Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

24H Nürburgring – Qui pour succéder à Mercedes ?

24h-1492968953Après avoir réalisé un impressionnant résultat, en trustant les quatre premières places en 2016 et en plaçant cinq voitures dans les six premiers, Mercedes-AMG aura le statut de grand favori pour l’édition 2017 des 24H du Nürburgring. Mais face au constructeur de Stuttgart, ils seront nombreux à vouloir s’imposer dans l’Enfer Vert, à commencer par les autres constructeurs allemands Audi et BMW. Mais il faudra également surveiller Bentley, qui arrive en force, alors que certaines équipes privées Porsche seront fortement armées.

Mercedes

24h-1492968437Apparue l’an passé, la Mercedes-AMG GT3 a su s’imposer dès sa première participation à la classique du Massif de l’Eifel. Aussi, ses performances ne sont plus à démontrer, tout comme les équipes chargées de les engager. Ainsi, Black Falcon, équipe gagnante l’an passé, engagera trois AMG-GT3, dont deux en tant que voitures officielles. Sur la n°1, on retrouvera trois des vainqueurs de l’an passé, à savoir Maro Engel, Adam Christodoulou et Manuel Metzger, alors que Yelmer Buurman sera le quatrième homme. Sur la n°3, on retrouvera également Maro Engel, le pilote DTM étant engagé sur les deux voitures, Dirk Müller, Jan Seyffarth et Thomas Jäger étant à ses côtés, alors que Abdulaziz Al Faisal, Hubert Haupt et Luca Stolz se partageront le volant de la n°4.

Deuxième l’an passé après avoir entamé le dernier tour en tête, le Team HTP engagera également trois voitures, dont deux officielles. Transféré chez Mercedes durant l’hiver, le Genevois Edoardo Mortara sera intégré au Team HTP sur l’Enfer Vert. Avec deux participations au compteur et autant d’abandons, le pilote DTM aura certainement à cœur de rallier l’arrivée à une bonne position, n’étant jamais présent pour faire de la figuration. Et pour cette édition 2017, le pilote genevois partagera le volant de l’AMG-GT3 n°50 avec Edward Sandström, Maximilian Bühk et Dominik Baumann. Ce dernier pilotera également la n°47, l’autre voiture officielle de l’équipe, avec Stefan Mücke, Christian Hohenadel et Sebastian Asch à ses côtés. Enfin, si elle n’aura pas de statut de voiture usine, la troisième voiture du Team HTP aura, comme les autres, un équipage de haut vol, avec comme chef de file le DTM Masters Bernd Schneider, vainqueur ici même l’an passé. Keneth Heyer, Indy Dontje et Patrick Assenheimer seconderont l’ancien multiple champion de tourisme allemand.

Présent avec deux voitures au 2016 avec le même équipage, le Haribo Racing Team ne reconduira pas l’opération, qui l’avait conduit à retirer la voiture la plus mal classée au milieu de la nuit… alors que cette dernière occupait le deuxième rang derrière la voiture sœur. Au sein de l’équipage, peu de changements, puisque trois des quatre pilotes vus en 2016, à savoir Uwe Alzen, Lance David Arnold et Maximilian Götz seront toujours à son volant. Seul Renger Van Der Zande rejoint l’équipage : en effet, le Néerlandais était l’an dernier chez HTP, remplaçant Jan Seyffarth parti chez Black Falcon.

BMW

24h-1493988933Tout comme l’AMG-GT3, la BMW M6 GT3 a fait ses véritables débuts en compétition l’an passé, et tout comme la Mercedes, la M6 a su démontrer qu’elle tenait le haut du pavé sur les courses de 24 heures. Si divers faits de course allaient écarter les GT bavaroises de la victoire en 2016, la première M6 se classant cinquième, la firme munichoise prenait sa revanche fin juillet en s’imposant lors des 24H de Spa. Et, avec 5 des 6 pilotes DTM répartis au sein des effectifs, on peut dire que BMW met les moyens d’autant que six voitures auront un soutien usine.

Reprenant les couleurs historiques de BMW Motorsport, le BMW Team Schnitzer alignera des équipages très typés DTM. Ainsi, le champion de tourisme allemand 2016 Marco Wittmann sera aligné sur la M6 GT3 n°41 avec deux autres pilotes DTM 2017, à savoir Tom Blomqwist et Augusto Farfus, Martin Tomczyk, qui a stoppé sa carrière en DTM l’an passé, étant le quatrième homme. Le pilote brésilien de BMW sera également aligné sur la deuxième voiture du Team Schnitzer, où l’on retrouvera également deux anciens du DTM, à savoir le double champion Timo Scheider et Antonio Felix Da Costa. Seul Alexander Lynn fera exception : le jeune pilote britannique, actuellement 2ème du FIA WEC en LMP2 et ancien pilote d’essai Williams en F1, n’est en effet jamais passé en DTM.

Autre équipe BMW de longue date, le Schubert Motorsport, qui alignera également deux M6 GT3, avec des pilotes « un peu plus » typés endurance (même si un pilote DTM est au sein de l’effectif), puisque Jens Klingmann, Jörg Müller, John Edwards et Tom Onslow-Cole se partageront le volant de la n°19, alors que la n°20 sera confiée à Jesse Krohn, Jörg Müller (sur les deux voitures) et les Canadiens Kuno Wittmer et Bruno Spengler.

Dernières équipe avec des pilotes officiels de BMW, le Team Rowe avait rejoint l’effectif munichois en 2017 avec un certains succès. Ainsi, reprenant la place laissée vacante par le Team de Marc VDS, l’équipe allemande a su porter haut les couleurs de BMW en série Blancpain, en remportant les 24H de Spa l’an dernier. Et, comme un symbole ou par superstition, les deux M6 GT3 arboreront les mêmes numéros que dans les Ardennes belges l’an passé. Et sur la n°99, on retrouvera même le trio vainqueur à Spa, puisque le pilote DTM Maxime Martin, toujours redoutable sur la Nordschleife, en particulier dans les conditions météo difficiles, retrouvera Alexander Sims et Philipp Eng, Marc Basseng complétant l’équipage. Sur l’autre voiture, Markus Palttala sera associé à Nick Catsburg et Richard Westbrook, Alexander Sims étant le quatrième.

Si le team Falken ne bénéficie pas d’un statut usine, l’équipe aux célèbres couleurs bleu et vert n’en reste pas moins une valeur sûre, ne serait-ce que par son expérience du tracé, mais aussi par ses équipages expérimentés. Ainsi, on retrouvera le Fribourgeois Alexandre Imperatori à son volant, troisième en 2015, associé à Peter Dumbreck, Marco Seefrief et Stef Dusseldorp.

Enfin, il faut noter que le Walkenhorst Motorsport alignera également deux M6 GT3 ainsi que la BMW Z4, mais les équipages, constitués de plusieurs gentlemen driver et de quelques pilotes pro, devrait manquer d’homogénéité pour se mêler à la lutte pour la victoire.

Audi

24h-1492969261Comparé aux deux constructeurs précédemment cités, Audi n’aura pas l’avantage du nombre. Ainsi, un total de 6 Audi R8 LMS, dont seulement quatre au statut de voiture usine, défendront les couleurs de la firme d’Ingolstadt, une cinquième pouvant néanmoins se mêler à la lutte pour la victoire.

Client Audi depuis longtemps et ayant le statut de team usine depuis plusieurs années, l’équipe belge WRT aura, cette année encore, le privilège de représenter officiellement le constructeur, avec deux Audi R8 LMS. Et les Suisses seront à l’honneur, puisque Marcel Fässler et Nico Müller participeront à l’épreuve au sein de l’équipe belge. Privé de LMP1 suite au retrait d’Audi, le triple vainqueur au Mans aura donc l’occasion de remporter la victoire dans l’Eifel pour la première fois. Le Schwyzois partagera le volant de l’Audi n°9 avec Robin Frinjs, René Rast et Nico Müller, ce dernier étant à ce jour le seul Suisse à s’être imposé sur cette épreuve. Pour les deux pilotes DTM Müller et Rast, le programme s’annonce chargé puisque, outre la n°9, ils sont également engagés sur la n°10, avec Frédéric Vervish et Frank Stippler.

Après son titre en ADAC GT Masters en 2016, le Land Motorsport hérite du statut usine en 2017 et bénéficiera donc de deux voitures provenant d’Ingolstadt. A leur volant, on retrouve les deux champions de l’ADAC GT 2016, à savoir Connor de Philippi et Christopher Mies, sur les voitures n°28 et 29. À leurs côtés, Christopher Haase et Pierre Kafer s’échangeront le volant de la n°28 alors que Markus Winkelhock, vainqueur ici en 2012 et 2014, et Kelvin Van der Linde, roulent sur la n°29.

Si elle n’aura pas le statut usine, l’Audi engagée par le Team Phoenix accueillera des pilotes expérimentés à son volant. Ainsi, emmené par le champion DTM 2013, vainqueur de l’épreuve en 2006 et vainqueur au Mans 2010, Mike Rockenfeller et Frank Stippler, l’Audi n°5 pourrait être une prétendante à la victoire, même si le jeune Nicolay Møller Madsen et Dennis Busch pourraient manquer d’expérience. D’autre part, le Team Phoenix aura également à sa charge les nouvelles Audi R8 GT4, où l’on retrouvera Rahel Frey sur la n°17, ce qui pourrait handicaper l’équipe locale.

Enfin, notons la présence d’une sixième Audi R8 LMS, à savoir celle du Car Collection Motorsport, où l’on retrouvera à son volant le sympathique Tessinois Ronnie Saurenmann.

Bentley

24h-1492968458Arrivées sur la Nordschleife en 2015, les Bentley Continental officielles seront aux nombres de trois et, comme l’an passé, engagées par le Bentley Team Abt.

Au volant de la Continentale GT3 n°36, on retrouvera trois pilotes habitués de la GT britannique en Blancpain GT Series, puisque Steven Kane, Guy Smith et Maxime Soulet se partageront son volant. Les deux autres Bentley seront confiées aux pilotes habituels du Team Abt et habitués à représenter la marque sur la Nordschleife, à savoir Christpher Brück, Nico Verdonck et Christian Menzel sur la n°37, alors que Christer Jöns, Jordan Pepper et Christian Mamerow, vainqueur de l’épreuve en 2014, se partageront le volant de la n°38.

Porsche

24h-1493672738Après avoir été officiellement présent l’an dernier, Porsche fera confiance à ses clients pour l’édition 2017. Vainqueur à cinq reprises de l’épreuve et appartenant à Porsche, le Manthey Racing sera à ranger parmi les favoris, comme en témoigne la victoire acquise lors de la première manche de VLN. Si le gros handicap de l’équipe d’Olaf Manthey sera de n’avoir qu’une seule voiture pour la victoire, l’équipage de cette dernière sera redoutable. Emmenés par Romain Dumas, qui a remporté l’épreuve à quatre reprises, on retrouvera les deux pilotes de la 911 en FIA WEC, à savoir Richard Lietz et Frédéric Makowiecki, alors que le Franco-Suisse Patrick Pilet complétera l’équipage. Le Manthey Racing engagera une autre Porsche 911 GT3 R, à savoir la n°12. Et si les deux jeunes pilotes Porsche Mathieu Jaminet et Matteo Cairoli, ainsi que Robert Renauer devraient pouvoir assurer un bon rythme, notons que le quatrième pilote, Otto Klohs, est un gentleman driver, moins rapide que ses coéquipiers, ce qui ne devrait pas permettre à cette voiture d’aller jouer la gagne. Enfin, signalons encore que le Manthey Racing engagera une troisième GT3 pour un équipage de gentlemen driver, dont le Suisse Steve Smith.

Outre la BMW M6, le Falken Motorsport engagera encore sa Porsche 911 GT3 R et aura donc deux voitures dans la catégorie reine, mais avec le handicap que celles-ci seront différentes. Au volant de la première citée, on retrouvera trois pilotes officiels Porsche, à savoir Jörg Bergmeister, Laurens Vanthoor (vainqueur en 2015) et Dirk Werner, le quatrième étant Martin Ragginger, habitué du Team Falken et toujours redoutable.

Enfin, le Frikadelli sera une fois encore sur la ligne de départ. Mais contrairement aux années passées, c’est deux Porsche 911 GT3 R que l’équipe locale alignera. Si sur la n°30 on retrouvera le propriétaire du team, Klaus Abbelen, Andreas Ziegler ainsi que la pilote double vainqueur et seule féminine à avoir remporté l’épreuve, Sabine Schmitz, pour jouer les premiers rôles au classement des pilotes amateurs. La n°31 sera, en revanche, à considérer comme l’une des prétendantes à la victoire. Ainsi, elle sera emmenée par l’expérimenté Lucas Luhr, deux fois vainqueur de l’épreuve, le pilote officiel Michael Christensen et deux habitués de la marque de Weissach, à savoir Norbert Siedler et Klaus Bachler.

Scuderia Glickenhaus

24h-1492968460Désormais engagées par le Traum Motorsport, les SCG 003C du milliardaire James Glickenhaus ont su marquer les esprits lors de la course de qualifications, fin avril. Ainsi, les deux supercars occupaient les deux premières places à la fin du premier tour, et si la n°704 était rapidement la proie de soucis mécaniques, la n°702 allait mener les 3/4 de la course avant de voir ses espoirs de victoire s’envoler, à 25 minutes de l’arrivée, sur une sortie de route. Et si la fiabilité des belles SCG 003C est encore à prouver, la performance est là, et les deux GT devraient animer au moins les premières heures de course. Au volant de la n°702, on retrouvera Thomas Mutsch, Andreas Piccini, Felipe Fernandez Laser et Franck Mailleux, ces deux derniers étant également sur l’autre voiture (n°704) avec Jeff Westphal et Andres Piccini.

Liste des engagés

Crédit photos : 24h Nürburgring

]]>

Related posts