Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

GT World Challenge – Haut et bas pour Raffaele Marciello à Zandvoort

Après un début de week-end compliqué en raison d’une crevaison, Raffaele Marciello et son coéquipier Timur Boguslavskiy ont inversé la tendance ce dimanche avec une nouvelle victoire.

Dès la qualification du dimanche matin sur une piste quelque peu humide suite à des pluies norcturne, Raffaele Marciello se plaçait hors d’atteinte avec un meilleur tour près de 6 dixièmes de secondes plus rapide que son poursuivant, là où tous les autres concurrents se tenaient en une seconde. Et, sitôt le drapeau vert, le natif de Zürich s’envolait et la course semblait calqué sur les deux précédentes victoires de la Mercedes n°89 cette saison. Laissant le volant à son coéquipier à mi-course largement en tête, celui semblait n’avoir qu’à assurer jusqu’à l’arrivée comme ce fut le cas à Brands Hatch et Magny-Cours cette saison. Mais, une neutralisation allait tout remettre à plat et la confortable avance était réduite à néant pour la fin de course.

Néanmoins, et malgré la pression de Charles Weerts, Timur Boguslavskiy ne faiblissait pas et le pilote de la Mercedes franchissait la ligne d’arrivée en tête, offrant ainsi une torisième victoire cette saison au duo d’Akkodis Asp.

Vainqueurs la veille, dans une course où Raffaele Marciello et Timur Boguslavskiy perdaient toute chance de bons résultats sur une crevaison, Charles Weerts et Dries Vanthoor conserve la tête de la Sprint Cup avec cette deuxième palce, mais le duo belge ne compte qu’un demi-point d’avance sur le duo de Mercedes, alors qu’au classement général du GT World Challenge, Raffaele Marciello compte 10,5 points d’avance.

Dans les points lors des deux courses du week-end, Patric Niederhauser et son coéquipier Aurélien Panis terminaient dans le top 5 samedi avant de prendre la septième place ce dimanche. Enfin, notons les vingt-deuxième et vingtième place finale de Lucas Mauron.

Prochaines manches du GT world Challenge à Misano du 1et au 3 juin avant le grand rendez-vous des 24 heures de Spa fin juillet.

Crédit photo GT World Challenge

Related posts