Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

FIA WEC – Toyota prophète en son pays, victoire pour Sébastien Buemi

Deuxième manche de la saison 2019-2020 du FIA WEC, le rendez-vous de Fuji s’est conclu par un doublé des Toyota TS050 avec une victoire de Sébastien Buemi et ses coéquipiers Brandon Hartley et Kazuki Nakajima alors que l’autre LMP1 japonais a terminé à 33 secondes des vainqueurs devant la Rebellion R13 de Gustavo Menezes, Norman Nato et Bruno Senna troisième.

Sans réelle surprise, les Toyota ont mené la course disputée au pied du Mont Fuji. Partie de la pole position, la n°8 de Sébastien Buemi, Brendon Hartley et Kazuki Nakajima a mené la majeure partie de la course avant de s’imposer devant la voiture sœur, permettant ainsi aux deux équipages d’être à égalité au championnat. Troisième, mais sans pouvoir rivaliser en performance avec les prototypes japonais, la Rebellion R13 n°1 (Bruno Senna, Norman Nato, Gustavo Menezes) complète le podium au terme d’une course sans histoire pour l’équipe suisse et après même s’être battu avec les Toyota en tout début de course. Derrière, les deux Ginetta ont, en revanche, connues de nombreux soucis qui les ont relégués à plus de 10 tours du Rebellion Racing.

Plus fourni en nombre de concurrent, la catégorie LMP2 offrait une course plus animée, dont sortait vainqueur l’Oreca du Racing Team Nederland, devant l’Oreca du Team Jota n°38 et la n°37 du Jackie Chan DC Racing. Mais après les vérifications techniques, l’Oreca du Team Jota était déclassée et perdait sa deuxième place au profit du Jackie Chan DC Racing alors que le United Autosport récupérait la troisième marche du podium. Quant au Cool Racing, l’équipe passait la ligne d’arrivée au sixième rang derrière le High Class Racing avant de monter d’un rang suite aux vérifications techniques.

Dans la catégorie GTE Pro, c’est les Aston-Martin Vantage qui se sont illustrées avec la n°95 qui remportait la course devant la Porsche n°92, alors que l’autre GT britannique montait sur la troisième marche du podium.

Tout comme en Pro, c’est une Aston-Martin qui s’est imposée en GTE Am, puisque la Vantage n°90 du TF Sport remportait la victoire devant la Ferrari n°83 d’AF Corse et la Porsche n°57 du Team Project 1. Quant à Thomas Flohr, il se classait sixième sur la Ferrari n°54 d’AF Corse.

Classement final Credit photo : Toyota Gazoo Racing ; Rebellion Racing, Cool Racing, Ferrari ]]>

Related posts