Vide
Jok 160X600

Une météo chaotique empêche Race Performance de remonter au classement

Car #34 / RACE PERFORMANCE / CHE / Oreca 03R - Judd / Nicolas Leutwiler (CHE) / James Winslow (GBR) / Franck Mailleux (FRA) - ELMS 4 Hours of Imola - Autodromo Enzo e Dino Ferrari - Imola - ItalyLes 4 heures d’Imola, deuxième manche de l’ELMS, étaient considérées, dès le début du meeting, comme une préparation des 24 heures du Mans par l’équipe Suisse Race Performance. Néanmoins, l’équipe espérait un meilleur résultat qu’une neuvième place en LMP2 et une quatorzième place en LMP3. Malheureusement, alors que les deux voitures débutaient une remontée, la météo s’en est mêlée ; une forte pluie ayant fait son apparition provoquant l’entrée du Safety Car pour la fin de course.

LMP2

Pour cette épreuve, c’est James Winslow qui a pris le départ, effectuant même un double relais.

« La gestion du trafic fut difficile durant le premier relais, puis, lors du deuxième, la voiture s’est amélioré et notre voiture était parmi les plus rapides en piste. Il aurait été bon que nous ayons ces performances dès le début du week-end, mais cela ne fut possible que en course. » Et comme  Shinji Nakano connu une situation étrange, devant piloter pendant une heure au ralenti en raison de l’intervention du safety car sous la forte pluie,il ne pouvait, dès lors, améliorer le classement :

James Winslow : « La neuvième place est décevante, car nous étions dans le rythme d’une cinquième place. Mais je suis impatient d’être au Mans. »

Niki Leutwiler a pris le relais de son coéquipier : « James a fait un très bon travail aux cours de ses deux relais, avant que je prenne le volant. Et, pour la première fois du week-end, j’étais dans le bon rythme dès le début » précisait le pilote Suisse qui allait connaître une belle frayeur : « Dans la ligne droite, j’ai été poussé par une Ferrari ce qui m’a envoyé en tête à queue. Heureusement, je n’ai rien touché et je suis reparti immédiatement, mais cela à usé les pneumatiques. J’ai continué ainsi jusqu’à l’arrivée de la pluie, mais je ne pouvais plus attaquer comme auparavant. Lorsque la pluie se mit à tomber fort, et avant de laisser la voiture à Shinji, je suis parti en aquaplaning, mais je suis parvenu à contrôler la voiture. Ce fut un week-end mitigé pour nous, mais nous avons beaucoup appris. Nous avons connu quelques difficultés en performance, l’une des raison étant qu’il y a beaucoup de nouvelles voitures, et le moteur Judd n’aide pas non plus ici, car il manque de couple comparé au Nissan. »

L’ex pilote de Formule 1 Shinji Nakano n’a lui, pas eu l’opportunité de démontrer son talent pour sa première course avec Race Performance : « Malheureusement, le mauvais temps est arrivé et je ne pouvais pas faire grand-chose. La voiture avait bien progressé entre les qualifications et la course nous aurions fait un meilleur résultat sans la pluie. Quoi qu’il en soit, j’ai beaucoup appris dans cette course en vu du Mans où je suis impatient d’être. Merci à l’équipe et mes coéquipiers, ce fut, malgré tout, un bon week-end. »

LMP3

d79bdbd5cfb-o7c6xq2Après un bon départ de Bert Longin qui remontait en douzième position après des qualifications difficiles, Marcello Marateotto partait à la faute et perdait beaucoup de temps dans le bac à gravier : « Malheureusement Imola ne s’est pas bien passé pour nous » admettait le pilote italo-suisse. « nous avons commis l’erreur de me faire faire un double relais et de rester avec le même train de pneus. Ils se sont trop dégradé et nous avons perdu beaucoup de temps. Mais nous ferons mieux la prochaine fois. »

Le jeune Giorgio Maggi a connu la même situation que Shinji Nakano. En étant le dernier pilote à monter dans la voiture, il a roulé sous la pluie derrière la voiture de sécurité : « Les essais furent bons où nous étions assez proches du haut du classement. Mais en qualification, si la voiture était bonne, je n’ai pas laissé assez de marge avec la voiture précédente pour avoir un tour clair. En ce qui concerne la course, je n’ai pas grand-chose à dire, ce n’était pas vraiment une course pour moi. »

Michel Frey : « Ce fut un week-end difficile pour les deux voitures. Lors des essais libres, en LMP3, nous étions dans le bon rythme et en course aussi. Bert a fait un bon relais, Marcello a aussi réalisé de bons chronos mais est parti à la faute. Aussi, nous avons modifié notre stratégie ce qui était une erreur.

En LMP2, les essais libres furent un peu décevants, alors que en qualifications nous étions là où nous pensions être. Mais nous nous sommes rendu compte que nous ne sommes pas encore en haut du classement, probablement en raison de nos limite techniques. En course, nous avons vu de bons relais de James et Nikki. Nous espérions remonter un peu sous la pluie grâce à Shinji mais la direction de course à neutraliser la dernière heure avec la voiture de sécurité. Mais, au moins, nous savons dans quelles directions nous devons travailler avant Le Mans, ce qui était le but premier de cette course. »

Communiqué Race Performance]]>

Related posts