Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

Raffaele Marciello remporte le GT World Challenge Europe

Pénultième rendez-vous de la saison du GT World Challenge et dernier de la Sprint Cup, le meeting de Valencia allait permettre à Raffaele Marciello de remporter le titre pilote du GT World Challenge Europe avant même l’ultime course de la saison.

La première course du week-end allait être dominé par la Ferrari AF Corse n°53 d’Ulysse De Pauw et Pierre-Alexandre Jean. Menant l’épreuve du départ à l’arrivée, la GT Italienne s’imposait devant l’Audi n°11 du Tresor by Car Collection et l’Audi n°32 du Team WRT de Charles Weerts et Dries Vanthoor, troisième place qui permetait au duo belge de s’assurer le titre pilote en Sprint Cup. En effet, leur seul adversaire encore en lice était Raffaele Marciello. Malheureusement pour le pilote Mercedes, son coéquipier Timur Boguslavskiy s’élançait en fond de grille et l’AMG GT3 n°89 prograissait difficilement au classement. Si lorsque le pilote Suisse prenait le volant, il parvenait à gagner plusieurs positions, notamment après un superbe duel avec le Bernois Patric Niederhauser, il échouait finalement au septième rang alors qu’un top 6 était nécessaire pour conserver une petite chance en Sprint Cup.

Classement course 1

La deuxième course du week-end allait être le jeu de coup de poker. Parti sur une piste détrempée depuisla pôle position, Raffaele Marciello menait tout au long de son relais devant Patric Niederhauser qui avait pris le dessus sur Dries Vanthoor au départ de la course. Mais, le vrai tournant de la course allait se jouer dans les stands lorsque Charles weerts repartait en pneus slicks alors que les deux leaders ressortaient en pneus pluies. Si le choix du team WRT semblait risque, il payait, néanmoins en fin de course. Ainsi, alors que Timur Boguslavskiy, qui avait pris le relais de Raffaele Marciello tentait de résister de à Aurélien Panis, le pilote Belge revenait rapidement au contact de la Mercedes et de l’Audi de tête sur une piste quasiment sèche en fin de course. Et, sans surprise, Charles Weerts prenait le meilleur sur les deux leaders et remportait la course, synonyme de titre équipe pour WRT dans la Sprint Cup en plus du titre pilote remporté la veille. Et, dans le dernier virage, Aurélien Panis prenait le meilleur sur Timur Boguslavskiy et la paire Niederhauser/Panis montait sur la deuxième marche du podium devant Raffaele Marciello et Timur Boguslavskiy. Mais ce podium assure au natif de Zurich le titre pilote du GT World Challenge avant la dernière course Endurance.

Classement course 2

Raffaele Marciello, AKKODIS ASP Team #89 : « Bien sûr, je suis très content du titre au classement général du GT World Challenge. Nous l’avons réussi avec de très bons résultats en Sprint Cup. Quatre pôle positions et trois victoires au total cette année, nous sommes particulièrement satisfaits. Nous sommes également satisfaits de cette deuxième place en Sprint Cup, mais nous voulons réussir la finale de la saison de l’Endurance Cup à Barcelone. Aussi, nous nous focalisons dessus, et après nous célébrerons tous ces résultats. »

Le dernier rendez-vous du GT World Challenge et de l’Endurance Cup se tiendra à Barcelone du 30 septembre au 2 octobre. En jeu le titre de l’Endurance Cup pour Raffaele Marciello et ses coéquipiers Daniel Juncadella et Jules Gounon, l’équipage abordant l’ultime épreuve avec 11 points d’avance.

Classements championnats

Citations : AMG Mercedes ; crédits photos : GT World Challenge, AMG Mercedes

Related posts