UNE EXPOSITION POUR
LES 40 ANS DE SUBARU
EN SUISSE

Le reportage Sport-Auto.ch du 14 février 2019

Rédaction : Laurent Missbauer
Photographies : Laurent Missbauer, D.R. Subaru

Les passionnés de rallye en général et de Subaru en particulier ont tout intérêt à se rendre au Classic Car Museum de Safenwil. Le musée de la société Emil Frey Classics y accueille jusqu’au 4 mai une exposition sur les 40 ans de Subaru en Suisse.

Cette exposition sur les 40 premières années de Subaru en Suisse raconte l’histoire d’un incroyable succès. Celui d’une voiture à quatre roues motrices que pratiquement personne ne connaissait dans notre pays et qui, en l’espace d’à peine quelques années, est devenue la voiture la plus vendue dans les cantons de montagne tels que le Valais, les Grisons et Glaris. De 1979 à aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 350’000 Subaru qui ont été vendues en Suisse. Ce succès s’explique par les quatre roues motrices mais également par l’engagement d’un ambassadeur de marque particulièrement apprécié en la personne de l’ancien skieur Bernhard Russi. Celui-ci a même participé au Rallye Paris-Dakar de 1982 au volant d’une Subaru de l’importateur suisse et l’on peut lire son interview ici.

L’exposition temporaire du Classic Car Museum de Safenwil explique que la première Subaru à quatre roues motrices importée en Suisse n’était pas particulièrement jolie. Elle était cependant robuste, pratique et proposée à un prix avantageux. Grâce à son importante garde au sol et à sa traction intégrale enclenchable, elle se jouait non seulement de la neige mais également des chemins boueux de la plupart des fermes de montagne.

Mais comment rendre sympathique une voiture qui ne correspondait pas véritablement aux canons de beauté? En engageant un ambassadeur unanimement apprécié. L’ambassadeur choisi par Walter Frey, le patron de la société importatrice des Subaru en Suisse, allait être le skieur uranais Bernhard Russi, à la fois champion du monde et champion olympique de descente. C’est lui qui a présenté la nouvelle Subaru le 9 février 1979 lors d’un spot publicitaire télévisé d’une longueur de trois minutes. Non sans succès. Deux ans plus tard, la Subaru 1600 4WD était le break le plus vendu de Suisse.

Au début, cette voiture à usage universel et au prix abordable était fort prisée surtout de la population des Préalpes, de l’arc jurassien et des régions alpines car elle facilitait les transports des agriculteurs de montagne, cela même hors des sentiers battus. C’est en partie grâce à Subaru que les voitures à traction intégrale ont connu un véritable engouement en Suisse. Jusque-là, la part de marché des voitures à quatre roues motricé n’était que d’à peine 1% dans notre pays. Aujourd’hui, elle atteint pratiquement 50%.

Au fil des ans, l’image de Subaru allait considérablement évoluer. La marque japonaise n’attira pas seulement une clientèle d’agriculteurs de montagne mais également des passionnés de compétition automobile. Outre de sages berlines familiales et de paisibles breaks dotés d’une traction intégrale symétrique permanente alliée à un moteur boxer longitudinal, Subaru frappa un grand coup avec son Impreza GT Turbo. Celle-ci était dérivée des voitures de rallye qui ont permis à Colin McRae, Richard Burns et Petter Solberg de remporter trois titres mondiaux en 1995, en 2001 et en 2003. Subaru s’adjugeait en outre trois championnats du monde consécutifs chez les constructeurs en 1995, en 1996 et en 1997.

Plusieurs Subaru de rallye sont bien entendu exposées jusqu’au 4 mai au Classic Car Museum de Safenwil. Parmi elles, les voitures des champions du monde Colin McRae et Richard Burns, ainsi que celle qui a permis à Patrick Heintz d’être le premier pilote alémanique à remporter le championnat de Suisse des rallyes en 2004.

La première Subaru de Bernhard Russi, avec sa célèbre plaque UR 5000, ne manque pas à l’appel. Il en va de même pour la petite Subaru 360 de 1968. Cette dernière, produite à environ 400’000 exemplaires entre 1958 et 1970, est considérée comme étant l’équivalent japonais de la Fiat 500. Tout comme la Fiat 500, elle a d’ailleurs été transformée afin de courir. Le modèle présenté à Safenwil est toutefois une version de série. Pour les heures d’ouverture du musée, veuillez consulter le site www.emilfreyclassics.ch.

Remerciements

Merci à Subaru Suisse pour l’invitation au vernissage de l’exposition temporaire « 40 ans de Subaru en Suisse » à Safenwil en présence de Bernhard Russi.

Print Friendly, PDF & Email