Vide
Jok 160X600

DTM – Nico Müller et Jamie Green offrent la victoire à Mattias Ekström

Si Jamie Green et Nico Müller s’étaient tous deux emparés de la première ligne de la quinzième manche de la saison, les deux pilotes Audi se sont effacés pour laisser la victoire à leur coéquipier Mattias Ekström, le pilote de l’Audi aux couleurs de Red Bull franchissant ainsi la ligne d’arrivée du circuit du taureau rouge en tête devant ses deux coéquipier, Nico Müller terminant ainsi sur son premier podium cette saison. Alors que le DTM entame ses deux derniers rendez-vous de la saison en Autriche, les stratégies et courses d’équipes sont, sans surprises de rigueur afin de favoriser les pilotes les mieux placés au championnat au sein de chaque constructeur. Aussi, lorsque Nico Müller signait le deuxième chrono en qualification devant son coéquipier du Team ABT Mattias Ekström (actuel leader du championnat), il savait très bien qu’il allait devoir donner priorité à son coéquipier Suédois, comme ce fut déjà le cas par le passé. Après avoir pris un excellent départ, Nico Müller arrivait au premier virage aux côtés de Jamie Green mais le pilote Bernois n’allait prendre aucun risque face à son coéquipier Britannique qui est encore en lutte pour le championnat. Derrière les deux hommes, Mattias Ekström conservait sa troisième place sur la grille devant Marco Wittmann. Très vite, Nico Müller laissait sa place sa deuxième place à son coéquipier Suédois avant que les trois prennent le large face à leurs adversaires. Et, si le pilote Bernois repassait son coéquipier lors des ravitaillements, il rééditait sa manœuvre du début de course en se replaçant derrière l’Audi Red Bull. Devant Jamie Green était parvenu à se créer un avantage mais en fin de course, le pilote britannique laissait ses coéquipiers revenir afin de laisser la victoire à Mattias Ekström, le pilote britannique se contentant du deuxième rang, qui lui permet, malgré tout, de revenir à la deuxième place au championnat, quant à Nico Müller il complétait le podium 100 % Audi s’offrant son premier podium de la saison. Si le podium de la course était vite connu (seul l’ordre des voitures restait à définir) la suite du classement fut bien plus incertaine. Parti cinquième sur la grille, Mike Rockenfeller effectuait un arrêt très tôt en course, mais un contact par la suite et un passage violent sur les vibreurs allait lui faire perdre quelques places avant de terminer septième. Autre prétendant pour le titre, René Rast s’élançait à côté de Rocky. Mais, si au début de course il parvenait à rester dans le top 6 du classement, il se faisait passer par Robert Wickens, Marco Wittmann et Maxime Martin lors de la sortie de son ravitaillement. Tentant de récupérer sa position face au pilote belge, le pilote Audi effectuait une manœuvre quasiment suicidaire qui allait l’envoyer en tête à queue et le rejetait au fond du classement hors des points. À l’inverse, Robert Wickens tirait les marrons du feu. Après être parti de la quatrième ligne, il se retrouvait au quatrième rang, sous la pression du champion en titre, à l’issue des changements de pneus. Et, malgré un contact avec René Rast qui occasionnait quelques dégâts sur sa Mercedes AMG C-63 DTM, le pilote canadien résistait à la pression de Marco Wittmann jusqu’à la ligne d’arrivée et terminait au pied du podium devant les BMW du champion en titre et de Maxime Martin. Parmi les autres Mercedes, Lucas Auer parvenait à terminer au huitième rang après avoir connu un début de course difficile où il perdait de nombreuses places, profitant de la belle remontée du Genevois Edoardo Mortara ce dernier lui laissant la huitième place, afin que son leader chez Mercedes marque un point supplémentaire. Le pilote italo-suisse se classait finalement neuvième après être parti quatorzième et avoir manqué son départ. Classement de la course Credit photo : DTM]]>

Related posts