Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

Weekend de courses F3, F2, Porsche Supercup et F1 à Imola – Retour sur les protagonistes.

Cette fin de semaine du 22 au 24 avril 2022, la région d’Émilie-Romagne en Italie a accueilli pas moins de 7 courses en deux jours sur l’Autodrome d’Imola. Revue d’ensemble des protagonistes suisses et retour sur les résultats des championnats de F3, F2, Porsche Supercup et F1.

F3 : Grégoire Saucy mal récompensé.

Les collines du circuit d’Imola accueillaient la deuxième manche du calendrier de F3, et c’est un weekend qui n’a malheureusement pas souri au pilote jurassien Grégoire Saucy (ART Grand Prix).

Samedi matin pour la course Sprint, après une bonne entame qui le voyait remonter de la 9ème à la 6ème place, une touchette au 17ème tour avec Zane Maloney (Trident) le contraignait à l’abandon. Après une épreuve très disputée, c’est l’Argentin Franco Colapinto (Van Amersfoort Racing) qui l’a finalement emportée.

Dimanche pour la « Feature Race », une course prometteuse lui attendait avec sa 4ème place sur la grille de départ. Propre et opportuniste, il pointait à un superbe 3ème rang au dernier tour avant qu’Oliver Bearman (Prema Powerteam) ne tente un dépassement sur la monoplace du Suisse au dernier tour à Rivazza, à l’avant dernier virage de la course. Tentative soldée par un accrochage malheureux qui a effacé toutes ses chances de podium. Un deuxième weekend de course en F3 très frustrant donc pour le pilote jurassien, qui figure à présent au 8ème rang du classement général avec – toujours – 15 points. Mal récompensé par un bon pilotage (7ème meilleur chrono en course le dimanche), le pilote helvétique aura d’autres occasions pour se refaire lors des prochaines courses à Barcelone du 20 au 22 mai. Au final, la course de dimanche à forts rebondissements a été remportée par le Tchèque Roman Stanek (Trident).

F2 : Podium pour Ralph Boschung.

Le 3ème weekend de la saison de Formule 2 a offert beaucoup de surprises, à commencer avec un vendredi marqué par une pluie diluvienne pendant les essais libres. Au terme de cette séance chaotique, le Valaisan Ralph Boshung a superbement bien commencé son weekend en signant le meilleur chrono de la journée.

Après un samedi matin malchanceux, le pilote valaisan ayant dû abandonner en raison de problèmes techniques au 10ème des 25 tours de la Sprint Race, c’est finalement sur le podium que Ralph Boshung achève son weekend de courses F2 à Imola. Auteur d’un superbe envol qui le propulsait en bataille pour la 1ère place au premier virage, le pilote helvète a su déjouer les multiples incidents de courses pour conclure les 35 tours de la Feature Race dominicale à la 3ème place, derrière Enzo Fittipaldi (Charouz Racing) et le vainqueur Theo Pourchaire (ART Grand Prix). Une performance remarquable qui annonce une saison prometteuse pour le Suisse.

Porsche Supercup : le championnat est lancé.

La première manche du championnat monomarque « Porsche Mobil 1 Supercup » a vu les spectaculaires nouvelles Porsche 911 GT3 Cup (modèle 992) se mettre en valeur sur les collines vallonées du circuit d’Imola. Lors des qualifications sur le sec le samedi c’est le pilote Dylan Pereira (BWT Lechner Racing) qui a signé la Pole Position, avant de décrocher une belle victoire dimanche lors d’une course dantesque disputée sous une pluie torrentielle, au volant de sa Porsche rose.

Le team suisse « Fach Auto Tech » de Zug, composé de 3 voitures conduites par Lorcan Hanafin, Jukka Honkavuori et Alexander Fach, quitte Imola avec les 8ème, 11ème et 16ème rangs de leurs pilotes respectifs.

Les 7 prochains rendez-vous de la Porsche Supercup auront lieu à Monaco, Silverstone, Spielberg, Le Castellet, Spa-Francorchamps, Zandvoort et Monza, toujours en parallèle des courses de F1. Un championnat qui reste définitivement spectaculaire à regarder, autant sportivement qu’en tant que spectateur, pouvant notamment apprécier le son libéré des moteurs Flat 6.

F1 : la Scuderia battue à domicile.

En dehors des championnats de promotion et secondaires précités, le week-end du « Rolex Gran Premio del Made in Italy e dell’Emilia Romagna » a inauguré la première venue en Europe des spectaculaires F1 2022 « nouvelle génération ». Choisi pour être l’une des trois manches du championnat intégrant une « Sprint Race » le samedi déterminant la grille de départ pour la course principale du dimanche, le retour en Italie de la Formule 1 a attiré énormément de public durant les trois jours. Le beau duel entre la Red Bull de Max Verstappen et la Ferrari de Charles Leclerc durant la Sprint Race du samedi a définitivement diverti les fans et Tifosi venus en grand nombre à Imola. Mais c’est bien le dimanche lors de la course principale que le duel Red Bull contre Ferrari a abouti, avec un doublé Red Bull qui a un peu douché l’enthousiasme des fans italiens s’attendant à un meilleur résultat de leur écurie rouge favorite.

Concernant l’écurie suisse Alfa-Romeo Sauber, le week-end a été globalement positif avec une excellente 5ème place de Valtteri Bottas et de précieux points récoltés.

Pour un résumé plus en détail de la course principale du dimanche, c’est par ici.

La venue de la F1 à Imola a conclu un grand weekend sportif qui a fait le bonheur des passionnés, sous les sons des sifflements de turbo des Formule 3, des déflagrations des changements de vitesses des Formule 2, des vrombissements des moteurs Flat 6 de la Porsche Supercup et bien-sûr des V6 des Formule 1 poussés à l’extrême.

Crédit photo : Nicolas Mari/Sport-auto.ch

Related posts