Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

Ayent-Anzère: Eric Berguerand et Reto Meisel vont-ils assurer un hat-trick?

Les vainqueurs de la troisième manche du Championnat suisse de la course de côte de cette année, entre Ayent et Anzère (VS), vont-ils à nouveau s’appeler Eric Berguerand (pour les voitures de course) et Reto Meisel (pour les voitures de tourisme)?
Eric Berguerand a déjà gagné six fois sa course à domicile. Dimanche, il visera un septième triomphe lors de la 45e édition de la course de côte d’Ayent à Anzère. Ce pilote de 43 ans, originaire de Charrat près de Martigny (VS), a déjà dominé les deux premières courses de la saison, à Hemberg et à La Roche. C’est surtout à La Roche – sur un circuit de la même longueur qu’à Anzère – que le sextuple champion suisse de la montagne n’a rien laissé au hasard chez les voitures de course. Le pilote et sa Lola FA99 ne font qu’un. « C’est pour cela qu’il est si difficile de le battre », explique Marcel Steiner, qui se trouve en troisième position au championnat.
Steiner a lui aussi déjà gagné quatre fois à Anzère – la dernière fois en 2017, où il avait battu Berguerand de 0,54 seconde à l’addition des deux manches les plus rapides. Mais à l’époque, Steiner n’avait pas encore de turbopropulsion. Il mise sur celle-ci depuis la modification de sa LobArt et il annonce: « J’espère que tout résistera et que nous aurons moins de perte de puissance dans l’air d’altitude d’Anzère que lors des courses précédentes. » Steiner a réglé le problème technique de La Roche. Le moyeu de roue de sa voiture de sport E2 est à présent en acier et non plus en aluminium.
Berguerand reste cool comme à son habitude en vue de la troisième course et la possibilité d’y inscrire un hat-trick. Lors des courses précédentes, il a toujours triomphé dès la première manche. « La première manche se déroule généralement dans les conditions de température les plus favorables », explique Berguerand. « À La Roche, j’ai réussi un très bon chrono lors de la première manche. J’ai donc pu partir au départ de la deuxième manche totalement sans stress. »
L’un de ceux qui pourraient bien représenter une menace pour les deux multichampions est Robin Faustini. Grâce à deux deuxièmes places lors des deux premières courses, l’Argovien se trouve à la deuxième place avec son Osella FA30 – encore avant Steiner. Mais Faustini ne connaît le circuit d’Anzère, long de 3,5 kilomètres, que par la Formule 3000, qu’il a encore pilotée lors de la dernière édition en 2019. « Avec l’Osella, je n’ai encore jamais roulé à Anzère », explique Faustini. « Mais c’était déjà le cas à Hemberg et à La Roche et lors de ces deux courses, ça s’est plutôt bien passé. »
Avant Ayent-Anzère, la quatrième place dans la catégorie des voitures de course revient à Joël Grand. Le Valaisan réalise jusqu’à présent une saison d’enfer avec son Osella PA21 et, malgré un moteur moins performant, il devance encore Michel Zemp au classement intermédiaire sur sa Norma M20FC. Pour Anzère et le reste de la saison, Grand, âgé de 35 ans, a adapté le rapport de transmission. « J’ai un nouveau système », explique le Chalaisan. « À Hemberg et à La Roche, le rapport était trop long. Maintenant, nous l’avons adapté. J’espère que cela me permettra de faire un pas supplémentaire en avant. »
Thomas Amweg sera également de nouveau au départ. Toutefois, l’Argovien devra toujours se contenter de la Lola T94-50. Le départ au volant de l’ex-Formule 3000 Volluz est encore retardé. Joël Volluz, vainqueur d’Anzère en 2015, fait lui aussi une nouvelle tentative avec son Osella FA30. Le Valaisan a récemment rencontré des problèmes d’embrayage à La Roche et espère les avoir résolus entre-temps.
La course des véhicules de formule jusqu’à 2000 cm3 sera également captivante. En plus de Philip Egli, Christian Balmer et Joël Burgermeister, six autres pilotes seront au départ, dont Roland Bossy. Le Jurassien a récemment fait son retour lors d’une course de côte en France après douze ans d’absence. Bossy roulera sur une Dallara F314. Thomas Zürcher ne sera pas au départ. Le pilote Tatuus de Thierachern (Berne), opéré du ménisque, s’était certes inscrit pour Anzère, mais n’a pas (encore) eu le feu vert des médecins.
Dans la catégorie des voitures de tourisme, Reto Meisel (51 ans) vise un hat-trick sur sa Mercedes 340 SLK après ses victoires à Hemberg et La Roche, comme Berguerand dans la catégorie des voitures de course. À Anzère, l’Argovien détient toujours le record du parcours dans trois catégories différentes et fête cette année ses 30 ans de carrière. C’est en 1992 que Meisel a pris le départ pour la première fois à Anzère. À l’époque, c’était encore sur une Opel Kadett. « Au début de cette saison, je ne nourrissais pas d’ambitions pour le titre de champion suisse », explique Meisel. « Mais depuis, j’ai bien sûr déjà senti le parfum. »
Parmi les adversaires de Meisel à Anzère, on compte en premier lieu Roger Schnellmann sur Mitsubishi Evo 8 et le pilote Interswiss Frédéric Neff sur sa nouvelle Porsche 996 GT2 R. Ce dernier n’a pas encore de résultats probants à son actif depuis son retour. Lors des deux premières courses, le champion de voitures de tourisme 2017/2018 a dû plier bagage prématurément en raison de problèmes techniques.
À propos du parcours: Le parcours d’Ayent à Anzère mesure 3,5 kilomètres. Le dénivelé est de 319 mètres. La pente moyenne est de 9,12 pour cent. Le record absolu du parcours est détenu par Berguerand en 1:26,992 min (= 144,84 km/h). Il date de 2018 et n’a pas pu être battu lors de la dernière édition en raison de la pluie. Le record de victoires à la course de côte Ayent-Anzère est détenu par Fredy Amweg avec 13 victoires – devant Jean-Daniel Murisier (9), le parrain de Joël Volluz. Parmi les participants actuels, Berguerand est le plus titré avec six victoires.
Le coup d’envoi sera donné le samedi 23 juillet dès 7h15 avec les premières manches d’entraînement. Le dimanche 24 juillet, les courses se dérouleront entre 7h15 et 18h30. Chaque catégorie comportera trois manches (dans la mesure du possible). Les deux chronos les plus rapides seront additionnés. La remise des prix aura lieu à partir de 19h30 sur la place du village d’Anzère.
Vous trouverez de plus amples informations sur la course de côte d’Ayent-Anzère sur le site Internet www.ayent-anzere.ch

Dates du Championnat suisse de la montagne 2022
11/12 juin, Hemberg
18/19 juin, La Roche – La Berra
23/24 juillet, Ayent – Anzère
19-21 août, St.Ursanne – Les Rangiers
27/28 août, Oberhallau
10/11 septembre, Gurnigel

 
Communiqué Auto Sport Suisse

Related posts