Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

Rahel Frey quatorzième, abandon pour les autres pilotes Suisses

Après une première course à moitié réussi en ADAC GT Masters, Toni Seiler et Remo Lips montant sur le podium du Gentlemen Trophy, la course du dimanche fut en revanche beaucoup plus difficile pour la délégation Helvétique.

Alors que la pluie s’était abattu avant la course, plusieurs équipes prenaient le pari de chausser les pneus slicks à quelques minutes du départ, et parmi elles, le Yaco Racing et le Farnbacher Racing et donc les voitures de Rahel Frey et de Philipp Frommenwiler.

Et le pilote Thugovien réussissait un bon début de course dans des conditions difficiles, puisqu’il fallait attendre 15 minutes avant que les pneus slicks soient les plus rapides en piste. Pour Rahel Frey, en revanche, le début de course fut plus laborieux. Ainsi, la Suissesse perdait de nombreuses secondes en début de course en raison d’une Audi délicate dans ces conditions. Mais lorsque la trajectoire commença à bien s’assécher, il en fut tout autrement, et Rahel Frey aligna alors des temps au tour identique à Daniel Keilwitz sur la Corvette n°1, le futur vainqueur de l’épreuve et qui avait fait le même choix que les deux pilotes Suisses.

Dans le même temps, la fenêtre d’arrêts aux stands pour changement de pilote fut ouverte et tous les concurrents en pneus pluies rentrèrent alors pour monter les pneus slicks. Ce fut le cas de la Corvette n°18, et Toni Seiler remplaça alors Jeroen Bleekmolen qui naviguait autour du dixième rang. Mais, peu de temps après, Toni Seiler accrochait Frommenwiler (qui ne s’était pas encore arrêté) et ce fut l’abandon pour les deux pilotes Suisses. Et ce fut également l’abandon pour l’autre Corvette jaune, Remo Lips rentrant définitivement aux stands au vingt-huitième tour.

En conséquence, seul Rahel Frey restait en piste au sein de la délégation Suisse de l’ADAC GT Masters. Laissant le volant à Philipp Geipel lors de la fin de la fenêtre de changement de pilote, ce dernier ressortait de la pit-lane au quinzième rang et gagnait une position en vue de l’arrivée pour finir quatorzième.

Profitant du choix des pneus slicks au départ, la paire de la Corvette n°1 Daniel Keilwitz – Andreas Wirth ressortait en tête à l’issue des arrêts aux stands devant l’Audi de Rene Rast et Kelvin Van Der Linde. Et la fin de course fut très serré puisque un safety car, en raison d’un débris en piste, resserrait les positions à quinze minutes du drapeau à damier ? Mais malgré diverses attaques du pilote Sud-Africain, Andreas Wirth tenait bon et coupait la ligne d’arrivée en tête devant l’Audi n°10 et la Mercedes n°26 du HTP Motorsport.

Le classement de la course

Au championnat, Rene Rast et Kelvin Van Der Linde reprennent la tête avec 155 points soit 3 de plus que Jaap Van Lagen. Prochain rendez-vous pour l’ADAC GT Masters du 19 au 21 septembre au Sachsenring.

Credit photo : ADAC GT Masters

]]>

Related posts