Yokohama 160×600
Vide

Rahel Frey : « Nous reviendrons encore plus forts »

Comme l’année passée, la Suissesse Rahel Frey est engagée dans un vaste programme en GT avec Audi. Après avoir débuté sa saison en Australie lors des 12H de Bathurst, la Suissesse prend part, cette saison, à deux championnats : l’ADAC GT Masters et l’Audi R8 LMS Cup, mais elle participe aussi à certaines épreuves d’endurance (dont les 24H du Nürburgring) dans le cadre du programme Audi Race Experience.

En ce début d’été, Rahel Frey revient avec nous sur son début de saison :
Tout d’abord, revenons sur votre récente participation aux 24H du Nürburgring. Après un bon début de course (13 places de gagnées dans votre premier relais), un top 10 était en vue avant quelques soucis survenus le dimanche matin. Quel analyse tirez-vous de votre course ?

Rahel Frey : « Mon bilan des 24H du Nürburgring est très positif. Notre principal objectif était de rejoindre l’arrivée, ce que nous avons réussi en terminant 22ème. En outre, tous les pilotes (y compris moi-même) ont amélioré leurs chronos par rapport à l’année passée ou d’autres courses, ce qui était pour moi le plus important. Les incidents peuvent arriver lors d’une course de 24H, et malheureusement, nous n’avons pas été épargnés. Mais notre équipe et nos mécaniciens ont fait un travail fantastique et ils sont parvenus à résoudre ces incidents dans un temps record. Encore un grand merci à eux. »

Votre prochain épreuve sera sur le circuit de Fuji (Japon) dans le cadre de l’Audi R8 LMS Cup. C’est un circuit que vous allez découvrir. Aussi, comment vous préparez-vous avant d’affronter un nouveau circuit ?

Rahel Frey : « Comme chaque fois où je vais courir sur un circuit que je ne connais pas, je visionne des vidéos de caméras embarquées, mais aussi, j’étudie les données et datas que m’envoie l’équipe. Ainsi, je suis prête pour le tracé. »

La première manche de l’Audi R8 LMS Cup fut réussie pour vous, avec une quatrième et une deuxième place, et vous occupez aujourd’hui le troisième rang au championnat. Quel est votre objectif en Audi R8 LMS Cup ?

Rahel Frey : « Mon objectif est de remporter le titre dans l’Audi R8 LMS Cup 2014. Actuellement, je suis à 10 points du leader. Un faible écart (ndlr: la victoire rapporte 25 points), que je peux remonter avec une conduite et une stratégie intelligente. Ainsi, prendre soin des pneus en course est un point important. D’une part pour la tenue de route, mais aussi pour l’utilisation du « Push to Pass » qui nous donne 50ch supplémentaires lorsque l’on appuie sur le bouton de ce dernier. D’autre part, les trois premières places de chaque course donnent à leurs pilotes respectifs un poids supplémentaire (60 kg pour le 1er, 40 kg pour le 2ème et 20 kg pour le 3ème), ce qui a aussi une influence sur les résultats. »

Après un bon début lors des deux premières courses de l’ADAC GT Masters à Oschersleben, les manches suivantes se sont avérées plus difficiles. Quel bilan tirez-vous de ce début de championnat ?

Rahel Frey : « Nous avons pris un bon départ lors de cette nouvelle saison en marquant des points lors des deux manches d’Oschersleben. Par la suite, nous avons commis quelques erreurs, ce qui nous a valu de ne pas être en mesure de marquer des points supplémentaires. Mais nous apprenons de chaque erreur que nous faisons, et nous reviendrons encore plus forts. »

 

Les prochains meetings devraient être plus à votre avantage avec des circuits où le châssis de l’Audi R8 devrait être un avantage, mais aussi le Nürburgring, où vous avez de très bons souvenirs (victoire en F3, deuxième meilleur tour en course en DTM). Qu’attendez vous de cette deuxième partie de saison ?

Rahel Frey : « Comme je le disais précédemment, nous serons encore plus forts et nous serons de nouveau en lutte pour marquer des points. Par conséquent, chaque circuit est un nouveau défi. Il est vrai que, parfois, un tracé correspond mieux au pilote et un autre à la voiture. Mais, à mon avis, la BOP 2014 est plus ou moins la même que l’année passée ! »

Après deux années passées en DTM, désormais vous parcourez le monde en fonction de vos divers programmes avec Audi. Ainsi, vous avez eu l’occasion de courir sur des circuits chargés d’histoire, comme la Nordschleife, Bathurst, Spa ou encore Macao. Que retenez vous de toutes ces expériences à travers le monde ?

Rahel Frey : « Lorsque vous parcourez le monde, vous devez tracer votre chemin ! J’ai déjà eu l’occasion de vivre de nombreuse expérience à travers le monde des courses et je n’en regrette aucune. Certaines furent difficiles, d’autre très agréables, mais toutes ont forgés la personne que je suis aujourd’hui. Ce qui est sûr, c’est que chaque pilote à une liste de circuit et de course où il aime courir. Et j’ai aussi ma liste où certaines pistes étaient présentes, et où d’autre apparaissent toujours. »

Pour finir, quel circuit et quel type de compétition aimeriez-vous découvrir dans le futur ?

Rahel Frey : « J’accepte tous les défis que l’on me donne ! Mais j’aimerais courir au moins une fois aux USA, peut-être sur un Ovale en NASCAR. »

Crédit photo : Jean-Baptiste Lassaux

]]>

Related posts