Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

WRC – Kalle Rovanperä refait une partie de son retard sur Sébastien Ogier

Débutant la journée avec 36 secondes de retard sur le leader, le champion du Monde en titre faisait parler la poudre aujourd’hui reprenant ainsi 20 secondes à Sébastien Ogier avant l’ultime journée.

Auteur de 3 temps scratch en cette journée du samedi, et au prix d’une grosse attaque, le pilote finlandais était le plus rapide ce jour, notamment dans le dernier chrono du jour où il rejetait Thierry Neuville à plus de 6 secondes, Sébastien Ogier perdant d’un coup près de 10 secondes sur son coéquipier.

Auteur d’un temps scratch en matinée, Sébastien Ogier avouer ne pas prendre tous les risques, notamment pour diminuer les risques de crevaisons, ce qui lui avait coûté la victoire l’an passé. Mais, avec 15 secondes d’avance avant la dernière étape, son avance est maigre.

L’autre homme du jour fut Thierry Neuville. Auteur de 2 temps scratch dans l’après-midi, le pilote Hyundai a su trouver le bon set-up pour être devant. Et, si en matinée il pouvait craindre le retour d’Elfyn Evans, ses performances dans la deuxième boucle lui permettent d’aborder cette dernière journée avec 24 secondes d’avance sur le Gallois, mais surtout de rester en embuscade puisqu’à 32 secondes du leader et à 16 de la deuxième place.

Elfyn Evans a, lui aussi, réalisé une bonne journée. Mais, le handicap lié à sa crevaison d’hier le rejettent à près d’une minute du leader. Cinquième Ott Tänak a perdu du temps, notamment en raison de problème de direction assistée, et l’Estonien est déjà à plus d’une minute et demie de la tête, alors que Takamoto Katsuta, Dani Sordo et Esapeka Lappi complètent le tir groupé des WRC. Et, si ce dernier semblait avoir trouvé un meilleur set-up sur sa Hyundai, une crevaison l’après-midi lui faisait perdre tout espoir de remonter.

De crevaison, il en fut aussi le cas en WRC 2. Auteur d’un sans faute depuis le départ, Nikolay Gryazin crevait durant la fin du dernier chrono et perdait une grande partie de son avance, puisque Yohann Rossel revient à une quinzaine de seconde du pilote de la Skoda.

Demain, la dernière étape comprendra 4 spéciales, dont deux fois le col du Turini, totalisant près de 68 km.

Crédit photo : Nuno Ferreira/Sport-Auto.ch

Related posts