Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

One to watch: Kaïs, une énergie sans limite 

Le karting, c’est souvent là où naissent les talents. Ces petits bolides nécessitent de l’instinct, beaucoup de précision et une très bonne condition physique. Kaïs, jeune pilote de 10 ans, trace sa route et rêve déjà d’étoiles. Présentation de ce tout jeune kartman qui s’est fait remarquer dès sa première saison.

Kais karting

Kaïs commence le karting à l’âge de 9 ans, tout d’abord comme un loisir, pour le fun. Il n’en fallait pas plus. La première fois où il monte dans un karting de location, il tombe immédiatement amoureux de ce sport.

Cette passion devient très vite tellement forte que ses parents décident de lui offrir un premier cours de kart avec le moniteur de kart Nicolas Rohrbasser, juste pour voir. La complicité entre ces deux amoureux du sport automobile est immédiate. 

Une abnégation de tous les instants

Kaïs montre très vite sa motivation ainsi qu’une certaine maîtrise innée du volant et du pilotage. Il en veut toujours plus et cette envie le pousse à se dépasser. Très motivé et débordant d’énergie, il prend régulièrement des cours avec son coach. Chaque semaine, ils vont ensemble sur les circuits, qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il gèle, rien ne les arrête. Le travail finit rapidement par payer puisque Kaïs se classe dans les deux premiers des classements des pistes de karting loisir de la région, que sont Vuiteboeuf et Payerne.

Les choses sérieuses commencent: en avril 2021, Kaïs fait son premier essai en kart de compétition dans le team professionnel Spirit karting. Rien n’est laissé au hasard, préparation du kart, moteur, entretien et réglages. Le karting de compétition demande un investissement et un travail de tous les instants pour avoir un matériel au top, et avant de rentrer dans ce monde, il est compliqué de s’en rendre compte comme nous l’explique Kaïs: “Au début, je me demandais ce que faisait mon mécanicien entre mes sessions de roulage. Petit à petit, je comprends que les réglages possibles sont gigantesques. J’essaie donc de ressentir ce que cela change sur la tenue de route mais j’ai encore tellement à apprendre et besoin de beaucoup d’expérience pour m’y retrouver”. Les objectifs de son équipe sont très élevés et l’attente est forte car Kaïs n’a jamais roulé en compétition contrairement à la majorité des autres pilotes du team qui compte une multitude de champions déjà bien implantés dans le milieu des courses de karting.

kais wohlen

Une première victoire sous la pluie

La première course arrive déjà, en Juin 2021 à Mirecourt, en France. Kaïs se place tout de suite parmi les premiers dans la catégorie mini. Il enchaîne les courses du championnat Vega Trofeo (compétition parallèle et complémentaire au championnat suisse) sans connaître les circuits et il réalise, épreuve après épreuve, d’excellents résultats. Durant toute la saison, il enchaînera plusieurs poles positions, plusieurs podiums et une course qui marquera les esprits à la fin de laquelle il finira premier dans des conditions climatiques désastreuses. 

victoire kais karting vesoulKaïs aura beaucoup appris lors de cette première saison entre victoires, sanctions, pannes, et même parfois injustices. Le sport automobile est parfois cruel et le karting n’échappe pas à la règle. Kaïs l’a bien compris pour l’avoir vécu lui-même. Lors de la 4ème manche sur le circuit de Levier, son transpondeur  (la petite boîte placé derrière le siège de chaque pilote qui permet d’enregistrer les temps) n’a pas fonctionné lors des qualifications. Il a dû se résoudre à partir dernier lors de chaque manche de course de la journée. À peine 6 mois après son premier essai, Kaïs n’a pas à rougir de cette expérience, puisqu’il se classe 4ème du classement général à seulement deux points du vice champion de sa catégorie.

Une aventure qui ne fait que commencer

Cette année, Kaïs veut mettre un coup d’accélérateur à sa passion. Il se sent prêt à s’attaquer au championnat suisse ainsi qu’à la Vega dans une catégorie supérieure, le super-mini. Un peu plus puissants, ces karts demandent encore plus d’expérience et de précision pour aller vite. Maintenant, c’est à Kaïs de jouer. 

Les yeux rivés sur 2022, il n’oublie pas ses débuts: 

“Je tiens à remercier ma famille qui me soutient dans cette passion. J’ai vécu une saison intense et cela n’aurait pas été possible sans vous. Merci aussi à Nicolas mon coach qui m’a apporté les bonnes bases et qui est présent pour moi à chaque instant. Il est un soutient très important. Merci à Spirit pour tout le travail mécanique et les conseils…”

On lui souhaite tout de bon pour cette saison, de belles courses et un peu de chance!

 

Related posts