Yokohama 160×600
Vide

Formule 1: Ce que vous devez savoir pour la saison 2024

Wednesday February 21, 2024 in Sakhir, Bahrain. (Photo by Simon Galloway / LAT Images)

C’est reparti pour une nouvelle saison de Formule 1 qui pourrait bien nous réserver quelques surprises. Pour une fois, les changements ne seront ni techniques, ni réglementaires mais peut-être bien sportifs. Tour d’horizon des bruits du paddock et des favoris pour le titre.

Pour la deuxième année consécutive, les nouvelles règles et monoplaces de cette saison 2024 ne devraient pas connaître de révolution. En effet, très peu de nouveautés sur ces deux points sont à noter et c’est plutôt sur la piste et dans le paddock que le spectacle devrait se faire. Néanmoins, un nouveau record de Grand-Prix devrait aussi être atteint et la hiérarchie pourrait s’avérer plus serrée que l’an dernier. Sport-Auto.ch vous dévoile les principaux points à retenir ainsi que les pilotes et équipes à surveiller de près.

Une grille inchangée

Pour la première fois de l’histoire, tous les pilotes qui étaient en lice lors du dernier Grand-Prix de 2023 seront à nouveau sur la grille lors de la première épreuve de l’année suivante. En effet, aucun changement parmi les pilotes, pas de transfert, ni de néophyte. Fait assez rare pour le mentionner, cette stabilité s’explique aussi par le fait que les principaux contrats arrivent à échéance en 2025 et qu’il n’y a que peu de changement réglementaires par rapport à l’an dernier. 

Des changements de noms parmi les écuries

Finalement, les plus grandes nouveautés se trouvent dans la dénomination des écuries. Ainsi, l’équipe suisse Alfa Romeo Sauber s’est renommée Stake F1 Kick et a laisse de côté le nom Sauber. Un gros coup dur pour les supporters suisses et des motivations purement financières qui laissent un goût amer.  Surtout que la dénomination pourrait poser problème dans certains pays. Autre nom curieux, celui de Visa Cash App RB F1 Team qui remplace Alpha Tauri. Là aussi, certains sponsors financiers s’y mêlent. L’aspect sportif sera certainement secondaire, mais une visibilité accrue et une belle publicité pour la Formule 1 avec l’arrivée de ces nouveaux acteurs.
La seule grosse ombre au tableau est le refus de la Formule 1 d’accepter Andretti-Cadillac pour 2025. Un vrai gâchis.

Le format sprint revu et un record de 24 Grands-Prix

C’était un des points de frictions du règlement 2023. Les qualifications pour la course avaient déjà lieu le vendredi lors des formats sprints. Après de multiples plaintes, la FIA s’est résolue à changer le concept mais n’a pas encore clairement réglé le problème du sprint en soi. Faut-il le garder ou le supprimer ? Comment offrir plus de spectacle aux supportes sur place ? C’est un des thèmes sur lesquels il faudra encore travailler en 2024.

Enfin, un nombre record de 24 courses aura lieu cette année. On est arrivé à un point de bascule pour la F1 qui peut difficilement ajouter des épreuves supplémentaires. Le nombre de 25 devrait être un plafond et une alternance pourrait être la solution, comme nous l’avions déjà évoqué par le passé.

Un favori et de gros points de déstabilisations

Si le système de pontons de la Red Bull a maintenant pu être compris et copié par la plupart des équipes, Red Bull devrait encore avoir une grosse marge face à ses concurrents direct. Surtout que les premiers test ont montré un Max Verstappen presque intouchable et ultra-performant. Ceci ajouté aux nouvelles inventions de l’ingénierie autrichienne avec des mini trous d’airs sur le côté du capot et vous comprendrez que l’écart ne s’est pas réduit voire creusé. Un avantage certain dans une année où les essais et dépenses seront encore contrôlés de plus près.

Néanmoins, c’est bien en dehors de la piste que les plus grandes déstabilisations auront lieu. Lewis Hamilton transféré chez Ferrari dès 2025 et Chris Horner plongé dans une affaire interne chez Red Bull n’ont pas aidé leur équipe. Enfin, Mercedes se doit de trouver son prochain pilote et plusieurs contrats arrivent à échéance fin 2024. Toutes ces sources de discussions pourraient avoir un impact et des incidences sur les résultats.

(Photo by Steven Tee / LAT Images)

Ainsi, le grand favori pour cette année reste Max Verstappen et les essais de Bahreïn n’ont pas démenti ce scénario. La vraie question est de savoir à combien se sont rapprochés Ferrari et Mercedes et si McLaren peut créer la surprise. Enfin, Sergio Pérez sera-t-il évincé en cours de saison au profit de Daniel Ricciardo, Liam Lawson voire Alex Albon ?
Côté suisse, on espère que Stake F1 fera aussi parler d’elle sur la piste et pas qu’en coulisses. Faire mieux que l’an dernier est une obligation. Faire pire, signifierait terminer dernier….
Retrouvez d’ailleurs toutes les voitures 2023 sur notre article de présentation.

Et si vous doutez encore que cette saisons 2024 pourrait être un copier-coller de la 2023, on risque de plomber le suspense avec cette dernière vidéo. Comme vous pourrez le voir sur cette story de la F1, le sourire de l’ingénieur de Max Verstappen en dit long…Mais qui sait, espérons que l’on se trompe encore.

@f1

day 1 and max was cooking 🧑‍🍳 #f1 #formula1 #sports #redbull #maxverstappen

♬ Ritmadinha Crazy – (Brazilian Phonk) – Dj Samir & MC LOCKED

Credits Photos @Pirelli

Related posts