Yokohama 160×600
Vide

WRC Monte-Carlo – Sébastien Ogier revient au contact

Parti ce matin avec plus de 20 secondes de retard, le local de l’étape Sébastien Ogier termine cette deuxième journée du 92ème Rallye Monte-Carlo a une poignée de seconde de son coéquipier Elfyn Evans toujours leader.

Dès la première épreuve du jour, Ott Tänak perdait une quarantaine de secondes, le pilote Hyundai partait à la faute sur le verglas et avait besoin de l’aide des spectateurs pour repartir. Si Thierry Neuville s’en sortait mieux, avec un contact sur le mur de neige mais sans perdre de temps, au point de réaliser le scratch. À l’inverse, Takamoto Katsuta restait bloqué dans la neige de longue minutes malgré les efforts du public, et perdait ainsi toute chance de bons résultats.

Dans la deuxième épreuve du jour, Thierry Neuville, qui semblait, une nouvelle fois, refaire son retard sur le leader, partait en tête à queue et Elfyn Evans augmentait alors, encore, son avance sur ses adversaires. Mais, dans la dernière épreuve de la matinée, bien moins gelé que lors du passage des ouvreurs, Sébastien Ogier réalisait un grand coup en rejetant tous ses adversaires à plus de 10 secondes, réduisant ainsi de moitié son retard sur son coéquipier ce qui le satisfaisait pleinement.

Dans cette affaire, il héritait de la deuxième place au classement au détriment de Thierry Neuville. Ce dernier reprenait néanmoins du temps sur Elfyn Evans dans l’après-midi alors que Sébastien Ogier revenait à moins de 5 secondes à l’issue du dernier chrono du jour.

Ainsi, au parc fermé ce vendredi soir, Elfyn Evans est toujours en tête mais avec seulement 4,5 secondes d’avance sur Sébastien Ogier, Thierry Neuville est troisième à 16 secondes. Ott Tanäk, est lui déjà à 1 minutes 13 du leader alors que Adrien Fourmaux, auteur du troisième temps dans l’es 5, complète le top 5 à 25 secondes de l’estonien.

Après s’être forgé une belle avance ce jeudi soir en Rally2, Pepe Lopez perdait toute son avance dès le premier chrono du jour. Dès lors, la journée fut marquée par une lutte à trois entre le pilote espagnol et les deux Citroën de Nikolay Gryazin et Yohan Rossel, les 3 voitures n’étant séparées que de 6 secondes à l’issue de cette journée. Et, Oliver Solberg, quatrième ce vendredi soir, n’a cessé lors de cette journée de revenir au contact pour pointer à moins de 30 secondes du leadership de la catégorie.

Crédits photos : Jean-Baptiste Lassaux/Sport-Auto.ch

Related posts