Vide
Jok 160X600

F1 – GP de Monaco: Max Verstappen intouchable

Peut être une image de 5 personnes et texte Max Vestappen est de retour aux affaires en remportant le Grand-Prix de Monaco avec la manière. Il devance avec plus de 20 secondes d’avance Fernando Alonso et Esteban Ocon. Il prend ainsi le large au championnat. A nouveau aucun point pour Alfa Romeo Sauber.

Il est de coutume de dire qu’à Monaco, la victoire se joue déjà le samedi. Le malheureux Sergio Pérez qui est sorti en qualifications ne dira pas le contraire lui qui partait dernier sur la grille. En pole-position, son coéquipier Max Verstappen s’élançait sans crainte et devançait très rapidement de plusieurs secondes Fernando Alonso et Esteban Ocon. Il n’y avait donc pas de changement par rapport à la grille disputée la veille dans les premiers tours.

La pluie offre du spectacle

Alors que les positions restent figées et que peu de dépassements ont lieu, la pluie s’abat au 50ème des 78 tours et surprend totalement Aston Martin. En effet, l’écurie venait de rappeler Alonso pour chausser des medium. Le pilote espagnol retourne donc dans les stands le tour suivant pour mettre des intermédiaires. Il aurait peut-être pu passer Max Verstappen sans cette erreur stratégique…peut-être…

Peut être une image de 1 personne, foule et texteDes pilotes équilibristes

Les 20 tours qui vont suivre vont nous offrir plusieurs sorties de pistes sans gravités avec des tout-droits de Russell, Magnussen, Tsunoda ou Sargeant. Et une nouvelle erreur tactique de Ferrari qui rappelle ses pilotes un tour trop tard et manque un potentiel podium et des points supplémentaires à la clé. Au final, Verstappen ramène sa voiture sur la première marche du podium et file au général avec plus de 39 points d’avance. Belle 3ème place d’Ocon.

Alfa Romeo Sauber pas si loin
L’écurie suisse n’est pour une fois pas passée loin des points puisque Valtteri Bottas échoue aux portes du Top Ten avec une 11ème place et le Chinois Zhou Guanyu termine 13ème. Une légère amélioration par rapport aux qualification du samedi.

ImageL’avis de Sport-Auto.ch

Ce qui a fait débat : Monaco est-il encore le GP du show-business ?

C’est la course que tout le monde attend chaque année. Le décor et les guest-stars se subliment pour y briller. Néanmoins, ce serait peut-être fini avec Las Vegas, les Etats-Unis et l’Arabie Saoudite qui arrive en trombe. Vraiment ? On en parlera lors du prochain podcast.

La palme d’or de Sport-Auto.ch : Max Verstappen

Rien à faire pour tous les adversaires du Néerlandais aujourd’hui. Pas de point faible et aucun discussion possible. Il est bien le maître cette saison et s’est payé le luxe de prendre un tour à son coéquipier, lui aussi avec la meilleure voiture du plateau.

Le mauvais élève de Sport-Auto.ch : Sergio Pérez

Il voulait à nouveau gagner à Monaco et jouer le titre mondial. Pour une course si importante, c’est raté. Sortir en qualifications en Principauté peut vous coûter très cher, et les ambitions du Mexicain en ont pris un coup.

Prochain Grand-Prix le 4 juin en EspagneImage

Credit photos: Pirelli, Steve Domenjoz

Related posts