Yokohama 160×600
B.R.M 160×600

GT World Challenge – Raffaele Marciello deuxième à Misano

Dernier rendez-vous sprint avant le les 24h de spa, le meeting de Misano allait être le théâtre de la domination de Charles Weerts et Dries Vanthoor puisque le duo Belge remportait les deux courses du week-end.

Ainsi, l’équipage de l’Audi n°32 du Team WRT conservait le bénéfice de la pole position au départ et allait mener l’épreuve du départ à l’arrivée. Et, si Charles Weerts pouvait craindre la vitesse de pointe de la McLaren n°112, qui s’élançait à ses côtés, au départ, il trouvait en Timur Boguslavskiy un allié de circonstance, puisque le coéquipier de Raffaele Maciello portait une attaque sur Vincent Abril, alors au volant de la McLaren, et ce dernier était contraint de se défendre.

Et, alors que la McLaren et la Mercedes débutaient un duel en piste pour la deuxième place, Charles Weerts profitait de la situation pour prendre le large en tête de la course malgré l’intervention de la voiture de sécurité. Pamis les premiers à s’arrêter, Timur Boguslavskiy laissait le volant à Raffaele Marciello qui profitait d’un mauvais arrêt, en simultané de la McLaren, pour passer au deuxième rang.

Mais, s’il ressortait des stands en signant des chronos très rapides, l’avance pris par Charles Weerts allait permettre au Team WRT d’effectuer un arrêt aux stands et de permettre à Dries Vanthoor de ressortir en tête devant Raffaele Marciello. Mais, si les écarts pour les deux premières places étaient fait à ce stade de la course, la dernière manche du podium allait, en revanche, être disputée jusqu’au drapeau à damier. Et, sur la ligne d’arrivée, c’est finalement l’Audi n°30 qui s’octroyait la troisième marche du podium devant l’Audi du Tresor by Car Collection.

Comme la veille, le tracé sinueux de Misano rendait les qualifications cruciales en vue de la course et la pole position de Dries Vanthoor allait être un premier pas vers une nouvelle victoire. Et, dès le départ, le pilote belge s’envolait en tête devant les Audi n°11 de Tresor by Car Collection, n°33 de WRT et la Mercedes de Raffaele Marciello. Et, comme la veille, l’équipe de la Mercedes n°89 allait profiter des changements de pilote pour prendre le meilleur puisque Timur Boguslavskiy ressortait des stands en deuxième position. Dernier des favoris à s’arrêter, Dries Vanthoor laissait le volant à Charles Weerts qi parvenait à se défaire de la pression de Timur Boguslavskiy et franchissait la ligne d’arrivée avec plus de 2 secondes d’avance sur la Mercedes alors que l’Audi n°11 complétait le podium.

Associé au belge Nicolas Baert, Lucas Légeret montait sur le podium de la Silver Cup le samedi, après que son coéquipier et lui-même soient parvenu à gagner des positions en course et terminer ainsi au septième rang au général et deuxième en Silver Cup le samedi. Malheureusement, le lendemain la neutralisation de début de course faisait perdre des positions à Lucas Légeret avant que un écrou bloqué, en raison d’un contact, face perdre du temps à l’équipe lors de l’arrêt aux stands. Et, si Nicolas Baert pouvait espérer revenir sur le podium de la Silver cup en fin de course, une ultime neutralisation lui ôtait toute chance et le duo terminait la course dominicale au pied du podium de la Silver Cup et onzième au général.

Au championnat, les doubles vainqueurs du week-end compte désormais 11,5 points d’avance sur Timur Boguslavskiy et Raffaele Marciello avant le dernier rendez-vous de la Sprint Cup à Valence où 35 points seront à distribuer. Dans le classement général, le duo belge a pris l’avantage sur Raffaele Marciello, mais avec le plus faible écart puisque l’équipage de l’Audi compte 135,5 points contre 135 pour le pilote suisse avant les 24h de Spa, prochain rendez-vous du GT World Challenge, à la fin du mois.

Crédit photo : GT World Challenge

Related posts