Yokohama 160×600
Vide

WEC – Sébastien Buemi, à nouveau victorieux à Spa

Les courses se suivent et se ressemblent pour Sébastien Buemi. Brillant vainqueur à Pâques, lors de la première épreuve du championnat du monde d’endurance à Silverstone (WEC – World Endurance Championship), le pilote vaudois a une nouvelle fois hissé sur la plus haute marche du podium, la Toyota TS 040 Hybrid, dont il partage le volant avec ses coéquipiers Nicolas Lapierre et Anthony Davidson.

Sébastien Buemi: «Je suis vraiment très satisfait. La Porsche de Neel Jani était certes partie en tête en début de course, mais nous avions réussi à combler notre retard lorsqu’elle a commencé à perdre un peu de terrain. Notre victoire est méritée. Cela fait trois ans que nous travaillons très dur et nous en récoltons désormais les fruits. Il est clair que ces deux victoires de Silverstone et de Spa font dire à certains que nous partons favoris pour le Mans, mais il ne faut pas aller trop vite en besogne. Il s’agit d’une course qui est quatre fois plus longue.»

Les deuxième, troisième et quatrième rangs, à un tour seulement de la Toyota de tête no 8 sont respectivement revenus à l’Audi R18 e-tron No 1 de Lucas Di Grassi-Loïc Duval-Tom Kristensen, à la Toyota TS 040 Hybrid no 7 de Kazuki Nakajima-Stéphane Sarrazin-Alexander Wurz et à la Porsche 919 Hybrid no 14  de Neel Jani-Romain Dumas-Marc Lieb. Ces derniers, qualifiés en pole-position, ont devancé l’Audi no 2 de Marcel Fässler-André Lotterer-Benoît Tréluyer, à deux tours de la Toyota de Buemi.

Neel Jani: «En terminant 3e dès la première course à Silverstone, puis 4e ici à Spa après avoir signé la pole position et avoir mené pendant environ une heure et demie, nous avons obtenu des résultats pour le moins encourageants si l’on pense que nous n’en sommes qu’à notre deuxième course. Sans quelques petits ennuis de jeunesse, nous aurions terminé sur le podium. Tout cela est réjouissant mais nous avons dû à nouveau composer avec l’abandon de l’une de nos deux voitures à la suite de problèmes mécaniques et il s’agira de faire en sorte que cela ne se reproduise plus à l’avenir. Il ne faut pas oublier que notre principal but en 2014 est d’apprendre, apprendre et encore apprendre. Pour cela, il faut avant tout de terminer les courses. Comme le prétend d’ailleurs très bien le dicton anglais «To finish first, first you have to finish» que l’on peut traduire par «Pour arriver premier, il faut tout d’abord terminer».

 

Marcel Fässler, pour sa part, regrettait avoir été ralenti par des problèmes techniques: « C’était une course difficile et nous n’avons pas vraiment pu suivre le rythme imprimé par les meilleurs. Cela ne dépend en tout cas pas des pilotes qui ont tout donné et il y a encore bien des points à améliorer sur la voiture pour que nous puissions nous battre pour la victoire. Après notre abandon à Silverstone, il était important pour nous de terminer à Spa et le fait que l’Audi de Loïc Duval-Lucas di Grassi-Tom Kristensen soit montée sur la 2e marche du podium est déjà encourageant pour la suite de la saison », a conclu Marcel Fässler qui a le plaisir de courir pour la première fois en présence de ses quatre adorables petites filles à Spa.

La première Rebellion, celle de Mathias Beche-Nicolas Prost-Nick Heidfeld, a eu la satisfaction de franchir la ligne d’arrivée en 7e position pour ce qui était une «séance d’essais en grandeur nature», la toute nouvelle Rebellion R-One en étant à sa toute première course. La seconde Rebellion a quant à elle abandonné sur ennuis mécaniques après avoir couvert seulement 47 tours.

 

Mathias Beche: «Nous sommes vraiment très heureux d’avoir terminé cette course et je tiens à remercier tous nos mécaniciens. Ils n’ont parfois dormi que trois heures par nuit afin de nous permettre d’être présents ici à Spa. Il est clair que nous ne sommes pas encore aussi rapides qu’on le souhaiterait mais nous sommes confiants pour les prochaines courses.»

 

 

Notons enfin le 3e rang d’Alexandre Imperatori (Oreca-Nissan) en LMP2 et de la 2ème place de Patrick Pilet (Porsche 911 RSR) en GTE-Pro.

Résultats de la course: 1. Sébastien Buemi/Nicolas Lapierre/Anthony Davidson (CH/F/GB), Toyota, 171 tours; 2. Lucas Di Grassi/Loïc Duval/Tom Kristensen (BR/F/DK), Audi, à 1’13,926; 3. Kazuki Nakajima/Stéphane Sarrazin/Alexander Wurz (J/F/Aut), Toyota, à 1’20,861; 4. Neel Jani/Marc Lieb/Romain Dumas (CH/D/F), Porsche, à 1 tour; 5. Marcel Fässler/André Lotterer/Benoît Tréluyer (S/B/F), Audi, à 1 tour. Plus loin: 7. Mathias Beche/Nick Heidfeld/Nicolas Prost (CH/D/CH-F), Rebellion-Racing, à 10 tours… ; 10. (3. en LMP2) Alexandre Imperatori/Matthew Howson/Richard Bradley (CH/GB/GB), KCMG, à 12 tours… ; 14. (2. en GTE Pro) Patrick Pilet/Jörg Bergmeister (CH-F/DEU), Porsche AG Team Manthey, à 20 tours.

Championnat du monde: 1. Buemi/Lapierre/Davidson, 50 points. Plus loin, les Suisses: 5. Beche et Prost, 18. 6. Jani, 13; 7. Fässler 10.

Crédits des photos @Laurent Missbauer (2), Toyota (1) et Audi (1)

 

]]>

Related posts