Yokohama 160×600
Vide

F1 : Valtteri Bottas chez Alfa Romeo Sauber en 2022

Alfa Rome Sauber a un nouveau pilote

C’était dans l’air depuis plusieurs semaines, c’est maintenant officiel. Valtteri Bottas rejoint l’écurie suisse Alfa Romeo Sauber pour la saison 2022 avec un contrat pluriannuel. Il remplacera Kimi Räikkönen sous les ordres de Frédéric Vasseur.

Un champion du monde finlandais s’en va, un autre vice-champion du monde arrive. Sport-Auto.ch ne s’était pas trompé lorsqu’il vous annonçait l’arrivée imminente de Valtteri Bottas à Hinwil. Le pilote Mercedes quitte donc Brakley et Lewis Hamilton avec 9 victoires et 17 pole-positions à son actif. Son remplaçant devrait être en toute logique le prodige anglais Geroge Russel.

Après la confirmation officielle de la poursuite de la collaboration avec Alfa Romeo, c’est une nouvelle annonce pour le Team Sauber Motorsport. Bottas retrouvera d’ailleurs avec Frédéric Vasseur son ancien Team Manager de l’époque de la Formule 3.

Quel coéquipier pour Bottas ?

Reste encore la question du coéquipier pour Valtteri Bottas. Archi-dominé par le septuple champion du monde britannique Lewis Hamilton, il arrive en théorie en tant que numéro 1. La liste des prétendants pour le deuxième baquet est d’ailleurs longue comme jamais en commençant par le titulaire actuel Antionio Giovinazzi. Il semble néanmoins que cette place se jouera entre Nick de Vries ou Calum Ilot (pilote d’essai). A moins que la surprise Mick Schumacher, Robert Schwartzman ou Théo Pourchaire ne soit brandie par Vasseur. 

Image
Le jeune talent Théo Pourchaire pourrait être la grosse surprise.

L’avis de Sport-Auto.ch : un choix risqué

Le Finlandais arrive avec des attentions louables mais on n’est pas convaincu.

Je suis reconnaissant de la confiance que l’équipe a placée en moi. J’ai plus que jamais soif de bons résultats et, quand le moment viendra, de victoires. Je connais bien Fred Vasseur et j’ai hâte de faire connaissance avec le reste de l’équipe avec laquelle je vais travailler, de nouer des relations aussi fortes que celles que j’ai chez Mercedes.

Si personne n’ôtera le palmarès de Valtteri Bottas, la manière avec laquelle il a négocié les difficultés chez Mercedes ne plaide pas en sa faveur. Il se retrouvera chez Alfa Romeo Sauber en queue de peloton et risque de se monrter agacé voir dépassé. A notre avis, il y avait vraiment mieux à faire. Nico Hülkenberg, Alex Albon ou Mick Schumacher auraient fait un très bon coéquipier avec de Vries ou Schwartzman. Affaire à suivre pour le no 2 mais on risque à nouveau d’être déçu.

 

 

 

Credits Photos @Steve Domenjoz @Alfa Romeo Sauber @FIA @Liberty Media

Related posts