Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

Yoan Loeffler à la découverte du Tour European Challenge

Yoan Loeffler signait en 2019 son retour en rallye après son terrible accident survenu lors du Critérium Jurassien 2017. Une confiance qui est revenue au fur et à mesure des kilomètres parcourus. Yoan Loeffler continuera de découvrir la nouvelle Ford Fiesta R2 et de monter en puissance lors de quelques manches en TER et quelques manches en Junior. Sport-Auto.ch a pu s’entretenir avec Yoan Loeffler. Sport-Auto.ch : Peux-tu te présenter brièvement ? [caption id="attachment_83194" align="alignleft" width="300"] Rallye du Critérium Jurassien 2017 – Yoan Loeffler[/caption]

Yoan Loeffler : « Je m’appelle Yoan Loeffler, j’ai 22 ans, je viens de Bex et je travaille pour Emil Frey Bmw à Lausanne. J’ai été plongé dans le rallye dès mon plus jeune âge étant donné que mes parents participaient au championnat Suisse avant les années 2000. Avant d’avoir le permis, je suivais tout le championnat Suisse avec mon vélomoteur puis en moto 50cc et quelques fois avec mes parents en voiture. Puis une fois réussi mon permis et mes 4 slaloms pour acquérir la licence nationale, j’ai effectué trois rallyes en Ds3 R1. »
Comment s’est déroulé ta saison 2019 ?
« Après une sortie de route en 2017 qui m’a stoppé dans mon élan rallystique, je repartais presque d’une feuille blanche ! Nouvelle catégorie, nouvelle copilote et encore pleins d’autres éléments. J’avoue que les débuts ont été très compliqués avec une grosse difficulté à retrouver confiance, de plus on découvrait une nouvelle voiture qui venait de sortir des ateliers de chez M-Sport. Au fil des épreuves, le rythme revenait et mes objectifs changeaient. Nous avons eu l’opportunité de pouvoir faire plusieurs séances d’essais dans le but d’apprivoiser et de régler au mieux la voiture à notre ressenti aux approches des rallyes. Nous terminons la saison de manière positive malgré notre abandon sur casse mécanique. »
[caption id="attachment_83191" align="alignright" width="300"] Yoan Loeffler[/caption] Qu’as-tu pensé de la nouvelle Ford Fiesta par rapport à une Peugeot 208 R2 que tu as aussi pilotée ?
« C’est difficile à dire, je n’ai pas assez de roulage pour pouvoir me prononcer entièrement là-dessus. Cependant, le turbo apporte tout de suite de la puissance, pardonne plus facilement les petites fautes qu’on pourrait faire en spéciale. C’est également plus aseptisé que la 208 mais on s’y sent bien. Si je dois donner un point négatif, c’est peut-être celui-ci. »
On te voit très actif sportivement, est-ce que tu te donnes un programme à tenir pour être prêt ?
« Oui et non, je n’ai pas vraiment de programme type, cependant j’essaie de faire du sport en alternants les disciplines, plusieurs fois par semaine afin d’être en forme et très à l’aise lors de mes courses. « 
Cela fait bientôt 3 ans que tu as connu cette sortie de route, est-ce que cela a changé ta manière d’aborder les choses ? [caption id="attachment_83192" align="alignright" width="300"] Rallye du Chablais 2019 – Yoan Loeffler[/caption]
« Oui, c’est clair, je ne laisse rien au hasard. Comme on en a parlé dans la question précédente, je fais un gros travail sportif, je travaille mes réflexes, ma concentration grâce à une préparation avec un coach mental. Je fais également un travail important sur mes notes que ça soit en reconnaissance ou lors de mes visionnages vidéo. »
Est-ce qu’un jour tu te vois passer à la catégorie supérieure, c’est-à-dire en R5 ?
« Je pense que c’est le rêve de tous les pilotes qui font du rallye. Bien sûr que j’aimerai et me vois passer en catégorie R5. Mais en vue de la difficulté à réunir un budget pour une saison en R2, je n’ose même pas imaginer le défi pour rouler cette catégorie. Les gros défis m’attirent particulièrement et j’avoue que c’est dans un coin de ma tête depuis un moment. Cependant, je ne vais pas brûler les étapes et continuer d’engranger de l’expérience en R2 pour l’instant. »
Quel est ton programme pour 2020 ?
« Avec Marine, nous avons tous les deux les mêmes objectifs et sommes tous les deux très motivés à continuer notre progression et découvrir de nouveaux rallyes à l’étranger, tout en restant proche de nos partenaires. Nous avons donc décidé de faire 4 manches du TER et 3 manches du Championnat Suisse des Rallyes Junior. Concernant le TER, nous participerons au Rally Citta di Arezzo, le Rallye d’Antibes, le Rallye du Chablais et le Rallye Omloop se situant en Belgique. Nous roulerons également au Critérium Jurassien et lors du Rallye International du Valais. « 
Crédit photo : Sport-Auto.ch]]>

Related posts