Yokohama 160×600
Vide

Journée de la femme : Hommage à Maria Teresa de Filippis (Vidéo)

En cette Journée internationale de la femme, découvrons l’histoire de Maria Teresa de Filippis. La pilote italienne, que l’on rencontrait régulièrement aux journées de presse du Salon de Genève, même lorsqu’elle était déjà âgée de plus de 80 ans (elle est décédée le 9 janvier 2016 à 89 ans), a été la première et l’une des deux seules femmes à avoir couru en F1 avec sa compatriote Lella Lombardi. La pilote Maserati est un exemple de passion et d’audace.

 

Née à Naples en 1926, Maria Teresa de Filippis releva un défi presque impensable pour l’époque : entrer dans le monde de la course automobile. En 1948, elle participa à sa première véritable course et remporta à l’âge de seulement 22 ans les 10 km Salerno-Cava de ‘Tirreni dans la catégorie voitures de tourisme de 500 cc. Cette toute première victoire renforça sa passion pour la compétition et, l’année suivante, elle triompha dans plusieurs courses dans la catégorie 750 cc.

 

Entre 1953 et 1954, au volant de sa Osca 1100 cc, elle remporta les 12 heures de Pescara, le Trullo d’Oro, la Catane-Etna, et des courses sur les circuits de Caserte et de Syracuse.

 

En 1955, Maria Teresa de Filippis passa à une Maserati 2000 A6GCS. Dans un article écrit de sa main sur ses années de course, elle a déclaré qu’il s’agissait d’une « puissante voiture avec laquelle je me sentais en mesure de faire n’importe quoi et… je le faisais », avant d’ajouter : « Pauvre voiture. Combien d’accidents spectaculaires, mais aussi combien de victoires ». Parmi celles-ci, la victoire de la Catane-Etna en un temps record. Elle se hissa à la deuxième place du championnat de la classe 2000 cc.

«  J’étais trop courageuse, ou inconsciente, ou casse-cou ; quelle que soit la définition, ce que j’aimais, c’était foncer toujours à fond »

Maria Teresa de Filippis (1926-2016)

En 1958, au volant d’une Maserati 250F qu’elle avait achetée elle-même, Maria Teresa de Filippis fit ses débuts au Grand Prix de Syracuse, puis participa à son premier Grand Prix du championnat du monde de Formule 1 en Belgique. Quelques femmes ont participé à des courses automobiles au fil des ans, mais seule Maria Teresa détient le record unique, qui ne peut être battu ni même égalé, d’être la première femme à participer à une course de F1.

 

Grâce à sa capacité de se faire valoir dans un environnement qui était auparavant considéré comme exclusivement masculin, Maria Teresa gagna le respect et l’estime de ses rivaux sur la piste. Maserati et Maria Teresa de Filippis représentent une combinaison gagnante. Une histoire de ténacité, de courage et d’audace. Le désir et la détermination d’affronter les défis techniques, physiques et personnels et de les transformer en opportunités à saisir, en regardant l’avenir avec détermination.

 

Cinq ans après sa mort, la force et l’importance des réalisations de Maria Teresa de Filippis continuent de définir les valeurs de Maserati et inspirent également toutes les femmes qui travaillent aujourd’hui pour la marque au Trident.

 

Source et photos : Maserati

Related posts