Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

24H Nürburgring – Un plateau très relevé à l’attaque de “l’Enfer Vert”

24nbr2015-jbl-1405201pqj89Le week-end prochain aura lieu l’une des classiques de l’endurance, à savoir les 24 Heures du Nürburgring. Réputée pour son tracé, dont la fameuse Nordschleife, surnommée “l’Enfer Vert”, l’épreuve dispose d’une aura internationale, même si elle ne fait partie d’aucun championnat. Et cette édition s’annonce particulière alléchante avec un plateau particulièrement attractif. Ainsi, on dénombre pas moins de 38 GT3, dont la grande majorité de dernière génération, auquelles on peut ajouter les 5 voitures des catégories SP-X, SP-Pro et E1-XP, qui devraient être à un niveau de performance assez proche.

Audi

24h-1460883049Vainqueur lors des deux dernières éditions, avec Nico Müller au sein de l’équipage en 2015, le constructeur d’Ingolstadt sera l’un des favoris, avec 9 voitures au départ, toutes des R8 LMS de dernière génération. Mais contrairement à l’année passée, où l’on dénombrait 4 voitures officielles réparties au sein de WRT et de Phoenix Racing, seulement 2 voitures auront le statut d’usines cette année. Sur l’une d’elle, qui portera le numéro 1 et engagée par le Team WRT, on retrouvera le Bernois Nico Müller associé à Laurens Vanthoor et Christopher Mies (avec qui il a remporté l’épreuve l’an passé), le quatrième homme étant Pierre Kaffer. Mais, le pilote suisse nous a avoué que sa victoire de l’année passée ne fait pas pour autant de lui et de ses coéquipiers les favoris numéro 1, et il n’abordera pas l’épreuve avec une pression différente de l’année passée.

La deuxième R8 LMS officielle sera engagée par le Team Phoenix, avec un équipage redoutable (René Rast – Markus Winkelhock – Christopher Haase, tous trois vainqueurs en 2014 et associés à Franck Stippler, vainqueur en 2012 avec Winkelhock et Haase) qui engagera en outre l’une de ses R8 LMS, tout comme l’équipe belge qui engagera aussi une deuxième voiture les deux équipes confiant leurs propres voitures à des équipages expérimentés, dont le Genevois Edoardo Mortara qui disputera l’épreuve sur la n°5 du Phoenix Racing.

Si les 5 autres Audi R8 LMS (engagées par Audi Race Experience, Twin Busch Motorsport, Land Motorsport et Car Collection Motorsport) n’auront pas le statut de voiture d’usine, il faut noter le redoutable équipage du Land Motorsport, où l’on retrouvera les pilotes DTM Mike Rockenfeller et Timo Scheider associés à Marc Basseng et Connor de Phillippi.

Mercedes

En 2013, la firme à l’étoile Mercedes remportait sa première et à ce jour unique victoire au classement général de l’épreuve. Pour cette 44ème édition de la classique du massif de l’Eifel, Mercedes sera l’un des grands favoris, avec 9 nouvelles Mercedes AMG GT3, qui remplacent les vieillissantes SLS GT3, dont pas moins de 7, réparties en 3 équipes, qui auront le statut de voiture officielles. Vainqueur en 2013 et deuxième en 2014, le Team Black Falcon engagera deux des voitures usines ainsi qu’une troisième AMG GT3 avec des pilotes habitués de la marque, tels Maro Engel, Adam Christodoulou, ou encore Yelmer Buurman, sans oublier le pilote emblématique de la marque, Bernd Schneider, vainqueur ici en 2013.

24h-1460912242Deux voitures officielles également pour le Haribo Racing Team qui présente la particularité (à ce jour) d’aligner les deux mêmes équipages (ceux-ci peuvent encore évoluer) sur les deux voitures : le pilote DTM Maximilian Götz, Lance David Arnold (deuxième en 2014) ou encore les expérimentés Jan Seyffarth et Uwe Alzen (vainqueur en 2010).

Après un intermède avec Bentley en 2015, le Team HTP revient au sein du giron Mercedes, et sera l’une des équipes les plus forte avec trois voitures usines, toutes confiées à des pilotes de hauts niveaux. Ainsi, Christian Vietoris, Marco Seefried, Christian Hohenadel, Renger Van der Zande, Dominik Baumann, Stefan Mücke, Maximilian Buhk et Thomas Jäger sont annoncés sur les voitures de l’équipe. Enfin, le Team Zakspeed engagera son AMG GT3 avec, à son volant, Sebastian Asch et Luca Ludwig (actuels leaders de l’ADAC GT Masters), associés à Daniel Keilwitz et Keneth Heyer.

Si les équipages sont de très haut niveau, la principale difficulté sera la voiture. S’il ne fait pas de doute concernant la vélocité de la voiture au vu des épreuves déjà disputées par la nouvelle arme de Mercedes (dont un doublé lors de la course de qualification), la fiabilité sur 24 heures est encore une inconnue, d’autant que la seule course sur cette durée (Dubaï) disputée par une AMG GT3 s’est soldée par une voiture à l’arrivée sur trois au départ, mais les abandons furent liés à des accrochages.

BMW

Si BMW détient le record du nombre de victoires (avec 19 succès), la firme à l’hélice ne s’est plus imposée depuis 2010, la Z4 GT3 n’ayant jamais réussi à remporter l’épreuve. 2016 voit donc l’arrivée de la M6 GT3, mais contrairement aux Mercedes AMG, les M6 feront leurs grands débuts sur 24 heures à cette occasion. Si les débuts de la nouvelle GT3 de BMW furent difficiles, le récent triplé en VLN et les dernières manches en Blancpain Endurance Series laissent entrevoir des progrès en termes de performance.

VLN Langstreckenmeisterschaft Nuerburgring 2016, 58. ADAC ACAS H&R-CupTrois équipes se partageront les six BMW M6 au départ, à commencer par le Schubert Motorsport, qui disposera de deux voitures de pointe. Ainsi, sur la n°18, on retrouvera les deux pilotes DTM Augusto Farfus et Marco Wittmann associé à Jörg Müller (vainqueur en 2010 avec son coéquipier Brésilien) et Jesse Krohn, alors que la n°1000 sera partagée entre Jonathan Edwards, Jens Klingmann, Lucas Luhr et Martin Tomczyk.

Cette saison, le Rowe Racing est passé dans les effectifs Bavarois et l’équipe Allemande affichera, elle aussi, des équipages de haut niveau avec Klaus Graf, Richard Westbrook, Nicky Catsburg et Markus Palttala sur la n°22 alors que la n°23 sera pilotée par Alexander Sims, Philipp Eng, Dirk Werner, et un autre pilote DTM à savoir Maxime Martin.

Enfin, un quatrième pilote BMW en DTM sera au départ, puisque Tom Blomqvist sera au volant de la M6 GT3 n°999 du Walkenhorst Motorsport, associé à Victor Bouveng et Christian Krognes, l’équipe Allemande engageant, outre une deuxième M6, une Z4 GT3 pour son propriétaire pilote Henry Walkenhorst.

Porsche

Absent officiellement ces dernières saisons, le constructeur de GT de Weissach était représenté dans l’Eifel, ces dernières années, par le Team Falken et le Frikadelli Racing Team. Si les deux équipes seront bien au départ, l’édition 2016 voit surtout le retour du Team Manthey en tant que team officiel, avec l’engagement de la nouvelle 991 GT3 R, dont bénéficieront également le Team Falken et le Frikadelli Racing Team.

VLN Langstreckenmeisterschaft Nuerburgring 2016, 41. DMV 4-Stunden-RennenSi ces derniers avaient annoncé leur forfait en raison de la BoP défavorable à la nouvelle GT3 de chez Porsche, une annonce du réajustement de la BoP (+ 1 mm sur les brides des 991 GT3) a fait revoir la position du Frikadelli Racing Team, qui sera donc bien au départ, et toujours avec Sabine Schmitz, seule femme à avoir remporté l’épreuve. La pilote allemande participe également aux manches du WTCC disputée en ouverture de la classique d’Endurance.

Troisième l’an passé avec Alexandre Imperatori, le Team Falken bénéficiera donc aussi de la nouvelle Porsche, qui sera toujours confiée au pilote suisse et à ses coéquipiers de l’an passé, à savoir Wolf Henzler, Martin Ragginger et Peter Dumbreck. Si la voiture est nouvelle, l’équipe et l’équipage se connaissent parfaitement. La nouvelle voiture pourrait apporter le manque de performance, en raison de l’ancienneté de la voiture qui existait l’an passé et que le pilote suisse ne cachait pas. Mais, renouveler la performance de 2015 sera difficile en raison du plateau engagé.

Après trois saisons en GTE-Pro en FIA WEC, le Manthey Racing ne disputera que Le Mans cette année dans le Championnat du Monde d’Endurance, en raison du développement de la future GTE (dont Porsche a diffusé les premières photos la semaine dernière). Mais avec l’arrivée de la nouvelle GT3, le Team Manthey fait son grand retour dans le massif de l’Eifel avec des ambitions de victoires. Affublées des numéros 911 et 912, les voitures seront confiées aux 2 vainqueurs du Mans 2015 Earl Bamber et Nick Tandy, associé à Kevin Estre et au franco-suisse Patrick Pilet pour la première, alors que Richard Lietz, Jörg Bergmeister, Michael Christensen et Fred Makowiecki se partageront le volant de la deuxième. Enfin, deux autres Porsche seront engagées pour des Gentlemen Driver par le Manthey Racing et le Wochenspiegel Team Manthey.

Aston Martin

24nbr2015-jbl-1505201inug9Depuis plusieurs années, le constructeur de GT britannique Aston Martin s’engage officiellement dans la classique allemande, sans toutefois faire mieux qu’une cinquième place en 2014. D’abord présent avec une voiture (ce qui est un vrai handicap), Aston Martin engage, depuis l’année dernière, une deuxième Vantage V12. Cette année encore, deux voitures seront engagées en classe GT3 (en plus des nombreuses Aston Martin présentes dans d’autres catégories) en s’appuyant sur ses pilotes du Championnat du Monde d’Endurance. La voiture de pointe sera la n°7, où l’on retrouvera l’équipage de la n°95 en FIA WEC : Nicki Thiim, Darren Turner, Marco Sorensen, associés à l’expérimenté Pedro Lamy, le pilote portugais comptant déjà quatre victoires dans l’épreuve. La n°27 sera composée de l’équipage n°97 en FIA WEC : Richie Stanaway, Fernando Rees, Jonathan Adam auxquels vient s’ajouter Mathias Lauda, qui roule sur la n° 98 en FIA WEC avec Pedro Lamy.

Bentley

VLN-1459623902Arrivées l’an passée dans le massif de l’Eifel, les Bentley Continental GT3 seront cette année engagées par le Team de Christian Abt, avec deux voitures. Christopher Brück, Steven Kane et Christer Jöns se partageront le volant de la n°37, alors que la n°38 sera pilotée par Christian Menzel, Guy Smith, Marco Holzer et Fabian Hamprecht. Après un début de saison difficile en ADAC GT Masters, le team allemand a progressé, avec sa nouvelle monture, lors de la deuxième épreuve du championnat de GT. En VLN, la saison avait débuté par une première ligne et un top 6 mais depuis, les résultats furent quelques peu à la baisse.

Autres marques

24nbr2015-jbl-1705201xia5dUne Lamborghini Huracan GT3 et deux Nissan GTR Nismo complèteront les effectifs de la catégorie SP-GT3. Engagée par le Team Konrad et pilotée par Frank Konrad et Christopher Zöchling, la GT italienne sera bien seule pour défendre ses couleurs, et ses chances seront faibles pour bien figurer. Deux Nissan GTR, engagées par deux équipes, seront au départ. Engagée par le Team RJN, la n°35 a un statut d’usine et bénéficiera des pilotes du constructeur japonais que sont Lucas Ordonez, Michael Krumm, Kazuki Hoshino et Alex Buncombe, le Britannique s’étant souvent fait remarquer par ses chronos sur la Nordschleife avec la Nissan. Mais la présence d’une seule voiture pour le Team RJN est bien faible pour espérer l’emporter. L’autre Nissan GTR sera engagée par le Team Zakspeed et pilotée par Marc Gassner, Florian Strauss et Tom Coronel, les deux premiers ayant réussi à se hisser au sixième rang de la course de qualification au volant de la même voiture.

VLN Langstreckenmeisterschaft Nuerburgring 2016, 41. DMV 4-Stunden-RennenOutre les GT3, les 24 Heures du Nürburgring nous offre l’opportunité de retrouver des voitures aux performances proches des GT3, mais bien plus exotiques. Ainsi, le milliardaire James Glickenhaus avait engagé en 2011 une P4/5 Competizione, issue d’une Ferrari et d’une carrosserie revue par Pininfarina, avant d’ajouter un système hybride, à cette même voiture, l’année suivante. En 2015, son équipe était de retour dans l’Eifel avec deux nouvelles voitures (dénommées SGC003C) qui avaient plus des allures de LMP que de GT. Cette année, les trois voitures seront au départ (les 2 SCG003C et la P4/5). Et au volant des deux SGC003C, on retrouve des pilotes de renom, puisque Franck Mailleux, Jeroen Bleekmolen, Thomas Mutsch ou encore Andreas Simonsen feront partie des pilotes alignés sur les deux machines, et pourront peut-être créer la surprise, au moins en qualification.

Enfin, une Lexus RC F, engagée par le Toyota Gazoo Racing, complètera le peloton des voitures de pointes, même si la GT japonaise, qui n’est toujours pas homologuée en GT3, est limite en terme de performances.

Une forte délégation suisse

Outre Nico Müller, Alexandre Imperatori, Patrick Pilet et Edoardo Mortara, ils seront de nombreux Suisses au départ de l’épreuve. Présent depuis plusieurs années, le Tessinois Ronnie Saurenmann sera, à nouveau, au volant d’une Audi R8 LMS, mais cette fois-ci sur la voiture du Car Collection Motorsport.

24NBR2015-JBL-14052015-IMGP2803Urs Bressan sera toujours au volant d’une Ford, mais cette année sur une Mustang engagée en catégorie SP8, à la place de la Focus qu’il pilotait habituellement. Christoph Wüest sera lui au départ sur l’une des Lexus ISF CCS-R du Ring Racing, dans cette même catégorie SP8, tout comme le Dr. Andreas Bänziger sur une Aston Martin Vantage. Steve Smith retrouvera la Porsche 911 GT3 Cup MR (SP7) du Manthey Racing qu’il pilotait l’année dernière. Patrick Kaiser et Arturo Devigus seront quant à eux au volant de 911 GT3 Cup, toujours en catégorie SP7.

En SP6, Klaus Baeur pilotera une Porsche Cayman, alors que le Hofor Racing de la famille Kroll engagera ses deux BMW M3 dans cette même catégorie. Marc Jaussi est engagé sur la Golf R-Line GTI engagée en catégorie SP4T et Nicolas Abril sur une Renault Clio RS cup du Schlaug Motorsport en SP3.

Multiple vainqueur de la catégorie V6 en VLN, le Tessinois Ivan Jacoma tentera de l’emporter dans cette même classe au volant d’une Porsche Cayman S du Team Mathol Racing, Peter Haener étant lui aussi sur une monture identique, mais engagée par le Securtal Sorg Rennsport. Urs Zünd est engagé en catégorie V5 sur une BMW Z4 alors que Fabian Danz sera sur une Golf GTI du TCR. Ils seront trois Suisses en Opel Astra OPC Cup, à savoir Sandro Rothenberger, Stefan Tribelhorn et Roger Vögeli. Enfin, Yannick Amberg-Mettler courra sur une BMW M235i Racing Cup.

La liste des engagés Les horaires Crédit photos : Jean-Baptiste Lassaux/Sport-Auto.ch ; 24H Nürburgring ; VLN]]>

Related posts