Yokohama 160×600
Vide

NLS – Manthey Racing s’impose, victoires suisses en catégories SP3T et AT

Après une première épreuve annulée fin mars en raison de la neige, les concurrents de la NLS ont, finalement, pu prendre part à leur première manche cette saison. Et, pour cette première épreuve 2021, c’est le Manthey Racing qui récoltait les lauriers d’une 54ème victoire dans la série.

Aux essais, c’est Dennis Olsen qui décrochait la pôle position sur la Porsche du Frikadelli Racing, tel un hommage rendu à Sabine Schmitz disparu le mois dernier et qui était très active au sein de l’équipe :

Dennis Olsen : « Je suis très heureux pour l’équipe. Je pense que Sabine nous a suivi depuis là-haut et qu’elle est fière de nous. »

Mais, en course, la Porsche rouge et blanche allait connaître quelques petits problèmes et n’allait pouvoir suivre le rythme de la 911 GT3 R Grello du Manthey Racing. Et, malgré une pénalité, l’équipage de l’équipe emblématique basée à quelques hectomètres de la Nordschleife, Michael Christensen, Kévin Estre et Lars Kern, franchissait la ligne d’arrivée en tête devançant la Porsche du Frikadelleli Racing d’un peu plus de 15 secondes. Troisième, l’Audi du Phoenix Racing termnait sur les talons de la Porsche puisque moins d’une seconde séparait les deux autos après les 4 heures de course.

Dans le clan helvétique, la réussite fut de mise pour le Fribourgeois Frédéric Yerly et l’Appenzelloise Jasmin Preisig associés au Néerlandais Tom Coronel. Ainsi, l’équipage de la Golf GTI n°333 du Max Kruse Racing l’emportait dans la catégorie SP3T devant la voiture sœur. Dans la catégorie AT, Simona de Silvestro remportait, elle la victoire au volant d’une Porsche Cayman fonctionnant au biocarburant. Pour la suissesse ce fut une manière idéale de célébrer sa première course sur la Nordschleife, après avoir roulé la semaine passée sur l’ovale d’Indianapolis.

Notons enfin la désillusion pour Patric Niederhauser pour qui une victoire en SP9 Pro-am se dessinait avant un abandon dans le dernier tour alors que l’équipe suisse Octane 126 ne pouvait même pas prendre part à la course à la suite d’un accident aux essais.

Crédit photo : NLS

Related posts