Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

Toyota Gazoo Racing Switzerland: occasion manquée à Saint-Louis

La cinquième manche de Formula Drift aux États-Unis a été marquée par de nombreux incidents. Pourtant parvenu en seizièmes de finale avec le bolide de Toyota Gazoo Racing Switzerland, Yves Meyer a échoué à la suite d’une erreur malencontreuse.

La cinquième épreuve de la compétition de drift la plus importante au monde s’est déroulée à Saint-Louis, dans l’Illinois. Malgré les températures élevées, les collaborateurs de Toyota Gazoo Racing Switzerland rassemblés autour d’Yves Meyer, ambassadeur de la marque, auraient bien aimé garder leur sang-froid. Quelques incidents ont toutefois suscité une agitation qui aurait pu être évitée.

Les difficultés ont commencé par une mauvaise nouvelle: les nouveaux pneus Nexen tant attendus ne seraient pas disponibles avant le prochain événement. Plus tard, lors de l’entraînement, une fuite au niveau de la direction assistée a déclenché un incendie dans le compartiment moteur. Heureusement, le feu a pu être rapidement maîtrisé et la Toyota GT86 de près de 900 ch a été remise en état pour l’échauffement en vue des qualifications.

Les éliminatoires du top 32 ont opposé Yves Meyer à Michael Essa, un premier concurrent originaire de Californie. L’unique pilote suisse de cette discipline de haut vol est sorti triomphant de son duel face à l’Américain de 42 ans, vainqueur du championnat en 2013. Au tour suivant, le top 16, Yves Meyer s’est mesuré à l’Italien Federico Sceriffo au volant de sa Ferrari 599 GTB de près de 1000 ch qu’il a lui-même conçue. Malheureusement, au cours de son lead run, le pilote transalpin a perdu du liquide de refroidissement, entraînant un brusque tête-à-queue du concurrent suisse lors de sa première tentative de drift après le départ.

Malgré un lead run parfait, Yves Meyer n’a pas pu échapper à une élimination prématurée.

« J’ai cherché l’erreur chez moi, et pas chez mon adversaire. Malheureusement, nous aurions dû déposer un protêt immédiatement et réclamer une seconde chance, mais on s’y est pris trop tard. Une erreur de communication interne qui ne risque pas de se reproduire », regrette Yves Meyer, qui voit là une occasion manquée.

En effet, un grand nombre de pannes moteur et d’accidents ont bouleversé le classement sur la piste qui accueille également les IndyCars et les véhicules du Nascar. Prendre pour la première fois la tête du classement était à portée de main. Ce n’est désormais plus qu’une question de temps.

La prochaine manche du championnat Formula Drift 2022 se tiendra les 5 et 6 août prochains à Monroe, près de Seattle, dans l’État de Washington. Joshua Reynolds devrait également y participer en qualité de second pilote de Toyota Gazoo Racing Switzerland, après l’arrivée des pièces de rechange tant attendues pour la suspension de sa Toyota GT86.

Communiqué Toyota ; photos Valters Boze, Toyota

Related posts