Vide
Jok 160X600

Visite du « Jo Siffert Corner »

Comme cela est le cas tous les ans depuis 1972, les passionnés de Jo Siffert se réunissent le 24 octobre sur la tombe du regretté pilote au cimetière Saint-Léonard à Fribourg. Cela à 14h18 très précises, soit à l’heure de son tragique accident survenu le 24 octobre 1971, sur le circuit de Brands Hatch, lors d’une course ne comptant pas pour le championnat du monde. Une surprise les attendait cependant cette fois-ci: la visite du « Jo Siffert Corner », un petit espace muséal récemment ouvert sur la commune de Corminboeuf.

Le « Jo Siffert Corner » se trouve en périphérie de la ville de Fribourg, à proximité du Swiss Viper Museum. Il est géré par l’ »Association Jo Siffert » dont le président et le vice-président sont respectivement Norbert Wicht, ancien président du Vétéran Car Club de Suisse romande, et Philippe Siffert, un des deux enfants de Jo.

« Notre but, nous a expliqué Norbert Wicht, est de perpétuer la mémoire de notre inoubliable pilote. » L’espace muséal présente ainsi la Lotus 20 avec laquelle Jo Siffert remporta en 1961 ses premières victoires en Formule Junior. Elle est exposée à côté d’une Lotus 59 F2 de 1969 qui appartient à la même propriétaire que la Lotus 20 et qui est similaire à celles pilotées à l’époque par Graham Hill et Jochen Rindt.

S’il s’agit d’une monoplace que Jo Siffert n’a jamais conduite, cette Lotus 59 est néanmoins un témoin privilégié de ces années où les pilotes de F1 participaient également à des courses de F2. Le regretté Seppi, diminutif de Joseph en allemand, a disputé ainsi lui aussi plusieurs courses de F2, notamment pour BMW en 1969 et en 1970.

En plus de ces deux monoplaces, le « Jo Siffert Corner » expose différents trophées, affiches, photos et tableaux consacrés à celui qui s’imposa à deux reprises en F1 et qui prit une part déterminante aux trois titres consécutifs de champion du monde des constructeurs remportés par Porsche en endurance de 1969 à 1971. Parmi les tableaux, on citera avant tout ceux réalisés par Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely offerts à l’époque à Sabine Siffert, la première épouse du champion fribourgeois.

On ajoutera également le portrait sculpté sur verre de l’artiste plasticien de renommée internationale Simon Berger, des affiches du photographe japonais Akira Mase et du peintre vaudois Willy Richard, ainsi qu’un tableau du peintre italien Andrea Polcri. On mentionnera en outre la fresque en très grand format de l’ancien garage de Jo Siffert réalisée par le peintre bernois Wolfgang Hugentobler. Ce dernier a également réalisé la fresque consacrée aux 24 Heures du Mans dans le Swiss Viper Museum qui ne se trouve qu’à 200 mètres du « Jo Siffert Corner ». Celui-ci, ouvert les jeudis et vendredis après-midi, dispose également d’une boutique qui propose différents livres, magazines, vidéos et affiches dédiées à Jo Siffert.

Informations utiles

Jo Siffert Corner, Route André-Piller 45, CH-1720 Corminboeuf (Suisse)

Heures d’ouverture: jeudi-vendredi de 14h à 17h et sur demande

www.josiffert21.ch

Swiss Viper Museum, Route André-Piller 46, CH-1762 Givisiez (Suisse)

Heures d’ouverture: sur demande

www.swissvipermuseum.ch

Crédits des photos: Laurent Missbauer

Related posts