Yokohama 160×600
Vide

ELMS- 4h Imola – NewBlood by Morand Racing échoue à trois tours du but !

La Morgan Judd n°43 du team Fribourgeois NewBlood by Morand Racing ne semblait devoir remporter les 4 Heures d’Imola après avoir dépassé la Zytek n°38 de JOTA Sport à 14 tours de l’arrivée, quand soudainement la voiture de l’Autrichien a été vue au ralenti sur le bord de la piste et arrêtée à 3 tours du drapeau à damiers, laissant JOTA Sport prendre la victoire de la deuxième manche de l’European Le Mans Series 2014.

C’est lors du 49e tour de la course que le Suisse Gary Hirsch au volant de la Morgan Judd n°43 du NewBlood by Morand Racing, prenait l’avantage sur l’autre Morgan (Nissan) de Thiriet by TDS Racing pour lui subtiliser la seconde place au classement général. Sortant un peu large dans le dernier virage, le Suisse offrait à ses concurents une occasion de revenir à la charge, mais cravachait pour ne pas perdre sa deuxième place. 

La lutte était sévère entre les deux Morgan et l’Alpine A450. La bataille s’annonçait de plus en plus ardue, mais une période de safety car déployée pour faire intervenir les commissaires sur la réparation d’un vibreur endommagé, remettait les compteurs à zéro. La course reprenait ses droits au 95e tour. 

La Morgan de Thiriet by TDS rencontrait à son tour  des soucis, quand victime d’une crevaison, la n°46 devait rentrer aux stands et remplacer un disque de frein endommagé. Après une intervention rapide et efficace des mécaniciens, la voiture reprenait la piste n’ayant perdu que deux petits tours. Pour les vainqueurs de la première course 2014, le podium était toutefois encore loin… 

Pendant ce temps-là, le suisse Michel Frey, au volant de la Race performance n°34 réalisait un tête à queue et une sortie dans le virage 8, après avoir été sortie du bac à graviers, la voiture rentrait au ralenti dans les stands.

L’Autrichien Christian Klien maintenant à bord de sa Morgan Judd n°43 (NewBlood by Morand Racing) ne laissait aucun répit  Simon Dolan et sa Zytek Z11SN de JOTA Sport, réalisant tout après tour des tentatives de dépassement. C’est dans le 125e tour que la n°43 venait à bout de la n°38 et que Klien réussissait à prendre l’avantage dans le premier virage. S’il parvenait à creuser un petit écart, il ne parvenait toutefois pas à décourager la Zytek qui restait au contact avec moins d’une seconde de retard.

La victoire semblait s’offrir à l’écurie suisse quand soudainement, à 5 minutes du drapeau à damier, on voyait la Morgan Judd bleue d’abord au ralenti, puis stoppée net sur le bord du circuit. Trois voitures la dépassaient et la Morgan, malgré les tentatives de Christian Klien ne parvenait pas à atteindre l’arrivée…

Simon Dolan reprenait donc la tête et passait sous le drapeau à damier avec 28 secondes d’avance sur l’ORECA03 Nissan n°24 Sebastien Loeb Racing, lui-même à 14 secondes de l’A450 Signatech Alpine.

Meilleur suisse, Niki Leutwiler (Pegasus Racing) termine 6e

Dans la catégorie GTE, le Kessel Racing a continuellement joué les premiers rôles tout au long de la course, et la Ferrari n°81 finissait la course sur la deuxième marche du podium de la catégorie.

Credit Photo @Morand Racing et ELMS

]]>

Related posts