PREMIÈRE DU FILM
«THE ROAD PASSION»

Le reportage de Sport-Auto.ch du 13 novembre 2017

Rédaction : Laurent Missbauer
Photographies : Laurent Missbauer, «The Road Passion»

Il y avait foule dimanche 12 novembre au cinéma Rex de Vevey. C’est en effet à guichets fermés et en présence de 300 personnes que le film «The Road Passion» a été diffusé pour la première fois au cinéma. Conçu par Julien Junker et Michael Perrottet, qui se définissent eux-mêmes comme carrossiers-vidéastes, ce film de 90 minutes a été entièrement réalisé par une équipe d’autodidactes passionnés d’automobile.

Pour bon nombre de cinéphiles veveysans, le cinéma Rex est étroitement lié à l’un des hôtes les plus illustres de la région, à savoir Charlie Chaplin. L’interprète de Charlot s’y faisait déposer par son chauffeur qui immobilisait sa Bentley juste devant le cinéma. En ce 12 novembre, il n’y avait cependant aucune Bentley à l’horizon mais deux voitures japonaises particulièrement rares, une Nissan Skyline GT-R de 1972 et une Lexus LFA, un coupé développant 560ch qui n’a été produit qu’à 500 exemplaires. Ces deux voitures font partie des protagonistes du film «The Road Passion» tourné par Julien Junker et Michael Perrottet qui, selon leurs propres termes, «ont abattu un travail de titans» au cours de ces quatre dernières années.

«Mettre en boîte une vidéo de 10 minutes constitue déjà quelque chose de particulièrement complexe et nécessite beaucoup d’heures de travail, imaginez-vous alors la somme de travail que toute notre équipe a dû effectuer pour la réalisation d’un long métrage d’une heure et demie au format DCP pour les projecteurs des salles de cinéma», nous a expliqué Julien Junker.
«Nous ne sommes pas peu fiers d’avoir mené à terme ce film qui a nécessité plus de quatre ans de travail. Le film devrait être diffusé au cinéma à partir du mois de février et une version DVD sortira à la fin de l’année 2018», a ajouté Julien Junker. Michael Perrottet, pour sa part, ne cachait pas son émotion au terme de la diffusion du film et des applaudissements nourris des 300 spectateurs : «J’ai versé de nombreuses larmes. Notamment en repensant à tout le travail abattu pour les simples amateurs que nous sommes. C’est grâce à la formidable passion qui a animé toute notre équipe que ce film a pu voir le jour.»

Les différents protagonistes du film étaient également présents lors de cette avant-première. C’était notamment le cas de Gilles Lattion, spécialiste Porsche de Collombey, qui a découvert sur grand écran les images tournées par Julien Junker et Michael Perrottet. Notamment celles du col du Corbier, en Haute-Savoie. «Les différentes séquences filmées depuis un drone sont vraiment très belles et je tire un grand coup de chapeau à Julien et à Michael. Il faut en effet savoir que les 20 minutes diffusées dans le film ont nécessité plus de quatre jours de tournage», a précisé Gilles Lattion.

Mêmes louanges du côté du pilote valaisan Arnaud Emery. Dans le film, il évoque sa passion du drift et emmène les spectateurs jusqu’au Japon, pays où il est allé se perfectionner aux côtés des meilleurs spécialistes de la discipline. «J’ai revu avec beaucoup de plaisir des séquences que j’avais déjà quelque peu oubliées», a expliqué Arnaud Emery. «Il est vrai que certaines d’entre elles dataient de plus de deux ans. Je tiens ainsi à féliciter Julien et Michael d’avoir réussi à porter à terme leur film.»

Et que vaut ce film en définitive ? Nous répondrons que les images sont vraiment très belles. Et comme le montre la bande annonce, déjà créditée de plus de 205’000 vues sur Facebook, la majorité des plans ont été tournés sur nos routes de Suisse romande, entre Genève et la vallée du Rhône. Et contrairement à certaines autres productions à petit budget, la bande son n’a pas été délaissée, avec un rendu en 5.1 particulièrement réussi.

Pour le cinéphile lambda, ce film devra composer avec les deux réserves suivantes : certains passages tirent un peu en longueur, et un sujet relativement pointu, à savoir des passionnés de voitures qui intéresseront avant tout des spectateurs qui partagent leur passion. Mais ne dit-on pas que les personnes animées par une passion sont elles-mêmes passionnantes ?

Rendez-vous en février 2018 pour la diffusion de The Road Passion dans les salles romandes !

Remerciements

Merci à Julien Junker pour l’invitation à l’avant-première du film «The Road Passion».

Print Friendly, PDF & Email