne de 7%. De là, il est possible soit d’attaquer la montée du col de la Furka pour rejoindre Andermatt, soit de continuer la descente à travers la vallée du Rhône en direction de Brig.

Détour par le lac de l’Oberaar

 

A condition d’avoir au minimum une heure à disposition pour effectuer l’aller-retour, il est possible de se rendre au lac de l’Oberaar en empruntant une route étroite panoramique qui part depuis le sommet du col du Grimsel. Cette voie payante (CHF 5.-) d’environ 5 km permet de rejoindre cet autre lac de retenue qui alimente le lac du Grimsel situé 300 m plus bas.

A l’arrivée, il est possible de se restaurer (et également de dormir) ou d’entreprendre une randonnée le long du lac, face au glacier de l’Oberaar. Attention aux créneaux horaires strictes ; la route ne permettant pas les croisements, il n’est possible de l’emprunter dans chaque sens que 10 minutes par heure. Il s’agit cependant d’une expérience qui mérite le détour !

Les voitures essayées au Col du Grimsel :

Porsche 718 Spyder
Audi RS4 Avant B9
Lexus RC F Track Edition

Print Friendly, PDF & Email