Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

WRC 2022 – Rallye de Suède – Rovanperä l’emporte

 

 

Deuxième épreuve du championnat du monde des rallyes de l’édition 2022, le Rallye de Suède a fait entièrement peau neuve. Afin de s’assurer des conditions optimales et des routes enneigées, voir verglacées, et après avoir dû annuler l’édition 2021 pour cause de Covid-19, les organisateurs ont mis cap au nord pour se retrouver dans la région d’Umea. C’est donc sur de toutes nouvelles spéciales que l’ensemble des équipages s’est affronté ce week-end. Sport-Auto.ch y était pour vous faire vivre l’évènement.

 

Après un Monte Carlo dominé par les légendes du rallye que sont les ‘pré-retraités’ Sébastien Loeb et Sébastien Ogier, les ‘équipages permanents’ du WRC se sont disputés les lauriers sur 17 épreuves spéciales (deux spéciales ont été annulées avant le début du rallye).

 

 

PRE-CHAUFFAGE LE JEUDI

Comme traditionnellement sur les épreuves du WRC, le shakedown s’est déroulé le jeudi matin. Le classement sur ce chrono s’est révélé représentatif des forces en présence. A part Esapekka Lappi qui retrouvait une voiture d’usine après une année 2021 de ‘break forcé’, les pilotes les plus rapides sur le shakedown se sont également montrés les plus efficaces durant les trois jours de course.

 

C’est donc le jeune Kalle Rovanperä qui s’est montré le plus rapide devant Ott Tänak et Thierry Neuville. Moins à la fête que lors du Monte Carlo, les équipages Ford restent en retrait (5, 6 et 10èmes positions) tandis que les Hyundai se montre plus à leur avantage. Reste à savoir si ça tiendra…

 

 

VENDREDI TRES DISPUTE

Les spéciales du vendredi ont été très disputées. En effet, quatre équipages se sont partagés les meilleurs temps et, surtout, le classement général. C’est finalement les belges Thierry Neuville et Martijn Wydaeghe qui rentrent à Umea en tête du général. Kalle Rovanperä/Jonne Halttunen, Elfyn Evan/Scott Martin et Esapekka Lappi/Janne Ferme suivent de près. Les quatre équipages pré-cités se retrouvent groupés en huit ( !) secondes.

 

Oliver Solberg/Elliott Edmondson se placent au cinquième rang, à 28 secondes, tandis que les autres équipages sont déjà distancés à plus d’une minute. Les grands perdants du jour sont Craig Breen/Paul Nagle et Ott Tänak/Martin Järveoja qui abandonnent, le premier sur sortie de route, le deuxième suite à un problème sur le système hybride de sa i20 Rally1.

 

 

ROVANPERA CONFIRME LE SAMEDI

Après avoir ouvert la route le vendredi et donc contraint de ‘faire la trace’, le jeune finlandais prend les commandes le samedi. Fils d’Harri et évoluant sur la neige depuis plus de dix ans déjà malgré son jeune âge (21 ans !), Kalle signe trois meilleurs temps.

 

Son coéquipier Evans termine la journée sur une figure de style (sortie de route après la cellule d’arrivée qui le projette sur un parking public !?) au deuxième rang. Neuville et Lappi suivent toujours tandis que les autres sont distancés.

 

Sur cette journée, plusieurs équipages ont rencontré des soucis mécaniques. Très fiables lors de l’ouverture de la saison, les Puma Rally1 de Fourmaux et Breen ont rencontré des problèmes. La Hyundai i20 de Solberg subissait également un souci avant d’entamer la dernière spéciale du jour. A noter néanmoins que l’irlandais Breen signe son premier scratch de la saison avec sa Ford Puma.

 

 

ROVANPERA L’EMPORTE EN SUEDE

Les quatre spéciales au programme de ce dimanche ont fini de couronner Kalle Rovanperä. Son plus proche poursuivant, Elfyn Evans est sorti dans la première spéciale du jour. C’est donc Neuville et Lappi qui rejoignent l’arrivée sur le podium.

 

Le japonais Katsuta termine au quatrième rang, juste devant Gus Greensmith. Le britannique n’a pas brillé sur cette épreuve mais, grâce à sa régularité, il se retrouve au quatrième rang du général au championnat, juste derrière son ‘équipier intérimaire’ Sébastien Loeb.

 

 

VICTOIRE POUR MIKKELSEN EN WRC-2

Chahuté par ses concurrents le vendredi, le norvégien Andreas Mikkelsen a repris les commandes du général lors de la dernière spéciale du vendredi. Son compatriote Veiby a été son plus proche poursuivant tout au long du rallye. Jarri Huttunen, pour son premier rallye de la saison au volant de la Fiesta Rally2, termine en troisième position.

 

Dans la catégorie WRC2 Masters, le leader du général après le Monte Carlo, Mauro Miele termine deuxième, loin du polonais Solowow (à plus de dix minutes). Parmi les WRC2 Juniors, c’est Linnamaë qui termine devant Pietarienen et Bruno Bulacia (pas Marco qui lui termine dernier).

 

 

PREMIER RALLYE POUR LES WRC3 JUNIORS

Au terme d’une bataille à la seconde (littéralement), c’est le jeune Jon Armstrong qui finit devant le finlandais Lauri Joona. L’irlandais William Creighton termine sur la dernière marche du podium mais à distance du duo de tête.

 

Prochaine manche du mondial, le Rallye de Croatie aura lieu du 21 au 24 avril 2022. L’ensemble des équipes vont donc bénéficier d’une ‘pause forcée’ de presque deux mois. Nul doute que chacun mettra à profit ce temps pour affûter ses armes (comprenez voitures) et revenir au meilleur de leur forme.

 

 

Classement général Rallye de Suède
Classement général WRC pilotes
Classement général WRC équipes

 

Crédits photographiques : Nuno Ferreira – Sport-Auto.ch

Related posts