Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

F1 – GP de Hongrie: Big Max assomme la concurrence

 

Nouvelle victoire pour Max Verstappen qui partait pourtant 10ème sur la grille de départ. A 9 courses de la fin du championnat, il assomme la concurrence avant la pause estivale. Les deux Mercedes de Hamilton et Russell complètent le podium. Pas de points pour Alfa Romeo Sauber.

Alors que le circuit de Budapest est connu pour ne pas favoriser les dépassements, Max Verstappen s’est imposé en partant de la 10ème place. Le poleman, George Russell, a pourtant réussi un bon départ devant les deux Ferrari pour prendre la tête dans les premiers tours. Après 15 tours, les trois hommes de tête se tiennent en moins de deux secondes et le leader du championnat est remonté à la 6ème place déjà.

Russel garde la tête, Ferrari se rate

Les premiers changements de pneus ne changent que peu la donne puisque Russell reste virtuellement en tête devant Sainz. Néanmoins, Leclerc va rester plus tard en piste pour tenter le pari de gommes dures. Cette stratégie va pourtant se révéler médiocre, puisque le Monégasque va perdre place sur place, cette gamme de pneus n’étant tout simplement pas assez rapide.

Max Verstappen fait le travail

Quant à Max Verstappen, il a trouvé le bon rythme avec une stratégie à 2 arrêts et chausser des mediums et tendres pour remonter au classement. Malgré un frayeur au 38ème tour et un tête à queue, il parvient à passer Leclerc, Russell et Hamilton sans difficultés, alors que Sainz ne peut plus suivre le rythme des hommes de tête en pneus mediums. L’Espagnol se fera encore passer par Hamilton en verve sur les soft et finira au pied du podium devant Pérez et Charles Leclerc loin 6ème.

Course à oublier pour Alfa Romeo Sauber qui semble marquer le pas depuis 3 Grand-Prix. Valtteri Bottas est éliminé sur problème moteur et Zhou termine 13ème. La Formule 1 va maintenant s’octroyer 1 mois de vacances dont 2 semaines avec usines fermées. Les 80 points d’avances au championnat pour Verstappen devraient lui permettre de relâcher la pression pour quelques jours.

L’avis de Sport-Auto.ch

Ce qui a fait débat : Sebastien Vettel se retire comme…un champion du monde

Le quadruple champion du monde en a assez. Il a annoncé sa retraite sportive, lui qui défend à chaque Grand-Prix une cause dont l’écologie ou les abeilles dernièrement. Peu en réussite depuis sont départ de chez Red Bull, il ne fera plus débat avec sa double vie de pilote et donneur de leçons. Un pilote aimé dans le paddock mais qui termine avec une voiture très moyenne…comme Schumacher, Hill, Villeneuve, Button ou par le passé. Un autre double champion du monde, Fernando Alonso va d’ailleurs en hériter l’an prochain.

La palme d’or de Sport-Auto.ch : Max Verstappen

Presque navré de choisir encore une fois le leader du championnat, mais le Néerlandais a vraiment assommé la concurrence. En partant 10ème et gagner de la sorte, rien ne semble l’arrêter, ni ses 80 points d’avance d’ailleurs.

Le mauvais élève de Sport-Auto.ch : les stratèges de Ferrari

Si ce n’est pas la fiabilité, le moteur ou le pilote, c’est la stratégie. Cette année Ferrari a déjà perdu au moins 4 courses (et le championnat) sur des problèmes ou erreurs individuelles. Mais pourquoi chausser des pneus durs à Leclerc alors que tout le monde savait qu’ils ne fonctionnaient pas ? Il va falloir se regarder en face et avouer ses erreurs chez Ferrari et très vite…

Prochain Grand-Prix le 28 août en Belgique pour la deuxième partie de saison.

Image
Crédits Photos: @Steve Domenjoz, @Pirelli @FIA Formula 1

Related posts