Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

Jean-Claude Rudaz, membre d’honneur de l’Automobile Club de Crans-Montana

Ancien pilote de F1 et brillant animateur de la course de côte de Sierre-Montana en 1964, année où il se qualifia à la 20e place du Grand Prix d’Italie de F1 à Monza, Jean-Claude Rudaz a été nommé ce samedi 6 août membre d’honneur de l’Automobile Club de Crans-Montana.

Jean-François Emery et Nelson Philippe, les deux principales chevilles ouvrières de l’Automobile Club de Crans-Montana, étaient tout sourire en posant samedi soir aux côtés de Jean-Claude Rudaz auquel ils venaient de remettre le diplôme de membre d’honneur de l’Automobile Club de Crans-Montana. Si le Sédunois Jean-Claude Rudaz, qui a fêté ses 80 ans le 23 juillet dernier, n’est pas très connu des jeunes générations, sachez qu’il faisait partie en 1964 des jeunes espoirs du sport automobile suisse en compagnie d’un certain Jo Siffert, de six ans son aîné.

Jo Siffert et Jean-Claude Rudaz ont par exemple terminé respectivement 11e et 16e à Silverstone, le 2 mai 1964, lors de l’International Trophy, une course de F1 qui ne comptait pas pour le championnat du monde de la spécialité et qui avait vu les deux champions du monde Jack Brabham et Graham Hill terminer aux deux premières places. C’est ce même Jack Brabham que l’on retrouve le 30 août 1964 au départ de la course de côte de Sierre-Montana, épreuve du championnat d’Europe de la montagne.

Au volant de sa Brabham-Climax de F1, Jack Brabham arrête les chronos en 6’53’’7 lors de sa meilleure montée de course entre Sierre et Montana. Il doit ainsi s’avouer vaincu face au jeune Jean-Claude Rudaz, vainqueur dans la catégorie des voitures de course. Au volant de sa Cooper-Climax de F1 achetée au Suédois Jo Bonnier, le pilote sédunois signe sa meilleure montée de course en 6’48’’5 pour terminer, à l’addition des deux meilleures manches, au 3e rang du classement général. Les deux premières places reviennent à la Ferrari 250 LM de l’Italien Lodovico Scarfiotti et à la Porsche 904 de l’Argovien Herbert Müller. Leurs meilleures montées sont respectivement chronométrées en 6’40’’7 et 6’47’’6. Quant aux Cobra engagées par Carroll Shelby (2e depuis la gauche sur notre photo où il pose à Sierre avec Bob Bondurant, Jochen Neerpasch et Jo Schlesser), elles terminent respectivement 5e (Bob Bondurant, 6’55’’5), 8e (Jo Schlesser, 6’58’’10) et 11e (Jochen Neerpasch, 7’01’’7).

 

Une semaine plus tard, le 6 septembre 1964, Jack Brabham, Lodovico Scarfiotti, Jo Siffert (au milieu ici avec Heinz Schiller et Karl Foitek qui ont également participé à la course de côte de Sierre-Montana) ainsi que Jean-Claude Rudaz se retrouvent au Grand Prix d’Italie à Monza. Jean-Claude Rudaz s’y qualifie en 20e position, mais casse son moteur au terme des essais. Comme il n’a pas de moteur de rechange, il doit déclarer forfait pour la course. «Je suis certes allé demander à Jack Brabham s’il ne pouvait pas me prêter un de ses moteurs Climax de remplacement pour la course, mais j’ai essuyé un refus poli», nous a raconté Jean-Claude Rudaz.

« Jack Brabham n’avait-il pas apprécié que je le batte une semaine auparavant à la course de côte de Sierre-Montana? A-t-il peut-être pensé que je n’aurais pas les moyens de lui payer son moteur de remplacement? Je ne le saurai jamais », conclut le pilote sédunois qui a été longuement applaudi lors de la soirée de gala de l’Automobile Club de Crans-Montana, au restaurant Viva Voce à Crans.


Quelques heures auparavant, l’Automobile Club de Crans-Montana avait organisé une exposition d’une quarantaine de voitures sur la rue du Prado à Crans. Plusieurs d’entre elles étaient exceptionnelles, à l’image d’une magnifique Lamborghini Miura et de plusieurs Ferrari. D’autres modèles étaient similaires à ceux qui avaient participé il y a plus de 50 ans à la course de côte de Sierre-Montana. On pense en particulier aux Cobra, Ferrari 275 et autres Porsche 356 qui ont attiré beaucoup de monde samedi passé à Crans-Montana. Cela pour le plus grand plaisir des restaurateurs et des hôteliers de la station.

« Cette première manifestation organisée par l’Automobile Club de Crans-Montana a été un grand succès. Elle a en effet rassemblé toutes les générations autour d’un art qui n’a pas d’âge: l’automobile. Je peux d’ores et déjà vous annoncer que la prochaine édition est agendée au 5 août 2023 », a pour sa part relevé Nelson Philippe, un ancien pilote qui a notamment participé en 2009 aux 500 Miles d’Indianapolis. De nationalité française mais résidant depuis plusieurs années à Crans-Montana, Nelson Philippe possède au moins deux points communs avec Jean-Claude Rudaz. Tous deux sont en effet nés un 23 juillet, 1942 pour Jean-Claude Rudaz et 1986 pour Nelson Philippe, et tous deux ont mis un terme à leur carrière en sport automobile à la suite d’un grave accident, en 2009 pour Nelson Philippe et en 1965 pour Jean-Claude Rudaz.

Crédits des photos : Laurent Missbauer, Automobile Club de Crans-Montana (ACCM) et DR

Related posts