Yokohama 160×600
Vide

F1– Vente de Sauber à Andretti : rumeurs et flou total

Depuis plusieurs semaines, le paddock s’enflamme sur une vente possible de l’écurie suisse Sauber à l’ancien pilote de Formule 1 Michael Andretti. En plein Grand-Prix des Etats-Unis, les rumeurs s’emballent. 

Comme nous l’avions évoqué dans notre dernier podcast avec Steve Domenjoz (3 minutes de lecture), l’écurie suisse Sauber basée à Hinwil serait sur le point de passer en mains américaines. L’ancien pilote McLaren Michael Andretti et son clan s’intéressent depuis longtemps à acquérir une équipe et il aurait jeté son dévolu sur Alfa Romeo Sauber. De plus, la famille Rausing propriétaire de Sauber ne serait pas contre une vente du Team.

Rumeurs et démenti

La vente devait d’abord être annoncée ce dimanche en marge de la course d’Austin. Pas plus tard que jeudi, Andretti se rend à Hinwil mais aucune confirmation ne filtre. Puis, vendredi, l’annonce que l’officialisation de la vente n’aura pas lieu avant plusieurs jours intervient. Finalement, samedi matin différents médias indiquent que l’affaire est conclue pour 350 millions d’euros. McLaren semble s’en réjouir, Mercedes reste dubitative.

Le flou règne

Sauf que, selon les dernières nouvelles, la vente ne serait pas faite. La famille Rausing demanderait non seulement 350 millions mais 200 millions supplémentaires pour garantir la pérennité de l’écurie. Somme que les Andretti non pas. Ils ne disposent d’ailleurs pas non plus des 350 premiers millions qui seraient levés seulement grâce à un fond d’investissement.

Méfiance en Suisse et doute sur les intentons américaines. Surtout que soudain, les propriétaires de Sauber se rendent comptent qu’ils pourraient vendre le Team encore beaucoup plus cher.

Dénouement pas avant plusieurs semaines ?
Présente en Indycar, Formule E ou à Le Mans, un achat complèterait définitivement la collection du fils de l’ancien champion du monde mais reste encore à confirmer.

Et au vu des dernières évolutions, Frédéric Vasseur pourrait rester encore plusieurs jours sans savoir ce qu’il va advenir de Hinwil. Il commence à ne plus goûter du tout à ces rumeurs, tout comme les fans suisses. Qui voudraient bien garder la 4ème plus ancienne écurie du plateau en terres helvétiques. Alors, notre consultant Steve Domenjoz avait-il raison en ne donnant que peu de crédit à ces rumeurs dans notre podcast ?

Related posts