Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

Rallye du Chablais 2022 – Les Trophées

Sport-Auto.ch revient sur les différents trophées qui se courent dans le cadre du championnat suisse des rallyes 2022. Championnat Junior, Trophée Michelin Alps, Clio Trophy Swiss ou encore Trophée Greg Hotz Rally Parts, retour sur le Rallye du Chablais sous l’angle des trophées.

 

 

CHAMPIONNAT SUISSE RALLYE JUNIOR

Avec seulement deux équipages au départ, le championnat suisse junior s’est soldé par un solo des jeunes Girolamo-Bétrisey. Malgré l’absence de concurrence dans le cadre des juniors, les valaisans ont su montrer leur pointe de vitesse puisqu’ils figurent également au deuxième rang du Clio Trophy Swiss.

 

Yoan Loeffler et Gaëtan Aubry sont contraints à l’abandon sur une casse mécanique. C’est dans l’ES8 que leur arbre de transmission a décidé de les laisser sur le bord de la route. Dommage pour Yoan qui ambitionnait de ralier l’arrivée de ‘son’ rallye à domicile.

 

Au classement général du championnat, Girolamo-Bétrisey s’envolent avec leur 60 points soit 36 points d’avance sur leur plus proches concurrentes, Sarah Lattion et Charlène Greppin, tandis que Loeffler-Aubry ne parviennent pas à ouvrir leur compteur.

CLIO TROPHY SWISS

En l’absence du premier vainqueur de la saison, Styve Juif, l’équipage Vuistiner-Kummer fait office de favori. Le duo ne déçoit pas et rejoint l’arrivée en tête du classement, non sans avoir dû batailler fermement avec les français Walter-Raincourt. Ces derniers figuraient en tête du classement avant leur sortie de route, sans gravité, dans l’ES8.

 

Les juniors Girolamo-Bétrisey se hissent au deuxième rang du rallye, profitant ainsi pour prendre également la deuxième place du classement général provisoire du trophée.

 

Pour leur deuxième course au volant de la Clio Rally5, Cédric Baiker et Pierre Dupont se placent sur la dernière marche du podium du rallye et du général. Cédric Moulin et Eric Bigler se classent au quatrième rang de la manche chablaisienne pour se caler dans le sillage de Styve Juif au général.

 

 

TROPHEE MICHELIN ALPS

Dans la catégorie ‘Michelin Trophy Alps Open’, on retrouve deux Alpine A110 RGT qui affrontent la Subaru Impreza de Patrick Müller – Bruno dos Santos. Sergio Pinto – Sophie Barras partent à la faute dès la première spéciale. C’est l’abandon avant de repartir le samedi en ‘Super Rallye’.

 

Müller-dos Santos partent à la faute dans le premier passage du Col de la Croix et doivent rendre leur carnet.

C’est donc logiquement que David Erard – Sarah Junod prennent la tête du classement sur ce rallye. A noter toutefois la vitesse de Pinto-Barras le samedi puisqu’ils réalisent les meilleurs temps dans toutes les spéciales, prenant ainsi la deuxième place sur ce rallye et, du même coup, la tête du classement général du trophée.

 

En ‘Michelin Trophy Alps 2RM’, on note la très grosse performance d’Aurélien Devanthéry et Gaël Delasoie. Outre celle des vainqueurs du rallye Michellod-Fellay, c’est sans doute la plus belle performance du Rallye du Chablais. Profitant de conditions de route délicates (pluie), Devanthéry réalise les troisièmes et quatrièmes meilleurs temps dans l’ES2 et l’ES3. Impressionnant quand on sait que leur voiture est une ‘simple’ deux roues motrices. Au terme de la première journée, le valaisan se place au cinquième rang du général avant de lâcher logiquement quelques secondes aux voitures de la catégorie Rally2 pour terminer à une belle septième place du général, la première place du trophée.

 

Vainqueur au Critérium Jurassien, Nicolas Lathion doit malheureusement jeter l’éponge dans l’ES7 sur ennuis mécaniques. L’autre valaisan Michaël Droz et sa navigatrice Charlène Bori emmenent leur Peugeot 208 Rally4 au deuxième rang devant les frères Betchen et leur (plus) modeste Peugeot 208 R2.

 

Auteur d’un bon début de rallye, Fabien Sippel et son navigateur expérimenté Steve Niederhauser doivent renoncer dans la spéciale de Collombey-Muraz, train avant ouvert dans une corde. Laurent Bérard et Audrey Zwahlen terminent au quatrième rang devant Thomas Battaglia et Marc Della-Pina.

 

Au classement général du trophée, on retrouve l’Alpine de Pinto en tête (25.2 points) devant la Clio R3 de Battaglia (20 points) et la Clio Rally4 de Lathion (19 points). Tout reste à faire dans le trophée puisque seuls les quatre meilleurs résultats, sur les six manches, sont retenus en fin de saison.

 

 

TROPHEE GREG HOTZ RALLY PARTS

C’est au volant des voitures les plus diverses que les huit équipages engagés dans le cadre du ‘Trophée Pirelli’ se sont affrontés. De la simple R2 à la Rally2 (anciennement R5) en passant par les catégories Rally4 et RGT, on retrouve une belle diversité de voitures à la bagarre.

 

Après leur ‘one-shot’ à bord de la Skoda Fabia Rally2 au Critérium Jurassien, Sacha Althaus et Lisianne Zbinden retrouvent les baquets de leur Clio Rally4. C’est eux qui réalisent la meilleure opération au général du trophée au terme du Chablais puisqu’ils rejoignent Thibaut Maret en tête avec leurs 26 points.

 

Sur ce rallye, c’est bien Sébastien Carron et Lucien Revaz (Fabia Rally2 Evo) qui réalisent la meilleure performance devant Cédric Althaus et Gaëtan Lathion (Fabia Rally2 Evo). Après son ‘aventure’ pneumatique du Crité qui l’a privé de points du trophée, Mike Coppens réalise une mauvaise opération au championnat après son mauvais choix de pneus pour la première boucle (3 minutes perdues après seulement trois spéciales). Il finit toutefois au troisième rang du trophée devant les voitures de catégorie inférieure.

Sacha Althaus finit quatrième devant Maret, Tettamenti et Brera. C’est donc en fonction d’une attribution de points relativement complexe, récompensant à la fois l’ensemble des partants et valorisant les plus véloces par classe, que Thibaut Maret et Sacha Althaus devancent Sébastien Carron, Xavier Craviolini, Simone Tettamenti et Cédric Althaus.

 

A noter encore que Maurice Brera a écopé d’une pénalité de 10 minutes après avoir manqué un tour dans la spéciale de Collonges. Xavier Craviolini a lui dû jeter l’éponge dans l’ES7 en raison d’ennuis mécaniques. Sébastien Studer était forfait sur ce Chablais. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement afin qu’il puisse reprendre sa saison rapidement.

 

Consultez également la Galerie du Rallye du Chablais.

 

Crédits photographiques : Nuno Ferreira / Sport-Auto.ch

Related posts